Peter Heylin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Heylin

Peter Heylin ou Heylyn (29 novembre 1599[1] - 8 mai 1662) était un ecclésiastique britannique, connu pour ses idées historiques, politiques et théologiques. Il a repris ses concepts politiques dans ses livres géographiques Microcosmus (1621) et Cosmographie (1657)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Burford, dans l'Oxfordshire, fils de Henry Heylyn et d'Elizabeth Clampard. À 14 ans, il entre au Hertford College, puis au Magdalen College en 1615, où il a eu son diplôme en 1617. Il a donné des conférences sur l'histoire de la géographie à Magdalen. En 1620, il a présenté sa conférence au Prince Charles, à Theobalds. En 1621, ces conférences sont publiées dans Microcosmos: a Little Description of the Great World, qui s'avère être le plus populaire de ses travaux. D'ailleurs, en 1639, huit éditions ont été produites[1]. À l'université, où il a été surnommé « le dictateur perpétuel », Heylin a été un franc polémiste[1]. Lors de la Restauration, il a été sous-doyen de Westminster, mais sa mauvaise santé l'a freiné dans ses progrès. Il a épousé Letitia Highgate et a une grande famille. Son monument se trouve dans l'abbaye de Westminster.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Anthony Milton, ‘Heylyn, Peter (1599–1662)’, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, Sept 2004
  2. Robert Mayhew, Geography is twinned with divinity; Geographical Review, Vol 90, No 1, January 2000