Peter Gotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter gotti

Alias
The Dumbest Don, One Eye Pete
Naissance 1939
Bronx, New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine,
Profession
Parrain de la Famille Gambino
Autres activités
Racket, Meurtre, Conspiration de meurtre, Extorsion de fonds

Peter Gotti, né en 1939, surnommé "One Eyed Pete" est le frère de John Gotti. Il fut l'acting boss de la Famille Gambino de 1999 à 2002 et le Parrain de la Famille depuis 2002; il tenta de préserver l'emprise de la famille Gotti sur la famille Gambino après l'arrestation de son frère et de son neveu.

Carrière criminelle[modifier | modifier le code]

Il était surnommé The Dumbest Don, soit le Don le plus stupide par son frère John Gotti, qui estimait qu'il n'avait pas la capacité d'appartenir à Cosa nostra. Comme son père, Gotti avait un travail. Il travaillait comme éboueur à la mairie de New York. Il prit sa retraite après une chute où il se cogna la tête contre une benne. Suite à cet accident, de nombreuses blagues circulèrent sur Gotti, du type qui, en se cognant, avait une partie de son cerveau sur la benne. Il rentra dans la famille dans les années 1960. Sa progression au sein de la hiérarchie fut freinée par son manque de sens des affaires. Mais il devint affranchi en 1988 et Capo en 1989. Son influence grandit lorsque son frère John Gotti fut emprisonné. Il fut le seul à pouvoir lui rendre visite sans éveiller trop de soupçons. Il fit ainsi office de messager entre John et la Famille Gambino. Au moment de l'incarcération de son neveu, en 1999, il devint le nouveau parrain de la famille Gambino. En 2000, il déclara être victime d'une addiction aux jeux.

Incarcération[modifier | modifier le code]

En 2003, il est arrêté et accusé d'une tentative d'extorsion de fonds sur l'acteur Steven Seagal et pour des extorsions et pour des activités de blanchiment d'argent sur les quais du port de Brooklyn et de Staten Island. Le 15 avril 2004, le juge Frederic Block, du United States District Court pour le District Est de New-York, condamne Gotti à 9 ans et 4 mois pour les accusations de racket et de blanchiment d'argent. En tout, Gotti reçoit 20 ans de prison[1].

Le 22 décembre 2004, il est de nouveau accusé d'extorsions de fond dans le secteur de la construction et pour la mise au point d'un projet d'assassinat contre Sammy Gravano, ancien consigliere devenu informateur pour le gouvernement et principal témoin à charges lors du procès de son frère John Gotti. Le 27 juillet 2005, le juge Richard C. Casey condamne Peter Gotti à 25 ans pour l'ensemble de ses accusations. Si il survit, sa date de libération est fixée au 5 mai 2032.

Notes et références[modifier | modifier le code]