Pertes militaires françaises en opérations extérieures depuis 1963

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les pertes militaires françaises en opérations extérieures depuis 1962 sont estimées, au 10 octobre 2011, à 616 militaires des forces armées françaises « morts au service de la France » lors des 228 opérations extérieures recensées à cette date[1].

Les informations sont tirées du rapport du général Bernard Thorette, président un groupe de travail en 2011 sur la création d'un monument aux morts destiné à honorer ces pertes[2].

Oublis du rapport[modifier | modifier le code]

Celui-ci n’a, a priori, pas pris en compte plusieurs opérations tel les pertes de l’Organisme des Nations unies chargé de la surveillance de la trêve, la mort de 7 membres du Détachement des Observateurs à Beyrouth entre 1984 et 1986[3] et celle d’un militaire français de la Mission Militaire Française de Liaison en Allemagne de l’Est le 22 mars 1984[4].

Décès par théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous est classé par pertes

Le tableau était donné à la date de février 2013. Depuis cette date, d'autres opérations ayant donné lieu à des pertes humaines ont lieu.

Théâtre
d'opérations
Conflit, traité Opération Date d'engagement
de la France
Date de
désengagement
Pertes "Morts pour la France" Liste Notes et liens
Liban Guerre du Liban FINUL
Force multinationale de sécurité à Beyrouth
23 mars 1978[5]
En cours
158[6]
127
L'attentat du Drakkar en faisant 58 morts français 1983 fut la plus meurtrière attaque touchant l’armée française en OPEX.
Tchad Guerre civile tchadienne (1965-1979), guerre tchado-libyenne Opération Manta
Opération Épervier
26 août 1968[7]
31 juillet 2014[8]
158[6]
93
12 tués et 25 blessés dans une embuscade du FROLINAT le 11 octobre 1970[9]
Ex-Yougoslavie Guerres de Yougoslavie FORPRONU
IFOR
SFOR
EUFOR Althea
1992
2014
116[6]
50
liste
Afghanistan Seconde guerre d'Afghanistan Forces françaises :
Opération Pamir
Opération Avalon
Opération Heraclès
Opération Épidote
Opération Arès
2001
2012
89[6]
70
liste
10 soldats Français tués et 21 autres blessés lors de l'embuscade d'Uzbin le 18 août 2008, entraînant une forte émotion au sein de la société civile.
Côte d'Ivoire Crise politico-militaire en Côte d'Ivoire Opération Licorne
2002
En cours
27
11
Un bombardement aérien le 6 novembre 2004 tue 9 militaires français et en blesse 37 autres.
Gabon
16
7
République centrafricaine (dont opération Sangaris)
(5 décembre 2013)
En cours
13 (+3)
10
Irak Guerre du Golfe (1990-1991) Opération Daguet
Opération Libage
1990
1991
13
11
liste
Zaïre Bataille de Kolwezi
15 mai 1978
juin 1978
11
11
Mali
Sahel
Guerre du Mali Opération Serval
Opération Barkhane
11 janvier 2013
en cours
11
5
Liste
Égypte Accords de Camp David Force Multinationale d'Observateurs au Sinaï
1982
en cours
8
Tués le 6 mai 2007 dans un accident d'avion[10].
Arabie - Golfe Persique
6
2
Cambodge Conflit cambodgien (1978-1999) APRONUC
mars 1992
septembre 1993
4
Somalie Guerre civile somalienne ONUSOM
1992
1995
3
2
Haïti MINUSTAH
2004
En cours
3
gendarmes français tués lors du séisme de 2010 à Haïti[11].
Somalie Guerre civile somalienne Tentative de libération de Denis Allex
11 janvier 2013
11 janvier 2013
3
1
Deux membres du Service Action de la DGSE ainsi que l'otage
Congo
2
2
Djibouti
1
Rwanda
1
TOTAL
231
(de 1963 au
30 octobre 2014)
645
(de 1963 au
30 octobre 2014)
402
(de 1963 au
30 octobre 2014)

Pertes totales de 2008 à 2011[modifier | modifier le code]

Le Bilan social des armées recense chaque année les décès de militaires français (de carrière, contractuels, volontaires, toutes armes) toutes causes confondues. Voici ces chiffres[12] :

  • 2008 : 208 décès
  • 2009 : 195 décès
  • 2010 : 170 décès
  • 2011 : 138 décès

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Chapleau, « 616 noms sur un monument place Vauban », sur Lignes de défense,‎ 12 octobre 2011 (consulté le 12 octobre 2011)
  2. Frédéric Pons, « Un monument pour nos héros », sur Valeurs actuelles,‎ 13 octobre 2011 (consulté le 13 octobre 2011)
  3. Jean Bury, Les Casques Blancs : Le détachememt des observateurs français a Beyrouth 1984-1986, Université Panthéon-Assas (PARIS II),‎ Septembre 1996, 78 p. (lire en ligne), p. 71
  4. D. Dalgot et G. Rosso, « La MISSION MILITAIRE FRANÇAISE de LIAISON (MMFL) », sur Les anciens des FFB,‎ 18 janvier 2004 (consulté le 12 septembre 2013)
  5. « Historique Finul », sur ONU (consulté le 30 octobre 2011)
  6. a, b, c et d Le quotidien régional français "L'Est républicain" du 11 décembre 2013, p. TTE36. À cette date, 158 victimes au Liban et au Tchad, 116 en ex-Yougoslavie, 89 en Afghanistan et 7 au Mali.
  7. Émile Gomez, « Le Tchad vu par un aviateur », sur Fédération Nationale des Combattants Volontaires,‎ 2003 (consulté le 30 octobre 2011)
  8. « Lancement de l'opération Barkhane », sur Ministère de la Défense,‎ 2014 (consulté le 30 novembre 2014)
  9. Stanislas Opolczynski, « TCHAD 1968 - 1973 « les oubliés de l'histoire » » (consulté le 30 octobre 2011)
  10. « De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter (730 / CA) France - air force - Mont-de-Marsan 2006 », sur Stanakshot (consulté le 9 août 2009)
  11. « Haïti : un deuxième gendarme retrouvé mort », Le mamouth, Paris,‎ 21 janvier 2010 (lire en ligne).
  12. « Hommes et femmes de la Défense », sur Ministère de la Défense (France) (consulté le 28 janvier 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]