Pertes du Rhône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Pertes du Rhône sont une portion du Rhône qui se situaient au nord de Bellegarde-sur-Valserine, ville située au confluent de la Valserine et du Rhône.

La nature des roches a donné au lit de ces cours d'eau une forme particulière, profonde de soixante mètres, dans laquelle le Rhône disparaissait pendant la saison sèche : ce site était appelé les « pertes du Rhône ».

Elles ont été submergées depuis 1948 quand le barrage de Génissiat a été construit au sud de Bellegarde et que la Perte du Rhône a été transformée en un réservoir de vingt-trois kilomètres, de Génissiat à la frontière suisse. Le fleuve marque aujourd'hui la limite entre l'Ain et la Haute-Savoie.

Un phénomène similaire appelée « Pertes de la Valserine » existe toujours dans la même zone. L'eau s'enfonce dans le sol et il est encore possible de traverser la rivière sur une courte passerelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]