Petchory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Petchory
Печоры
Blason de Petchory
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Nord-Ouest
District fédéral Nord-Ouest
Sujet fédéral Flag of Russia.svg Oblast de Pskov
Code postal 181500
Code OKATO 58 240 501
Indicatif (+7) 81148
Démographie
Population 10 337 hab. (2014)
Densité 492 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 49′ N 27° 36′ E / 57.817, 27.657° 49′ Nord 27° 36′ Est / 57.817, 27.6  
Altitude Min. 70 m – Max. 90 m
Superficie 2 100 ha = 21 km2
Fuseau horaire UTC+04:00 (MSK)
Heure de Moscou
Divers
Fondation 1473
Statut Ville depuis 1776
Ancien(s) nom(s) Petchory (avant 1920)
Petseri (1920-1945)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Petchory

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Pskov

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Pskov
City locator 14.svg
Petchory

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Petchory

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Petchory
Sources
Liste des villes de Russie

Petchory (en russe : Печоры ; en estonien : Petseri) est une ville de l'oblast de Pskov, en Russie, et le centre administratif du raïon de Petchory. Sa population s'élevait à 10 337 habitants en 2014, y compris plusieurs centaines d'Estoniens de souche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petchory est limitée à l'ouest par la frontière entre la Russie et l'Estonie et se trouve à 43 km à l'ouest de Pskov.

Histoire[modifier | modifier le code]

Forteresse médiévale Stari Isborsk près de Petchory.

La ville de Petchory a été fondée comme posad près du célèbre monastère de Pskovo-Petchorski au XVIe siècle et devint bientôt un marché important. Pendant le règne du tsar Ivan le Terrible, Petchory fut une forteresse chargée de défendre la frontière. Elle fut assiégée à plusieurs reprises par les ennemis de la Russie : les forces de Stefan Batory saccagèrent le village pendant le siège de Pskov en 1581 ; les Suédois ou les Polonais prirent Petchory d'assaut en 1592, 1611, 1615, 1630, et de 1655 à 1657. Après le déclenchement de la Grande guerre du Nord, les Russes rénovèrent les fortifications et Boris Cheremetev commença sa campagne de 1701 à Petchory.

Au XXe siècle, la localité, qui était tombée dans l'oubli pendant plusieurs siècles, retrouva son statut de ville en 1918. De février à décembre 1918, Petchory fut occupée par les Allemands. Pendant la guerre d'Indépendance estonienne, la ville fut prise par les forces de l'Estonie le 29 mars 1919. À la suite du traité de paix de Tartu, Petchory et le territoire contigu, appelé Setomaa, furent remises à l'Estonie.

Durant les années de l'Estonie indépendante, Petseri, comme on l'appelait à l'époque, était le centre de Petserimaa (comté de Petseri), l'un des onze comtés qui composaient la république d'Estonie. L'église Pierre fut construite à cette époque. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fut occupée par l'armée allemande d'août 1941 au 11 août 1944.

En 1944, au cours de l'occupation soviétique de l'Estonie, Petchory et la plus grande partie du comté de Petseri furent annexées à l'oblast de Pskov de la RSFS de Russie. Ce territoire est depuis cette époque resté sous contrôle soviétique puis russe. Le traité frontalier signé par le ministre des Affaires étrangères estonien Urmas Paet et son homologue russe Sergueï Lavrov, le 18 mai 2005, confirma la « ligne de contrôle » — c'est-à-dire la frontière de l'époque soviétique —, et par conséquent laissa la région à la Russie. Quelques semaines plus tard, cependant, la Russie se retira du traité, laissant en vigueur le traité de Tartu, qui avait donné Petseri à l'Estonie.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1]

Évolution démographique
1825 1856 1897* 1922 1939*
925 1 186 1 269 2 013 4 962
1959* 1970* 1979* 1989* 2002*
6 926 7 475 10 346 11 935 13 056
2006 2010* 2012 2013 2014
12 693 11 195 11 000 10 589 10 337


Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]