Peter Astbury Brunt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Astbury Brunt FBA (23 juin 1917 à Coulsdon, Surrey, Angleterre5 novembre 2005 à Oxford) est un historien britannique spécialisé dans l'Antiquité, de l'Université d'Oxford et membre de la British Academy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brunt, fils d'un pasteur méthodiste, étudie à l’Ipswich School, à l’Oriel College et est diplômé en 1939.

Pendant la deuxième Guerre mondiale, il sert au ministère de la Marine.

Il commence sa carrière académique à l'université de St Andrews avant de devenir membre de l’Oriel College de 1951 à 1968 puis à Cambridge pour devenir administrateur principal financier (Senior Bursar) au Gonville and Caius College.

Brunt est nommé membre de la British Academy en 1969[1].

En 1970, Brunt retourne à Oxford en tant que membre du Brasenose College pour prendre la chaire d'histoire antique Camden (du nom de William Camden) jusqu'en 1982, succédant à Ronald Syme.

Il est président de la Société pour la promotion des études romaines de 1980 à 1983 à la British Academy.

Le principal ouvrage de Brunt est son étude de 1971 sur les classes romaines et italiennes de la deuxième Guerre punique à la fin du règne d'Auguste : Italian manpower 225 B.C. – A.D. 14.

Quelques travaux[modifier | modifier le code]

  • Italian manpower 225 B.C. – A.D. 14, Clarendon Press, Oxford, 1971.
  • Social conflicts in the Roman republic, Chatto & Windus, Londres, 1971.
  • The fall of the Roman Republic and related essays, Clarendon Press, Oxford, 1988.
  • Roman imperial themes, Clarendon Press, Oxford, 1990.
  • Studies in Greek history and thought, Clarendon Press, Oxford 1993.

Références[modifier | modifier le code]