Peter Hitchens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Hitchens

Peter Jonathan Hitchens (né le 28 octobre 1951) est un journaliste et essayiste britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Connu pour ses prises de position traditionalistes, il défend une moralité fondée sur la responsabilité au sein de l'espace public et s'oppose aux projets gouvernementaux tels que l'introduction des cartes d’identité nationales, l'extension des périodes de garde à vue et la suppression de droit de procès avec juré car ils portent atteinte à la liberté individuelle. Peter Hitchens écrit dans le journal britannique The Mail on Sunday (en).

Il a publié plusieurs livres, dont les plus connus sont The Abolition of Britain, qui attaque les atteintes à la liberté sous guise de sécurité; A Brief History of Crime ("Une brève histoire du crime"), récit de l’échec de libéralisme politique face aux problèmes de crime; et The Broken Compass: How British Politics Lost its Way ("La boussole cassée: comment la politique britannique s'est perdue") où il rend compte de la dégradation et corruption institutionnelle. Dans The Rage Against God ("La Rage Contre Dieu") une réponse aux nouveaux athées, d'une part mémoire, il atteste sa foi chrétienne et l'athéisme de sa jeunesse, d'autre part polémique défend la foi religieuse dans la vie moderne.

Auparavant dans sa carrière Hitchens fut correspondant à l'étranger pour le Daily Express. D'abord installé à Moscou, d'où il rendit compte des dernières jours de l'Union Soviétique, il fut transféré à Washington aux États-Unis jusqu'à 1995. Il continue de reporter depuis l'étranger régulièrement et en 2010 ses efforts furent reconnus par le The Orwell Prize, prestigieux prix anglais de journalisme[1]. Son point de vue des affaires étrangères peut être décrit comme isolationniste: il était opposant aux guerres en Afghanistan en 2001 et en Irak en 2003 car elles n'impliquent pas d'intérêts britanniques. Plus généralement, il est contre des interventions internationales dans les sociétés dont l'on ne comprend pas suffisamment ni la langue, ni l'histoire, ni la culture. Souvent, argumente-t-il, des telles interventions font plus de mal que de bien.

En 2000, il quitta le Daily Express car son nouveau patron, Richard Desmond, comptait aussi des magazine adultes dans son groupe médiathèque. Selon Hitchens, d'y rester aurait posé un conflit d'intérêt moral[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Hitchens naît en 1951 à Malte où son père, officier de l'armée de la mer anglaise, était en poste. Son frère ainé est Christopher Hitchens, lui-même journaliste et écrivain.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. New Statesman, 20 May 2010, Peter Hitchens wins Orwell Prize (En anglais)
  2. BBC News, 9 décembre 2000 Veteran columnist quits Express (En Anglais)

Liens externes[modifier | modifier le code]