Persoonia myrtilloides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Persoonia myrtilloides

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Persoonia myrtilloides

Classification
Règne Plantae
Division Magnoliopsida
Classe Liliopsida
Ordre Proteales
Famille Proteaceae
Genre Persoonia

Nom binominal

Persoonia myrtilloides
Sieber ex Schult. & Schult.f.

Classification phylogénétique

Ordre Proteales
Famille Proteaceae

Synonymes

  • Linkia myrtilloides
    (Sieber ex Schultes & Schultes f.) Kuntze

Persoonia myrtilloides est une espèce d'arbuste de la famille des Proteaceae endémique à la Nouvelle-Galles du Sud en Australie[1]. Elle mesure entre 0,5 et 2,5 mètres de hauteur et a des feuilles qui font entre 12 et 50 millimètres de long et de 4 à 30 millimètres de large. Les fleurs jaunes apparaissent entre décembre et avril dans son territoire d'origine[2].

Persoonia myrtilloides a été décrite en 1827[3]. Deux sous-espèces sont actuellement reconnues, qui se distinguent par la forme des feuilles et des tépales[2].

  • P. myrtilloides subsp. cunninghamii ((R.Br.) LAS Johnson & PH Weston)[4] qui a des feuilles plus larges et l'extrémité des tépales réfléchis[2].
  • P. myrtilloides subsp. myrtilloides (Sieber ex Schult. & Schult.f.)[5] qui a des feuilles plus étroites et l'extrémité des tépales recourbés[2].

On a décrit des hybrides avec P. acerosa, P. levis et P. recedens dans les lieux où poussent les deux espèces parentes[6].

L'espèce se rencontre dans les Blue Mountains depuis Wentworth Falls jusqu'à Capertee au nord[2]. La sous-espèce cunninghamii se trouve dans le parc national Wollemi et le bassin versant de la rivière Cudgegong[6].

Les deux sous-espèces sont des plantes de sous-étage dans les forêts claires aux sols en grès basiques. La sous-espèce myrtilloides est associée avec des arbres tels que Eucalyptus piperita, E. radiata et E. sieberi et des arbustes comme Banksia serrata, Phyllota squarrosa, Leptospermum trinervium et Lambertia formosa.On le trouve aussi dans les zones arbustives. La sous-espèces cunninghamii est associée à des arbres comme Eucalyptus rossii et E. sclerophylla, Angophora floribunda, le genre Callitris et des mallees tels que Eucalyptus multicaulis et E. apiculata[6].

Les Streperas et éventuellement les kangourous et les opossums en consomment les fruits et les graines sont ensuite dispersées dans les fientes[6]. Les insectes recensés comme butinant les fleurs de la sous-espèce myrtilloides incluent les membres des genres Exoneura, Hylaeus et Odyneurus, Homalictus holochorus, les abeilles du genre Leioproctus comme Leioproctus carinatifrons, L. raymenti, L. speculiferus et Trigona carbonaria[6].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Weston, P.H., « Persoonia myrtilloides », PlantNET - New South Wales Flora Online, Royal Botanic Gardens & Domain Trust, Sydney Australia (consulté le 21 septembre 2011)
  2. a, b, c, d et e
  3. (en) « Persoonia myrtilloides », Australian Plant Name Index (APNI), IBIS database, Centre for Plant Biodiversity Research, Australian Government, Canberra (consulté le 21 septembre 2011)
  4. a, b, c, d et e (en) Benson, Doug; McDougall, Lyn, « Ecology of Sydney Plant Species Part 7b: Dicotyledon families Proteaceae to Rubiaceae », Cunninghamia, vol. 6, no 4,‎ 2000, p. 1017–1202 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :