Peter Benchley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benchley.

Peter Benchley

Nom de naissance Peter Bradford Benchley
Activités Écrivain
Naissance
New York, États-Unis
Décès (à 65 ans)
Princeton, New Jersey
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman

Peter Bradford Benchley est un écrivain américain né le à New York et mort le à Princeton (New Jersey). Il est devenu célèbre avec son roman Les Dents de la mer (Jaws), écrit en 1974 et adapté à l'écran par Steven Spielberg en 1975.

Fasciné par les mystères de la mer, Peter Benchley rédigea beaucoup d'histoires ayant pour cadre le monde maritime.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son grand-père, Robert Benchley, avait fondé l'Algonquin Round Table, un cercle composé de critiques, écrivains et acteurs des années 20, tels Harpo Marx, un des cinq acteurs comiques des Marx Brothers, Edna Ferber, qui remporta le prix Pulitzer en 1925 ou encore Dorothy Parker, poète et auteur de nouvelles. Ces réunions eurent lieu pendant dix ans, de 1919 à 1929. Son père, Nathaniel Benchley, était un écrivain reconnu dans le milieu de la littérature pour enfants.

Après avoir été diplômé de la Phillips Exeter Academy en 1957 et de l'Université Harvard en 1961, Peter Benchley travaille en 1963, pendant 6 mois, pour le quotidien The Washington Post. De 1967 à 1969, il rédige les discours du président Lyndon Johnson. En 1969, Richard Nixon devient le nouveau président et Benchley est remercié par la Maison-Blanche. Il se change alors en journaliste indépendant et écrit des articles pour Holiday, Life, Travel, The New Yorker, Time ou encore le National Geographic.

Les Dents de la mer[modifier | modifier le code]

En 1971, Benchley présente à l'éditeur Tom Congdon de Doubleday un projet inspiré par de nombreux fait divers comme les attaques de requins dans le New Jersey en 1916. À la lecture du résultat initial, l'éditeur n'est pas vraiment satisfait par le ton humoristique et demande à Benchley de réécrire une très grande partie des 100 premières pages de son roman. Dans Les Dents de la mer, un grand requin blanc terrorise une petite ville de l'État de New York avant d'être pourchassé par trois hommes que tout oppose : Quint, un pêcheur bourru, Brody, le chef de la police locale, et Hooper, un jeune océanographe. Une grande partie de l'histoire se déroule sur terre, dans la ville fictive d'Amity, où Brody est à la fois préoccupé par l'adultère de sa femme Ellen avec Hooper et la menace que représente le requin pour le commerce et la municipalité.

À sa sortie en février 1974, Les Dents de la mer reste 44 semaines dans la liste des best-sellers. Depuis, le roman a été traduit dans de multiples langues et fut vendu à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde, dépassant au moins le cap des 20 millions d'unités écoulées. Richard D. Zanuck et David Brown, producteurs chez Universal Pictures, furent passionnés par le roman et achetèrent les droits pour une adaptation cinématographique.

Le scénario fut coécrit par Benchley et Carl Gottlieb, et le film, réalisé par le jeune Steven Spielberg, devint un gigantesque succès à sa sortie en 1975. Il lança la mode des films estivaux de type blockbuster et fit l'objet de trois suites : Les Dents de la mer 2, Les Dents de la mer 3 et Les Dents de la mer 4 : La Revanche (voir la série Les Dents de la mer) ainsi que de nombreux ersatz.

En 1978, l'auteur Hank Searls rédige le roman Les Dents de la mer : deuxième partie qui fut rattaché à la sortie du deuxième film.

Littérature et télévision[modifier | modifier le code]

En 1979, Peter Benchley rédige The Island qui fut adapté au cinéma en 1980 avec Michael Caine dans le rôle titre (L'île sanglante en français). Enquêtant sur le mystère du Triangle des Bermudes, un journaliste et son jeune fils sont faits prisonniers par des pirates tout droit sortis du XVIIe siècle.

Dans les années 1980, il publie Girl of the Sea of Cortez, Q Clearance et Rummies.

Dans les années 1990, Benchley revient au thème qui fit le succès de Jaws : les monstre marins. Dans La Bête (Beast) publié en 1991, une petite ville des Bermudes affronte un calmar géant. Dans un style beaucoup plus dramatique et appliqué que Jaws, l'auteur met en cause les effets du bouleversement de la faune et la flore marine par l'activité humaine. Le roman a été adapté en téléfilm en 1996 sous le titre (La Bête). En 1994, White Shark relate les expériences génétiques d'un nazi sur un monstre qui se met à terroriser les côtes de Long Island. Le roman ne réussit pas à atteindre le succès populaire ou critique, mais il fut adapté en téléfilm en 1997 sous le nom de Créature.

En 1999, Benchley lance une série télévisée dramatique, Amazon, dans laquelle six survivants du crash d'un avion de ligne tentent de survivre en Amazonie. Parmi les autres livres de Peter Benchley, Les Grands Fonds (The Deep) et The Island (en) (L'île sanglante aux Ed.Belfond) ont également été adaptés au cinéma.

Protection des océans[modifier | modifier le code]

Dans les années 2000, l'auteur apparaît comme un fervent défenseur de l'écosystème marin. Dans son livre Shark Trouble, il revient amèrement sur son roman Jaws et le film de Spielberg qui ont contribué à la diabolisation du requin, entraînant sa destruction.

Peter Benchley décède en 2006 d'une fibrose pulmonaire idiopathique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]