Peter Borwein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borwein.

Peter Benjamin Borwein, né en 1953 à St Andrews, en Écosse, est un mathématicien canadien, professeur a l'université Simon Fraser. Il est connu comme coauteur de la formule BBP pour le calcul des chiffres du nombre π.

Biographie[modifier | modifier le code]

Borwein commence à s'intéresser à la théorie des nombres et à l’analyse classique durant sa seconde année a l’université. Il n’était auparavant pas particulièrement intéressé par les mathématiques, bien que son père était directeur du département de mathématiques de l'Université de Western Ontario et sa mère était doyenne associée en médecine à la même université. À la même université, Borwein, son frère et sa sœur se sont spécialisés en mathématiques.

Borwein termine un Bachelor en science, avec spécialité mathématiques à l'Université de Western Ontario en 1974. Il obtient ensuite une maitrise et un Ph.D. à l'Université de la Colombie-Britannique, puis il rejoint le département de mathématiques de l'université Dalhousie. Lors de ce séjour, il écrit en 1989, avec son frère Jonathan Borwein et David H. Bailey de la NASA, un article[1] qui donne une méthode pour le calcul d'un milliard de chiffres du nombre π. Ils ont obtenu en 1993 le prix Chauvenet et le prix Hasse[2]

En 1993 il rejoint l'université Simon Fraser et intègre, avec son frère Jonathan le Centre d'expérimentation et de construction des mathématiques. En 1995, les deux Borwein, avec Yasumasa Kanada de l'Université de Tokyo, montrent comment calculer plus de quatre milliards de chiffres de π. Peter Borwein a aussi travaillé avec David Bailey de la NASA et avec Simon Plouffe de l'Université du Québec sur une méthode de calcul des chiffres de π de façon indépendante, et en système hexadécimal. Ceci permet de déterminer le ne chiffre de π sans avoir à calculer le chiffre précédent. En 2007, avec Tamas Erdelyi, Ferguson et Lockhart, il résout le problème n° 22 de Littlewood.

Tout en étant professeur à l'université Simon Fraser, Peter Borwein est affilié au Interdisciplinary Research in the Mathematical and Computational Sciences (IRMACS), au Centre for Experimental and Constructive Mathematics (CECM), au Mathematics of Information Technology and Complex Systems (MITACS), et au Pacific Institute for the Mathematical Sciences (PIMS).

Livres[modifier | modifier le code]

Borwein est coauteur, avec Tamas Erdelyi, des livres Pi: A Source Book (1999), Polynomials and Polynomial Inequalities (1998), Pi and the AGM (1987, réédité en 1998) et de A Dictionary of Real Numbers. Son frère Jonathan et lui sont coéditeurs de la série de livres « Books in Mathematics » de la société mathématique du Canada/Springer-Verlag.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. David H. Bailey, Jonathan M. Borwein, and Peter B. Borwein, « Ramanujan, Modular Equations, and Approximations to Pi, or, How to Compute One Billion Digits of Pi », Amer. Math. Monthly 96 (1989), 201-219.
  2. About the MAA The Mathematical Association of America's Merten M. Hasse Prize.

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Peter Borwein » (voir la liste des auteurs)

Articles connexes[modifier | modifier le code]