Peter Shaffer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shaffer.

Sir Peter Levin Shaffer (15 mai 1926 à Liverpool[1],) est un écrivain, dramaturge et scénariste anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Shaffer, est né dans une famille juive de Liverpool, en Angleterre. Il était le frère jumeau d’un autre dramaturge et scénariste, Anthony Shaffer.

Il a obtenu une bourse pour étudier l'histoire au Trinity College de l'Université de Cambridge.

En parallèle à ses études, Peter a travaillé dans les mines de charbon durant la Seconde Guerre mondiale et enchaînant les petits boulots, comme libraire et assistant à la bibliothèque publique de New York avant de découvrir ses talents de dramaturge.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Peter Shaffer écrit sa première pièce The Salt Land en 1951, diffusée par la BBC. Encouragé par ce succès Shaffer continue d'écrire et assure sa réputation en tant que dramaturge en 1958 avec la production de Five Finger Exercise, une pièce créée à Londres avec une mise en scène de John Gielgud et qui remporte le Evening Standard Drama Award. Présentée à New York en 1959, elle lui vaut cette fois le Drama Critics Award.

Shaffer écrit ensuite de nombreuses pièces de théâtre, des drames philosophiques, mais aussi des comédies satiriques. The Royal Hunt of the Sun (en) (1964) présente la conquête tragique du Pérou par les Espagnols, alors que Black Comedy (1965) est une farce dans laquelle les personnages sont plongés dans le noir dû à une panne d'électricité alors que le spectateur, en revanche, voit tout.

Equus (1973) vaut à Shaffer le Tony Award de la meilleure pièce et le New York Drama Critics Circle Award en 1975. La pièce raconte l'histoire d'un adolescent de 17 ans apparemment sans soucis, qui crève les yeux de six chevaux, elle sera jouée à plus de 1000 reprises à Broadway et remporte un franc succès durant l'été 2005 lors du Massachusetts Berkshire Theatre Festival, avec les acteurs Scott Schwartz, Victor Slezak (en) dans le rôle du Dr Martin Dysart et Randy Harrison qui interprète Alan Strang. En 2007, cette pièce est jouée par Richard Griffiths et Daniel Radcliffe dans les rôles principaux. La pièce est dirigée par Thea Sharrock (en), et la première fut présentée à Londres en février 2007 au Gielgud Theatre. Pour Radcliffe il s'agit d'un grand défi puisqu'il est toujours associé au personnage de Harry Potter et qu'il doit jouer une scène entièrement nu[2].

Shaffer enchaîne les succès avec Amadeus (1979) qui lui vaut le Evening Standard Drama Award et le Theatre Critics Award à Londres. Amadeus raconte l'histoire de Wolfgang Amadeus Mozart et d'Antonio Salieri, compositeur officiel de la cour et qui, jaloux du talent de cet enfant sans grande éducation, tente d'évincer son rival. Lorsque la pièce est présentée à Broadway, elle remporte en 1981 le Tony Award pour la meilleure pièce et, comme Equus, elle est jouée à plus de 1000 reprises.

Prix obtenus[modifier | modifier le code]

  • 1958 Evening Standard Drama Award pour Five Finger Exercise
  • 1959 Drama Critics Award, à New-york
  • 1973 Tony Award pour Equus
  • 1973 New-York drama Critics Circle Award
  • 1979 Evening Standard Drama Award pour Equus
  • Theater Critics Awar pour Equus'
  • 1981 Tony award à New-York

Cinéma[modifier | modifier le code]

Quelques pièces de Shaffer ont été adaptées au cinéma, comme Five Finger Exercise (1962), The Royal Hunt of the Sun (1969), Equus (1977), et Amadeus (1984)

Prix et nominations en rapport au cinéma[modifier | modifier le code]

  • 1984 Golden Globe Award pour meilleur scénario, Equus

Nommé pour l'Oscar pour le meilleur scénario adapté pour Equus

  • 1992 William Inge Award pour son apport remarquable au cinéma américain
  • 1994 Nommé professeur invité au théâtre contemporain de l'Université d'Oxford

Honneur insigne[modifier | modifier le code]

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LACOURBE, Roland. « Shaffer, Anthony ». In * Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, J - Z, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir »,‎ 2003 (ISBN 2-910-68632-9), p. 760-761.
  2. (en) « Naked stage role for Potter star », BBC News,‎ 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]