Pertes humaines de la Première Guerre mondiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s'élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Les Alliés de la Première Guerre mondiale comme les Empires centraux perdent plus de 9 millions de vies.

Classification des statistiques[modifier | modifier le code]

Le nombre des pertes estimées pour la Première Guerre mondiale varie énormément. Les pertes militaires comptabilisées ici incluent les morts au combat, les morts par accidents, maladies ainsi que les morts en captivité. Le tableau liste le total des morts, les notes donnent une répartition entre les pertes pendant les combats et les pertes hors combats. La plupart des pertes civiles de la Première Guerre mondiale sont dues aux famines et aux maladies, mais ils ont également connu de nombreuses violences, aussi affreuses les unes que les autres[pas clair]. Les morts dues à la grippe espagnole ne sont pas comptabilisées ici autant que cela est possible. De plus, le nombre des civils morts inclut le génocide arménien.

Pertes par pays[modifier | modifier le code]

Pertes militaires alliées par pays.
Pertes militaires des Empires centraux par pays.
Puissances alliées Population (en millions) Pertes militaires Pertes civiles Total Blessés militaires
Drapeau de l'Australie Australie[1] 4,5 61 928 61 928 152 171
Drapeau de la Belgique Royaume de Belgique[2] 7,4 42 987 62 000 104 987 44 686
Drapeau du Canada Canada[3] 7,2 64 944 2 000 66 944 149 732
Drapeau des États-Unis États-Unis [4] 92 116 708 757 117 465 205 690
Drapeau de la France France[5] 39,6 1 397 800 300 000 1 697 800 4 266 000
Drapeau de la Grèce Royaume de Grèce[6] 4,8 26 000 150 000 176 000 21 000
Drapeau de l'Empire britanniques des Indes Raj britannique[7] 315,1 74 187 74 187 69 214
Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie[8] 35,6 651 010 589 000 1 240 010 953 886
Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon[9] 53,6 415 415 907
Drapeau du Royaume du Monténégro Royaume du Monténégro[10] 0,5 3 000 3 000 10 000
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[11] 1,1 18 050 18 050 41 317
Dominion of Newfoundland Red Ensign.svg Terre-Neuve[12] 0,2 1 204 1 204 2 314
Drapeau du Portugal Portugal[13] 6,0 7 222 82 000 89 222 13 751
Drapeau : Roumanie Royaume de Roumanie[14] 7,5 250 000 430 000 680 000 120 000
Flag of Russian Empire for private use (1914–1917).svg Empire russe[15] 158,9 1 811 000 1 500 000 3 311 000 4 950 000
Drapeau : Royaume de Serbie Royaume de Serbie[16] 4,5 450 000[16] 800 000[16] 1 250 000 133 148
Drapeau de l'Afrique du Sud Union d'Afrique du Sud[17] 6,0 9 463 9 463 12 029
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande[18] 45,4 885 138 109 000 994 138 1 663 435
Total (Puissances alliées) 789,9 5 696 056 3 674 757 9 370 813 12 809 280
Empires centraux Population (en millions) Pertes militaires Pertes civiles Total Blessés militaires
Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie[19] 51,4 1 100 000 467 000 1 567 000 3 620 000
Drapeau du Royaume de Bulgarie Royaume de Bulgarie[20] 5,5 87 500 100 000 187 500 152 390
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand[21] 64,9 2 036 897 426 000 2 462 897 4 247 143
Drapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman[22] 21,3 800 000 4 200 000 5 000 000 400 000
Total (Empires centraux) 143,1 4 024 397 5 193 000 9 217 397 8 419 533
Pays neutres
Drapeau du Danemark Royaume de Danemark[23] 2,7 722 722
Drapeau de la Norvège Norvège[24] 2,4 - 1 892 1 892
Drapeau de la Suède Suède[25] 5,6 - 877 877
Total général 941 9 720 453 8 871 248 18 591 701 21 228 813

Sources du tableau[modifier | modifier le code]

Les principales sources utilisées pour les pertes civiles et militaires sont les suivantes :

  • (en) Le rapport 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission[26] est la source pour les pertes militaires du Royaume-Uni, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Afrique du Sud et le Raj britannique. Les totaux listés dans le rapport sont basés sur les recherches de la Commonwealth War Graves Commission pour identifier et commémorer les morts du Commonwealth. Les totaux incluent les tués, les disparus au combat, les morts de blessures tout comme celles dues aux maladies, aux accidents, les morts de prisonniers de guerre, les morts entre 1919 et 1921.
  • (en) Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, War Office mars 1922. Ce rapport liste la mort de 908 371 soldats tués ou disparus au combat, morts de blessures et morts de prisonniers de guerre entre 1914 et 1918. Les chiffres du rapport du War Office pour le Royaume-Uni et les dominions sont listées dans les notes de bas de pages. Les pertes de la Bulgarie et du Portugal sont listées sur le rapport du War Office (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920', p. 352-354.).
  • (en) Casualties and Medical Statistics, 1931, le dernier volume de Official Medical History of the War, donne une estimation des pertes de l'Empire britannique par cause de mort. Le total des pertes sur le théâtre des combats entre 1914 et 1918 sont de 876 084 dont 418 361 tués, 167 172 morts de blessures, 113 173 morts de maladies ou de blessures, 161 046 disparus ou présumés morts et 16 332 morts en captivité. Ces pertes ne sont pas reportées pour le Royaume-Uni et chaque dominion (Dans : Mitchell, p. 12.).
  • (fr) Michel Huber, La Population de la France pendant la guerre, Paris, 1931. Cette étude publiée par le Carnegie Endowment for International Peace liste les morts et disparus de la France et de ses colonies.
  • (it) Giorgo Mortara, La Salute pubblica in Italia durante e dopo la Guerra, New Haven: Yale University Press, 1925. Les statistiques officielles du gouvernement italien y sont listées. On peut trouver un bref résumé de ce rapport en ligne (volume 13, no 15).
  • (en) Boris Urlanis, Wars and Population, Moscow, 1971. Cet ouvrage liste les pertes militaires russes, grecques, serbes et monténégrines (Dans : Urlanis, p. 209.).
  • (de) Heeres-Sanitätsinspektion im Reichskriegsministeriums, Sanitätsbericht über das deutsche Heer, (Deutsches Feld- und Besatzungsheer), im Weltkriege 1914-1918, Volume 3, Sec. 1, Berlin, 1934. Cet ouvrage liste les pertes allemandes.
  • (en) Leo Grebler/Wilhelm Winkler, The Cost of the World War to Germany and Austria-Hungary, Yale University Press, 1940. Cette étude publiée par le Carnegie Endowment for International Peace détaille les pertes pour l'Autriche-Hongrie et l'Allemagne.
  • (en) Edward J. Erickson, Ordered to Die: A History of the Ottoman Army in the First World War, Greenwood, 2001,(ISBN 0313315167).
  • (fr) Liebmann Hersch, La Mortalité causée par la guerre mondiale, Metron- The International Review of Statistics, 1927, Vol 7. No 1. Détaille l'impact démographique de la guerre sur la France, le Royaume-Uni, l'Italie, la Belgique, le Portugal, la Serbie, la Roumanie et la Grèce.
  • (en) Spencer C. Tucker, éd, The European Powers in the First World War: An Encyclopedia, Garland Publishing, New York, 1996. Ce livre est la source principal pour les blessés militaires.
  • (en) Philip J. Haythornthwaite, The World War One Source Book Arms and Armour, 1993, 412 pages, (ISBN 1854091026). Ce livre est la source pour les données démographiques.

Pertes humaines selon les frontières modernes[modifier | modifier le code]

L'un des premiers récapitulatif sur les pertes humaines de la Grande Guerre, publié en mars 1919 pendant les négociations de paix à Versailles.

La guerre a impliqué des empires multi-ethniques comme la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Russie, l’Autriche-Hongrie et la Turquie. Les groupes ethniques divers dans ces empires multi-ethniques ont été enrôlés pour le service militaire.

Drapeau de l'Autriche Autriche[modifier | modifier le code]

Les estimations ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 sur les pertes en vies humaines durant le XXe siècle : Nombres de morts : 175 000 incluant 120 000 pertes militaire avec les forces Austro-hongroises et les 30 000 morts en captivité. Les civils morts à cause de la famine et des maladies sont de 25 000[27]

Drapeau de la Belgique Royaume de Belgique (incluant le Congo)[modifier | modifier le code]

La République démocratique du Congo est une colonie belge, voici les pertes au total.

Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo (1914 Congo belge): 5 000 militairement et 150 000 civils[28].

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

La France est victorieuse mais meurtrie avec près de 1 400 000 soldats français et coloniaux décomptés morts soit 27 % des 18-27 ans, le deuxième taux le plus élevé après la Serbie[29], qui voit 33 % de sa population (tout âge confondu) disparaître au cours de la Grande guerre, soit 1 250 000 habitants[16]. Parmi ces morts, on dénombre, selon les sources, entre 70 et 98 000 soldats coloniaux représentant entre 5 et 7 % du total des pertes militaires françaises.

Colonies Françaises[modifier | modifier le code]

Les estimations ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 sur les pertes en vies humaines durant le XXe siècle. Pertes totales des pays issus de l'empire colonial français dans l'armée française: 81 000[30].

Drapeau de l'Algérie Algérie (1914 Algérie française): 26 000
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam (1914 Indochine française): 12 000
Drapeau du Mali Mali (1914 territoire de l' Afrique-Occidentale française): 10 000
Drapeau du Maroc Maroc (1914 Protectorat français au Maroc): 8 000
Sénégal Sénégal (1914 territoire de l' Afrique-Occidentale française): 6 000
Drapeau de la Guinée Guinée (1914 territoire de l' Afrique-Occidentale française): 2 500
Drapeau de Madagascar Madagascar: 2 500
Drapeau du Bénin Bénin (1914 territoire de l'Afrique-Occidentale française): 2 000
Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso (1914 territoire de l' Afrique-Occidentale française): 2 000
Drapeau de la République du Congo République du Congo (1914 territoire de l'Afrique-Équatoriale française):2 000
Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire (1914 territoire de l' Afrique-Occidentale française): 2 000
Drapeau de la Tunisie Tunisie (1914 Tunisie française): 2 000
Drapeau du Tchad Tchad (1914 territoire de l' Afrique-Équatoriale française): 1 500
Drapeau de la République centrafricaine République centrafricaine (1914 Oubangui-Chari): 1 000
Drapeau du Niger Niger (1914 territoire de l'Afrique-Occidentale française): 1 000
Drapeau du Gabon Gabon (1914 territoire de l'Afrique-Équatoriale française): 500

Selon l'historien Pascal Blanchard, les pertes des "indigènes" des colonies françaises sont de 97 100 tués et disparus[31]:

Pays Mobilisés Tués ou disparus  %
Algérie 175 000 35 000 20
Maroc 40 000 12 000 30
Tunisie 80 000 21 000 26
Afrique noire 180 000 25 000 14
Madagascar 41 000 2 500 6
Indochine 49 000 1 600 3

Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie[modifier | modifier le code]

La Tchécoslovaquie faisait partie de l'empire austro-hongrois durant la guerre. Les estimations ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 sur les pertes en vies humaines durant le XXe siècle. Pertes totales 185 000: incluant les 110 000 pertes militaires avec les forces Austro-hongroises et les 45 000 morts en captivité. Les civils morts à cause de la famine et des maladies sont au nombre de 30 000[32]. Les Légions tchécoslovaques ont combattu avec les Alliés pendant la guerre.

Drapeau de l'Estonie Estonie[modifier | modifier le code]

L’Estonie faisait partie de l'empire Russe pendant la guerre et plus de 100 000 Estoniens ont servi dans l'armée russe. 10 000 d'entre eux sont morts[33]

Drapeau de l'Empire allemand Empire colonial allemand[modifier | modifier le code]

Les estimations ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 sur les pertes en vies humaines durant le XXe siècle. Total des pertes militaires : 17 000[34].

Drapeau de la Tanzanie Tanzanie (1914 territoire de l'Afrique orientale allemande): 20 000
Drapeau de la Namibie Namibie (1914 territoire de l' Sud-Ouest africain allemand): 10 000
Drapeau du Cameroun Cameroun Kamerun): 5 000
Drapeau du Togo Togo (1914 comme Togoland Allemand): 2 000

Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie[modifier | modifier le code]

Les estimations ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 sur les pertes en vies humaines durant le XXe siècle. Pertes totales 385 000 : dont 270 000 militaires servant dans l'armée austro-hongroise et 70 000 morts en captivité. Les civils morts à cause de la famine et de maladie sont aux nombres de 45 000[35]

Drapeau de l'Irlande Irlande[modifier | modifier le code]

L'Irlande faisait partie du Royaume-Uni durant la Première Guerre mondiale. Un total de 206 000 Irlandais ont servi dans l'armée britannique pendant la guerre[36]. Le nombre de morts est de 27 405[37]

Drapeau de la Pologne Pologne[modifier | modifier le code]

La Pologne a été occupée par l'Allemagne, Autriche-Hongrie et la Russie de 1795 à 1914. À la fin de l'année 1915 l'Allemagne a un contrôle complet sur la Pologne moderne. Une étude polonaise de 2005 estime que 3,4 millions de Polonais ont servi dans les Forces armées des puissances occupantes lors de la Première Guerre mondiale. Le nombre de morts, militaires et civils, dans les frontières de 1919 à 1939, a été estimé à 1 130 000[38]. Les estimations suivantes de morts polonais, ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 pertes en vies humaines au XXe siècle. Total 640 000 morts: y compris les pertes militaires de 250 000 Polonais enrôlés de force dans les armées énumérées ci-dessous. Décès de prisonniers de guerre en captivité s'évalue au nombre de 20 000. Les pertes civiles dues à la guerre comprenait 120 000 à cause des opérations militaires et 250 000 causés par la famine et les maladies[39].

L'Armée bleue polonaise a servi dans l'armée française. D'autres polonais ont servi dans l'armée austro-hongroise

Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie: 67 000
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand: 87 000
Flag of Russian Empire for private use (1914–1917).svg Empire russe: 96 000

Drapeau de l'Empire britannique Empire britannique[modifier | modifier le code]

Les estimations des pertes des soldats issus de l'empire colonial britannique au cours de la Première Guerre mondiale ont été faites par un journaliste russe dans un manuel de 2004 sur les pertes en vies humaines durant le XXe siècle. Nombre total de militaires morts : 35 700[40]. La Grande-Bretagne a recruté des Indiens, des Chinois, des natifs de l'Afrique du Sud et des Égyptiens[41].Le CWGC rapporte que près de 2 000 travailleurs chinois sont enterrés avec les soldats britanniques morts en France[42].

Drapeau du Ghana Ghana (1914 Côte-de-l'Or (colonie britannique)): 1 200
Drapeau du Kenya Kenya (1914 Afrique orientale britannique): 2 000
Drapeau du Malawi Malawi (1914 Nyassaland): 3 000
Drapeau du Nigeria Nigeria (1914 territoire de l' Afrique occidentale britannique): 5 000
Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone (1914 territoire de l' Afrique occidentale britannique): 1 000
Drapeau de l'Ouganda Ouganda (1914 Uganda : 1 500
Drapeau de la Zambie Zambie (1914 Rhodésie du Nord): 3 000
Drapeau des Seychelles Seychelles (1914 Seychelles): 397
Drapeau de l'Inde Inde (1914 Empire des Indes): 64 000[43]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Australie
    Sont inclus dans le total 55 000 morts ou disparus au combat ou de blessures (dans : Urlanis, Wars and Population, p.85.)
    Le rapport annuel 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission est la source du nombre total des pertes militaires. Le Debt of Honour Register de la Commonwealth War Graves Commission liste le 1,7 million d'hommes et de femmes des forces du Commonwealth qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. [1]
    Le total inclut 2 005 pertes militaires entre 1919-1921. Le rapport de 1922 du War Office liste 59 330 morts militaires (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237.)
  2. Belgique
    Les chiffres officiels du gouvernement belge pour les pertes militaires s'élèvent à 26 338 tués, morts de blessures ou d'accidents, 14 029 morts de maladies ou disparus auxquels il faut ajouter 2 620 soldats tués dans la campagne d'Afrique (Dans : l'Annuaire statistique de la Belgique et du Congo Belge 1915-1919, p.100.)
    Les estimations du War Office (incomplètes) en 1922 étaient de 13 716 tués et 24 456 disparus au 11 novembre 1918 (dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.352.). L' US War Dept estime en 1919 : 102 000 morts sur le champ de bataille (dans : Ayers, p.139.)
    Les pertes civiles excèdent de 92 000 le niveau d'avant-guerre. 55 000 morts sont causées par la famine et 30 000 par la grippe espagnole (dans : Metron, p.59-62.). Le prof. John Horne estime à 6 500 le nombre de civils belges et français tués par les Allemands en représailles (Dans : Horne)
  3. Canada
    Sont inclus dans le total 53000 tués, disparus ou morts de blessures (Dans : Urlanis, Wars and Population, p.85.)
    Le rapport annuel 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission est la source du nombre total des pertes militaires.
    Le total inclut 3 789 morts militaires entre 1919 et 1921 et 150 morts de la marine marchande (Dans : Debt of Honour Register, p.15.). Le CANADIAN VIRTUAL WAR MEMORIAL contient un registre concernant les tombes et les mémoriaux de plus de 116 000 Canadiens et Terre-Neuviens tombés au champ d'honneur. Les pertes terre-neuviennes sont listées séparément dans ce tableau. Le rapport de 1922 du War Office dénombre 56 639 pertes militaires (dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237.). Les pertes civiles sont dues à l'explosion de Halifax
  4. États-Unis
    Les pertes militaires officielles listées par le US Dept. of Defense jusqu'au 31 décembre 1918 s'élèvent à 116 516, incluant 53 402 morts au combats et 63 114 autres morts ((en) American War and Military Operations Casualties: Lists and Statistics - 15 septembre 2009 [PDF]), l'US Coast Guard compte 192 morts supplémentaires (dans : Clodfelter, p.481)
    Les pertes civiles américaines estimées incluent les 128 tués du Lusitania et 629 hommes d'équipage de navires marchands ((en) Merchant Marine in World War I).
  5. France
    Sont inclus dans le total 1 186 000 tués, disparus ou morts de blessures (dans : Urlanis, Wars and Population, p.85.)
    Le nombre des morts militaires est tiré d'une étude publiée par le Carnegie Endowment for International Peace datée de 1931 (Dans : Huber M., La Population de la France pendant la guerre). Le total inclut la mort des 71 100 hommes des troupes coloniales française, 4 600 ressortissants étrangers et 28 600 morts en relation avec la guerre entre le 11/11/1918 et le 06/01/1919 (dans : Huber M., La Population de la France pendant la guerre, p.414.). Les noms des soldats morts pour la France sont listés sur [2]
    Le Luxembourg a été occupé par l'Allemagne pendant la guerre. 3 700 citoyens luxembourgeois ont servi dans les troupes armées françaises et plus de 2 000 ont perdu la vie au cours de la guerre. [3] Il leur est rendu hommage au Gëlle Fra au Luxembourg.
    Les Arméniens combattants volontaires ont fait partie des troupes françaises.
    Les Légions tchèques avaient un contingent dans l'armée française.
    Pendant la guerre, l'Armée bleue polonaise s'était formée en France.
    On trouve d'autres estimations des pertes françaises :
    Le War Office en 1922 compte 1 385 300 morts ou disparus incluant 58 000 soldats coloniaux (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.352)
    Le US War Dept en 1919 dénombre 1 385 000 morts sur le champ de bataille (Dans : Leonard Ayers, The War With Germany- A Statistical Summary, p.139.)
    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 500 000. 300 000 sont morts de la famine et 197 000 par la grippe espagnole (Dans : L. Hersch, La mortalité causée par la guerre mondiale, p.30-47.), Les morts de civils incluent 1 509 marins de la marine marchande (Dans : Huber, p.314.) et 3 357 tués dans les attaques aériennes et les bombardements d'artillerie (Dans : Huber, p.312-313)
  6. Grèce
    Dans une histoire de la campagne de l'armée grecque pendant la Première Guerre mondiale, Jean Bujac compte 8 365 soldats morts au combat et 3 255 disparus (Dans : Bujac, p.339). Le démographe soviétique Boris Urlanis fait une estimation de 26 000 morts incluant 15 000 morts militaires dues aux maladies (Dans : Urlanis, Wars and Population, p.160.).
    On trouve d'autres estimations des pertes grecques :
    Le War Office en 1922 compte : 5 000 tués ou morts de blessures, 1 000 prisonniers et disparues (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.353.)
    Le US War Dept en 1919 dénombre : 7 000 morts sur le champ de bataille (Dans : Leonard Ayers, The War With Germany- A Statistical Summary)
    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 150 000 (par famine ou grippe espagnole) (Dans : Metron, p.80-81.)
  7. Raj britannique
    Le Raj britannique inclut l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh.
    Sont inclus dans le total 27 000 tués, disparus en mission ou morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.).
    Le rapport annuel 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission est la source du total des pertes militaires. Le Debt of Honour Register de la Commonwealth War Graves Commission liste les 1,7 million d'hommes et de femmes des forces du Commonwealth qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. [4]
    Le total inclut 15 069 pertes militaires durant 1919-1921 et 1 841 morts appartenant à la marine marchande (Dans : Debt of Honour Register). Le rapport de 1922 du War Office liste 64 454 morts militaires (incluant 2393 soldats britanniques servant dans les forces indiennes) (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237.)
  8. Italie
    Sont inclus dans le total 433 000 tués, disparus en mission ou morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.).
    Le nombre total des pertes militaires est tiré d'un rapport italien de 1925 (Dans : Mortara).
    On trouve d'autres estimations des pertes italiennes :
    Le War Office en 1922 compte : 460 000 morts (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.352.)
    Le US War Dept en 1919 dénombre : 364 000 morts sur le champ de bataille (Dans : Leonard Ayers, The War With Germany- A Statistical Summary, p.139.).
    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 1 021 000. 589 000 morts causées par la famine et 432 000 par la grippe espagnole (Dans : Metron, p.52-59.). Les pertes civiles incluent 1 107 morts dans des bombardements aériens et maritimes (Dans : Mortara, p.62-66.).
  9. Japon
    Le nombre de morts est tiré d'une histoire de l'armée japonaise de 1991 (Dans : Harries, p.111.). Toutefois, Michael Clodfelter rapporte que le nombre officiel a été fixé à 300 et note qu'un « compte plus fiable des pertes militaires japonaises (toutes causes comprises) liste 1344 morts » (Dans : Clodfelter, p.483.).
  10. Monténégro
    Michael Clodfelter liste 3 000 morts sur le champ de bataille et 7000 disparus et prisonniers de guerre (Dans : Clodfelter, p.483.). Toutefois, le gouvernement yougoslave listait 13,325 pertes militaires monténégrines en 1924 (Dans : Urlanis, p.62-63.).
  11. Nouvelle-Zélande
    Sont inclus dans le total 14 000 tués, disparus en mission ou morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.).
    Le rapport annuel 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission est la source du total des pertes militaires. Le Debt of Honour Register de la Commonwealth War Graves Commission liste les 1,7 million d'hommes et de femmes des forces du Commonwealth qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. [5]

    Le total inclut 702 pertes militaires durant 1919-1921 (Dans : Debt of Honour Register). Le rapport de 1922 du War Office liste 16 711 pertes militaires (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237.).
  12. Terre Neuve
    Terre Neuve est à l'époque un dominion et non une partie du Canada. Le Debt of Honour Register de la Commonwealth War Graves Commission liste les 1,7 million d'hommes et de femmes des forces du Commonwealth qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. [6]. Le rapport de 1922 du War Office liste 1 204 pertes militaires (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237.).
  13. Portugal
    Les chiffres rapportés par le UK War Dept. incluent : les tués et morts d'autres causes jusqu'au 1er janvier 1920, 1 689 en France et 5 333 en Afrique. Les chiffres n'incluent pas 12318 morts supplémentaires listés comme disparus et prisonniers de guerres (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.354.).
    On trouve d'autres estimations des pertes portugaises :
    Le War Office en 1922 compte : 2 000 (Dans : Ayers, p.139.).
    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 220 000, 82 000 causées par la famine et 138 000 par la grippe espagnole (Dans : Metron, p.61-64.).
  14. Roumanie
    Sont inclus dans le total 177 000 tués, disparus en mission ou morts des suites de blessures (dans : Urlanis, p.85.).
    La statistique de 250 000 pertes militaires est un chiffre rapporté par le gouvernement roumain en réponse à un questionnaire du International Labour Office (dans, Urlanis, p.64.).
    On trouve d'autres estimations des pertes portugaises :
    Le War Office en 1922 compte : 335 706 tués ou disparues (dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.353.).
    Le US War Dept compte en 1919 100 000 morts sur le champ de bataille (dans : Ayers, p.139.).
    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 430 000 (famines, épidémies et grippe espagnole) (Dans : Metron, p.76-80.).
  15. Empire russe
    Sont inclus dans le total 1 451 000 tués ou disparus au combat et morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.)
    L'estimation du total des pertes civiles et militaires russes a été faite par le démographe soviétique Boris Urlanis (Dans : Urlanis, p.46-57.).
    On trouve d'autres estimations des pertes russes :
    Le War Office en 1922 compte : 1 700 000 tués (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.353.).
    Le US War Dept compte en 1919 1 700 000 morts sur le champ de bataille (Dans : Ayers, p.139.)
    Le nombre de morts de civils entre 1914 et 1917 excède le niveau d'avant guerre de 1 500 000 (famine et maladie) (Dans : Urlanis, p.268.).
  16. a, b, c et d Frédéric Le Moal, La Serbie du martyre à la Victoire 1914-1918 2008, éditions 14 18 (2013) (ISBN 9782916385181), page 231
  17. Afrique du Sud
    Sont inclus dans le total 5 000 tués ou disparus au combat et morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.)
    Le rapport annuel 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission est la source du total des pertes militaires. Le Debt of Honour Register de la Commonwealth War Graves Commission liste le 1,7 million d'hommes et de femmes des forces du Commonwealth qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. [7]

    Le total inclut 380 pertes militaires entre 1919 et 1921 (Dans : Debt of Honour Register). Le War Office en 1922 compte 7 121 pertes militaires (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237.).
  18. Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
    Sont inclus dans le total 624 000 tués ou disparus au combat et morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.)
    Le rapport annuel 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission est la source du total des pertes militaires. Le Debt of Honour Register de la Commonwealth War Graves Commission liste les 1,7 million d'hommes et de femmes des forces du Commonwealth qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. [8]
    Le total des pertes militaires inclut 34 663 morts entre 1919 et 1921 et 13 632 morts de la marine marchande (Dans : Debt of Honour Register).
    Les pertes de Terre Neuve sont listées à part dans ce tableau.
    Le War Office en 1922 compte : 702 410 morts pendant la guerre, 507 morts d'autres colonies, incluant la Royal Navy (32 287) (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.237 et 339.). Les morts de la marine marchande (14 661) sont listés séparément (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.339.).
    Les chiffres officiels corrigés comptent jusqu'au 30 septembre 1919 573 507 tués (incluant les morts par blessures ou autres causes) ; 99 868 disparus ou présumés morts; total de 673 375 (Dans : General Annual Report of the British Army 1912-1919, part IV).
    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 292 000 (109 000 dues à la famine et 183 577 à la grippe espagnole) (Dans : Metron, p.47-61.).
    Le rapport du War Office de 1922 détaille les morts de 1260 civils et 310 personnels militaires dues aux bombardement aériens et maritimes (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.674-678.). Les pertes en mer s'élèvent à 908 civils et 63 pécheurs tués dans des attaques de sous-marins allemands (Dans : Gilbert, p.78.).
  19. Autriche-Hongrie
    Sont inclus dans le total 900 000 tués ou disparus au combat et morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.).
    Les chiffres totaux des pertes militaires estimées sont tirés d'une étude publiée par le Carnegie Endowment for International Peace en 1940 basée sur l'analyse du département de la guerre austro-hongroies (Dans : Grebler, p.179.)
    On trouve d'autres estimations des pertes austro-hongroises :
    Le ministère de la guerre autrichien en 1938 : 1 016 200 pertes militaires (Dans : Österreich-Ungarns letzter Krieg, Beilage 37.)
    Le War Office en 1922 : 1 200 000 morts (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.357.).
    Le US War Dept en 1919 : 800 000 morts sur le champ de bataille (Dans : Ayers, p.139.).
    Le nombre de morts de civils sont celles excédant le niveau d'avant-guerre dont les premières causes sur la famine et la grippe espagnole (Dans : Grebler, p.179.)
  20. Bulgarie
    Sont inclus dans le total 62 000 tués ou disparus au combat et morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.).
    Le chiffre rapporté par le ministère de la guerre bulgare est de 48 917 tués, 13 198 morts de blessures, 888 tués accidentellement et 24 497 morts de maladie (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.354.).
    L'US War Dept en 1919 dénombre 100 000 morts sur la champ de bataille (Dans : Ayers, p.139.).

    Le nombre de morts de civils excède le niveau d'avant guerre de 100 000 (famine et grippe espagnole) (Dans : Urlanis, p.268.).
  21. Empire allemand
    Sont inclus dans le total 1 796 000 tués ou disparus au combat et morts des suites de blessures (Dans : Urlanis, p.85.).
    Les chiffres des pertes militaires officielles allemandes sont : 1 900 876 dans l'armée, 34 836 dans la marine, 1 185 dans les troupes coloniales. Il faut ajouter à ces chiffres 100 000 disparus ou présumés morts. Total de 2 039 897 morts (Dans : Sanitaetsbericht über das deutsche Heer, p.7-14.).
    On trouve d'autres estimations des pertes allemandes : Le War Office en 1922 : 1 808 545 sans compter 14 000 conscrits africains tués (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.355.).
    L'US War Dept en 1919 compte 1 600 000 morts au combat (Dans : Ayers, p.139.).
    Le nombre de morts de civils sont celles excédant le niveau d'avant-guerre, la première cause en est la famine (424 000 morts) et la grippe espagnole (200 000 morts). Les chiffres des pertes civiles sont tirés d'une étude publiée par le Carnegie Endowment for International Peace en 1940 basée sur un fichier du gouvernement allemand (Dans : Grebler, p.78.). 720 civils allemands ont été tués dans des attaques aériennes (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, p.678.).
  22. Empire ottoman
    Le total des pertes ottomanes est approximativement de 5 millions. L'Empire ottoman a souffert du plus grand nombre de pertes parmi tous les combattants. Les pertes civiles sont dues à la famine, aux épidémies, au génocide arménien perpétré contre environ 1,5 million d'Arméniens (Dans : Gelvin, p.77.). La résistance arménienne a combattu contre le gouvernement ottoman.
    Le nombre des pertes militaires ottomanes est tiré d'un fichier des archives ottomanes publié dans Turkey in the World War par Ahmed Emin à Yale en 1930. Les pertes militaires incluent 305 085 tués ou morts au combat et 466 759 morts de maladies (Dans : Erikson, p.211.).
    On trouve d'autres estimations des pertes ottomanes : Le War Office en 1922 : 50 000 tués, 35 000 morts de blessures, 240 000 morts de maladies (Dans : Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920)
    L'US War Dept en 1919 : 250 000 tués au combat (Dans : Ayers, p.139.).
    En ce qui concerne les pertes civiles ottomanes, J. Erikson [9] note : « doivent être ajoutées aux pertes militaires les civils musulmans, arméniens et autre civiles ottomans tués ou blessés pendant la guerre » (Dans : Erikson, p.210-211.).
  23. Danemark
    Le Danemark est neutre durant la guerre mais une partie du pays est située en Allemagne causant la mort de 3 900 des 30 000 Danois enrôlés dans l'armée allemande (ces morts sont incluses dans les pertes allemandes). 722 marins marchands danois sont morts, la plupart du temps à cause des torpillages allemands [10]
  24. Norvège
    La Norvège est neutre pendant la guerre mais 1 892 marins marchands norvégiens sont morts, la plupart du temps à cause des torpillages allemands. La Norvège a perdu près de 50 % de sa flotte marchande, proportionnellement les pertes les plus grandes de tous les pays de la Première Guerre mondiale [11].
  25. Suède
    La Norvège est neutre pendant la guerre mais 877 marins marchands suédois sont morts, la plupart du temps à cause des torpillages allemands ou des mines [12].
  26. Rapport 2006-2007 de la Commonwealth War Graves Commission [PDF]
  27. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Page 36 ISBN 978-5-93165-107-1.
  28. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Page 88 ISBN 978-5-93165-107-1.
  29. http://www.nonfiction.fr/article-3965-la_france_en_1940__pourquoi_la_defaite_.htm
  30. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Pages 59 and 83-99 ISBN 978-5-93165-107-1.
  31. Pascal Blanchard et Sandrine Lemaire, Culture coloniale, la France conquise par son Empire (1873-1931), Editions Autrement, 2002, p.117
  32. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Page 54 ISBN 978-5-93165-107-1.
  33. Estonian War Museum - General Laidoner Museum
  34. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Pages 83-99 ISBN 978-5-93165-107-1.
  35. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Pages 41 ISBN 978-5-93165-107-1.
  36. Fergus Campbell, Land and Revolution, Nationalist Politics in the West of Ireland 1891-1921, p196
  37. David Fitzpatrick, Militarism in Ireland, 1900-1922, in Tom Bartlet, Keith Jeffreys ed's, p392
  38. Andrzej Gawryszewski (2005). Ludnosc Polski w XX wieku. Warsaw.
  39. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Pages 49 ISBN 978-5-93165-107-1.
  40. Erlikman, Vadim (2004). Poteri narodonaseleniia v XX veke : spravochnik. Moscow. Pages and 83-99 ISBN 978-5-93165-107-1.
  41. Chris Baker www.1914-1918.net The Labour Corps of 1917-1918
  42. Commonwealth War Graves Commission, THE CHINESE LABOUR CORPS AT THE WESTERN FRONT
  43. Jacques Frémeaux, « Les contingents impériaux au cœur de la guerre » in Histoire, économie et société, Editions C.D.U. et S.E.D.E.S., 2004, Volume 23, Numéros 1-4, p.216

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • (en) Susanne Everett, World War I-An Illustrated History, Bison Books, 1980 (ISBN 0-6710-6933-0)
  • (en) Colin Nicolson, The Longman Companion to the First World War, Longman 2001 (ISBN 0-5822-8983-1)
  • (en) Will R. Bird, The Communication Trench, Anecdotes & Statistics from The Great War 1914-1918. CEF Books, Ottawa, 2000 (ISBN 1-8969-7909-2)
  • (en) Spencer C. Tucker, The European Powers in the First World War: An Encyclopedia, Garland Publishing, New York, 1999 (ISBN 0-8153-3351-X)
  • (de) Gerhard Hirschfeld (Ed.), Enzyklopaedie Erster Weltkrieg, Paderborn, 2004 (ISBN 3-5067-3913-1) (article Kriegsverluste de Ruediger Overmans p. 663-666)
  • (en) Boris Urlanis, Wars and Population, Moscow, 1971
  • (de) Boris Urlanis, Bilanz der Kriege, Berlin, 1965
  • (de) Heeres-Sanitaetsinspektion im Reichskriegsministeriums, Sanitaetsbericht über das deutsche Heer, (deutsches Feld- und Besatzungsheer), im Weltkriege 1914-1918, Volume 3, Sec 1. Berlin 1934
  • (en) Samuel Dumas, Losses of Life Caused by War, Oxford 1923
  • (en) Michael Clodfelter, Warfare and Armed Conflicts- A Statistical Reference to Casualty and Other Figures, 1500-2000. 2nd Ed. 2002 (ISBN 0-7864-1204-6)
  • (en) Statistics of the Military Effort of the British Empire During the Great War 1914-1920, The War Office March 1922 -Reprinted by Naval & Military Press-(ISBN 1-8473-4681-2)
  • (fr) Huber M., La Population de la France pendant la guerre, Paris 1931
  • (fr) Jean Bujac, Les campagnes de l'armèe Hellènique, 1918-1922, Paris, 1930
  • (en) Edward J. Erickson, Ordered to Die: A History of the Ottoman Army in the First World War, Greenwood 2001 (ISBN 0-3133-1516-7)
  • (en) The Commonwealth War Graves Commission Debt of Honour Register.[13]
  • (en) Randal Grey, Chronicle of the First World War, Vol II: 1917-1921, Facts On File, 1991 (ISBN 0-8160-2595-9)
  • (en) Leo Grebler, The Cost of the World War to Germany and Austria-Hungary, Yale University Press, 1940
  • (en) Gilbert, Martin-Atlas of World War I, Oxford UP, 1994 (ISBN 0-1952-1077-8)
  • (en) Merion Harries, Soldiers of the Sun-The Rise and Fall of the Imperial Japanese Army, Random House, 1991 (ISBN 0-6797-5303-6)
  • (it) G. Mortara, La Salute pubblica in Italia durante e dopo la Guerra, New Haven: Yale University Press 1925.
  • (en) T.J. Mitchell, Casualties and Medical Statistics of the Great War London 1931; Reprinted by Battery Press, 1997 (ISBN 0-8983-9263-2)
  • (en) James L.Gelvin, The Israel-Palestine Conflict: One Hundred Years of War Cambridge University Press (ISBN 0-5218-5289-0[à vérifier : ISBN invalide])
  • (fr) L. Hersch, La mortalité causée par la guerre mondiale, Metron- The International Review of Statistics, 1927, Vol. 7
  • (en) John Ellis, World War I-Databook, Aurum Press, 1993 (ISBN 1-8541-0766-6)
  • (en) Leonard Ayers, The War With Germany- A Statistical Summary, US War Dept. 1919
  • (de) Österreichischen Bundesministerium für Heereswesen, Österreich-Ungarns letzter Krieg, 1914-1918. Vol. 7, Vienne 1938
  • (en) The Army Council. General Annual Report of the British Army 1912-1919. Parliamemtary Paper 1921, XX, Cmd.1193
  • (fr) L'Annuaire statistique de la Belgique et du Congo Belge 1915-1919. Bruxelles 1922
  • (en) World War I casualties - from Twentieth Century Atlas
  • (en) John Horne/Alan Kramer, German Atrocities, 1914 (ISBN 0-3000-8975-9)
  • Antoine Prost, « Compter les vivants et les morts : l'évaluation des pertes françaises de 1914-1918 », Le Mouvement Social, no 222,‎ 2008, p. 41-60 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :