Personne de mérite culturel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix de la personne de mérite culturel (文化功労者, bunka kōrōsha?) est une reconnaissance officielle japonaise et un honneur qui est décerné chaque année pour sélectionner les personnes qui ont fait des contributions remarquables dans le domaine culturel. Bien qu'aucune décoration n'accompagne cet honneur, il peut être considéré comme similaire à l'Ordre des compagnons d'honneur du Royaume-Uni. Cette distinction est destinée à jouer un rôle dans le cadre d'un système de mesures de soutien pour la promotion d'activités créatives au Japon. Au 1er janvier 1999, 576 personnes avaient été choisies comme personnes de mérite culturel[1].

Système de reconnaissance[modifier | modifier le code]

L'Ordre de la Culture et celui des personnes de mérite culturel fonctionnent en tandem pour honorer ceux qui ont contribué à l'avancement et au développement de la culture japonaise dans une variété de domaines, y compris le milieu universitaire, les arts, les sports et la science[2].

Ordre de la Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ordre de la Culture.

La remise des prix a lieu au Palais impérial le Jour de la culture (3 novembre). Les candidats à l'Ordre de la Culture sont choisis parmi les personnes de mérite culturel par le Ministre de l'éducation, des sciences, des sports et de la culture qui recommande ensuite les candidats au Premier ministre. Les décisions finales sont prises par le Conseil des ministres[1].

Personnes de mérite culturel[modifier | modifier le code]

La loi de 1951[réf. souhaitée] sur les pensions pour les personnes de mérite culturel offre une retraite spéciale parrainée par le gouvernement. Depuis 1955, les noms des nouveaux lauréats sont annoncés le même jour que la cérémonie de remise de l'Ordre de la Culture[1].

Décoration du mérite culturel[modifier | modifier le code]

En 1943, Hideki Yukawa reçoit la « Décoration du Mérite Culturel », qui fait partie du système impérial d'honneurs antérieur à l'actuel[3].

Liste des lauréats[modifier | modifier le code]

1951 à 1959[modifier | modifier le code]

  • 1953 : Andō Hirotarō (ingénieur agronome) - Itaya Hazan (potier) - Mimei Ogawa (auteur de livres pour la jeunesse) - Kanbe Masao (juriste, économiste) - Katori Hotsuma (mouleur, écrivain) - Kita Roppeita (metteur en scène de théâtre nō) - Kitajima Taichi (médecin, bactériologiste) - Seiji Nakamura (physicien) - Haneda Tōru (historien) - Yoshio Yamada (linguiste)
  • 1955 : Ōtani Takejirō (homme d'affaires) - Rokurō Kitamura (Onnagata) - Shibusawa Motoji (ingénieur électrotechnique) - Kineya Jōkan (Shamisen Spieler) - Ryōzō Hiranuma (homme d'affaires, politicien) - Kenzō Futaki (médecin) - Seison Maeda (peintre) - Hakaru Masumoto (physicien) - Yamashita Sintarō (peintre) - Tetsurō Watsuji (philosophe)
  • 1957 : Ogata Tomozaburō (pathologiste) - Mantarō Kubota (écrivain) - Kunihiko Kodaira (mathématicien) - Nishiyama Suishō (peintre) - Yoshizumi Kosaburō (chanteur de ballades) - Katō Yogorō (chimiste) - Shioiri Matsusaburō (podologue) - Nakazawa Hiromistu (peintre) - Yanagi Muneyoshi (philosophe des religions) - Sanzō Wada (peintre)
  • 1958 : Seibō Kitamura - Kondō Heizaburō (pharmacologue) - Nozoe Tetsuo (chimiste) - Matsubayashi Keigetsu (peintre) - Kameyama Naoto (chimiste) - Suzuki Torao (philologue) - Takahashi Satomi (philosophe) - Andō Kō (violoniste) - Utsubo Kubota (poète) - Sanzō Wada (peintre)
  • 1959 : Ryūshi Kawabata (peintre) - Koizumi Shinzō (économiste) - Yasujirō Niwa (ingénieur électrotechnique) - Ton Satomi (écrivain) - Tomizō Yoshida (médecin) - Itō Seiya (ingénieur agronome) - Ichikawa Sanki (joueur de hockey) - Ueno Naoteru (philosophe) - Tsuji Hisashi (peintre) - Yashida Bungorō (marionnettiste)

1960 à 1969[modifier | modifier le code]

  • 1962 : Hamao Umezawa (microbiologiste) - Togyū Okumura (peintre) - Kuwada Yoshinari (biologiste) - Gakuryō Nakamura (peintre) - Ken Ishihara (historien) - Yūji Shibata (chimiste) - Seiichirō Takahashi (économiste) - Tatsuno Yutaka (philologue) - Tachū Naitō (architecte) - Kiyomoto Juhē (récitant)
  • 1963 : Yasu Kuno (physiologiste) - Koga Issaku (Ingénieur des télécommunications) - Hideo Kobayashi (écrivain, critique) - Nanpū Katayama (peintre) - Sueji Umehara (archéologue) - Naosuke Anodera (médecin) - Ichikawa Jukai III (acteur kabuki) - Kiyoshi Nobutoki (compositeur) - Ryūzaburō Hara (ingénieur) - Matsuda Gonroku (maître de peinture laquée)
  • 1964 : Kaya Seiji (physicien) - Jirō Osaragi (écrivain) - Teijirō Yabuta (chimiste) - Isoya Yoshida (architecte) - Sakae Wagatsuma (juriste) - Shōtarō Hanayagi (Onnagata) - Ikuma Arishima (peintre) - Seiju Fujikage (danseur) - Takata Yasuma (économiste, sociologue) - Susumu Yamaguchi (spécialiste du bouddhisme)
  • 1965 : Shirō Akahori (biochimiste) - Gentarō Koito (peintre) - Tetsuji Morohashi (linguiste) - Hōshun Yamaguchi (peintre) - Yūzō Yamamoto (dramaturge, politicien) - Yaeko Nogami (actrice) - Ichikawa Sadanji (acteur de kabuki) - Bunroku Arakawa (ingénieur) - Honjō Eijirō (historien de l'économie) - Majima Masaichi
  • 1966 : Masuji Ibuse (écrivain) - Isamu Nitta (chimiste) - Tokuoka Shinsen (peintre) - Chieko Higashiyama (actrice) - Takaishi Shingorō Yakaishi (homme d'affaires) - Kyō Tsunetō (philosophe du droit) - Sen'ichi Hisamatsu (philologue) - Horibo Shinkichi (pédagogue) - Shin'ichi Matsumoto (médecin) - Kakutarō Yamazaki (peintre sur laque)
  • 1967 : Kin'ichirō Sakaguchi (chimiste) - Hayashi Takeshi (peintre) - Tōgo Murano (architecte) - Masao Yamagata (architecte naval) - Shigetoshi Kawataka (professeur de théâtre) - Yasaka Takagi (politologue) - Risaburō Torigai (ingénieur électrotechnique) - Mizuyho Nakada (chirurgien) - Ryōzō Niizeki (philologue) - Shunkai Bundō (moine, calligraphe)
  • 1968 : Kurokawa Toshio (médecin) - Masatsugu Suzuki (ingénieur en génie civil) - Shōji Hamada (céramiste) - Ono Chikkyō (peintre) - Sagara Morio (philologue) - Suiken Suzuki (écrivain) - Shōzō Sono (mathématicien) - Ichirō Nakayama - Fukuhara Rintarō (anglist, essayiste) - Shōtarō Yamada (chanteur)
  • 1969 : Shishi Bunroku (écrivain) - Eeji Ochiai (pharmacologue) - Kenjirō Shōda (mathématicien) - Kaii Higashiyama (peintre) - Monjūrō Kiritake (marionnettiste) - Kangurō Kaneshige (ingénieur mécanicien) - Hideo Shima (ingénieur) - Toshiyoshi Miyazawa (juriste) - Yamaga Seika (coloriste) - Yoshikawa Kōjirō (philologue)

1970 à 1979[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Okinaka Shigeo Okinaka (médecin) - Shikō Munakata (graveur) - Isoji Asō (philologue) - Iwada Tōshichi (artisan) - Yō Okada(zoologiste) - Koyama Keizō Koyama (peintre) - Seiichi Tobata (ingénieur agronome) - Daigaku Horiguchi (poète, traducteur) - Yukio Yashiro (historien d'art) - Yasushi Watanabe (ingénieur électrotechnique)
  • 1973 : Yasuji Katsuji (physiologiste) - Ryōgo Kubo (physicien) - Setō Shōji (ingénieur électrotechnique) - Yoshirō Taniguchi (architecte) - Kajima Morinosuke (homme d'affaires, diplomate) - Matsutarō Kawaguchi (dramaturge) - Hideo Saitō (violoncelliste, chef d'orchestre) - Sawada Seikō (sculpteur) - Chōgorō Kaionji (écrivain) - Tatsuo Nagai (écrivain)
  • 1975 : Setsurō Ebashi (physiologiste) - Hirosuke Tasaki (peintre) - Nakagawa Kazumasa (peintre) - Heisuke Hironaka (mathématicien) - Hisao Ōtsuka (historien d'économie) - Yachiyo Inoue - Takeshi Saitō (Anglist) - Seiichi Funabashi (écrivain) - Kisaburō Yokota (politicien) - Masao Yoshiki (architecte naval)
  • 1976 : Yasushi Inoue (écrivain) - Kimura Motō (généticien) - Michio Morishima (économiste) - Shigeki Kaizuka (historien) - Kiyomizu Rokubē - Akira Kurosawa (cinéaste) - Sakamura Tetsu (généticien) - Keisuke Serizawa (designer) - Numachi Fukusaburō (Ingénieur en mécanique) - Matsumoto Shigeharu (journaliste)
  • 1977 : Ichirō Sakurada (chimiste) - Hiroshi Tamiya (microbiologiste) - Hajime Nakamura (philosophe spécialiste du bouddhisme) - Fumio Niwa (écrivain) - Yamamoto Kyūjin (peintre nihon-ga) - Ōtaguro Motō (critique musical) - Oka Yoshitake (politologue) - Masao Kotani (physicien) - Nakanishi Gotō (poète) - Nishikawa Yasushi (calligraphe)

1980 à 1989[modifier | modifier le code]

  • 1980 : Andō Seikū (calligraphe) - Takashi Shimizu (sculpteur) - Masao Suenaga (archéologue) - Jirō Tanaka (juriste) - Takahashi Hidetoshi (physicien) - Kenjirō Takayanagi (ingénieur électrotechnique) - Kyōsuke Tsuda (pharmacologue) - Teijo Nakamura (poétesse) - Nakamura Ganjiro II (acteur kabuki) - Kayō Yamaguchi (peintre)
  • 1981 : Arisawa Hiromi (économiste) - Kenkichi Yamamoto (philologue) - Takanori Ogisu (peintre) - Gensou Okuda (peintre) - Hisao Tanabe (musicologue) - Tomio Tezuka (philologue) - Reiji Natori (physiologiste) - Yonezō Morino (chimiste) - Fumiko Yonekawa (joueur de koto, musicien folklorique) - Ken'ichi Fukui (chimiste)
  • 1982 : Noriyuki Ushijima (peintre) - Entsuba Katsuzō (sculpteur) - Okada Yoshio (biologiste) - Shizutayū Kiyomoto (récitant) - Kawakami Masamitsu (ingénieur électrotechnique) - Mitsuo Nakamura (critique littéraire) - Takeo Suzuki (juriste) - Yūkei Teshima (calligraphe) - Keiji Nishitani (philosophe) - Chūshirō Hayashi (physicien)
  • 1985 : Hiroshi Inose (ingénieur électrotechnique) - Nobuo Uno (artiste kabuki) - Ken'ichirō Ōsumi (juriste) - Kōnosuke Tamura (peintre) - Enshō Kanakura (philosophe, spécialiste du bouddhisme) - Kondō Kenzō (maître nō) - Kenji Takahashi (philologue) - Takahara Shigeo (médecin) - Nagakura Saburō (chimiste) - Junji Yoshii (peintre)
  • 1986 : Tomojirō Ikenouchi (compositeur) - Minoru Oda (astronome) - Kataoka Tamako (peintre) - Yoshizō Kawamori (philologue) - Hitoshi Komatsu (peintre) - Hiromu Suzuki (ingénieur mécanicien) - Kazuya Takamitsu (peintre) - Shigemitsu Dandō (juriste) - Yorio Hinuma (médecin) - Tatsurō Yamamoto (historien)
  • 1988 : San'u Aoyama (calligraphe) - Takao Inui (architecte naval) - Shūsaku Endō (écrivain) - Mikio Oda (athlète) - Masatoshi Koshiba (physicien) - Taisei Satō (peintre) - Shintarō Suzuki (peintre) - Takeuchi Rizō (historien) - Takehara Han (danseur) - Gaiichi Togashi (ingénieur en génie civil) - Mataji Miyamoto (historien) - Yūichi Yamamura (médecin) - Teiichi Yuki (cuisinier)
  • 1989 : Takashi Asahina (chef d'orchestre) - Masaru Ibuka (industriel) - Iwahashi Eien (peintre) - Yoshiko Shibaki (écrivaine) - Tadashi Saji (peintre sur laque) - Sen Genshitsu (maître chadō) - Norimune Soda - Tetsuji Nishikawa (physicien) - Kō Harada (politologue) - Hisateru Matsuda (ingénieur agronome) - Miyazaki Ichisada (historien) - Hanae Mori (créatrice de mode) - Morita Shigeru (peintre)

1990 à 1999[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Nobumichi Ide (peintre) - Chiyo Uno (écrivaine) - Yasuharu Ōyama (joueur de shōgi) - Shunzō Okamoto (ingénieur mécanicien) - Tadamitsu Kishimoto (médecin) - Koshijitayū Takemoto (marionnettiste) - Masaru Sekino (histoire de l'architecture) - Setsurō Takahashi (artisan) - Yoshimasa Hirata (sciences de la nature) - Teruo Hirayama (philologue) - Hideko Maehata (nageuse) - Shirō Masuda (historien) - Shigefumi Mori (mathématicien) - Taibi Yoshika (potier) - Yoshio Watanabe (photographe)
  • 1992 : Isokichi Asakura (céramiste) - Yūnoshin Imai (métallurgiste) - Takeshi Umehara (philosophe) - Kataoka Nizaemon (acteur kabuki) - Tetsuharu Kawakami (joueur de baseball) - Eio Sakata (joueur de gō) - Minao Shibata (compositeur) - Kinji Shimada (comparatiste) - Kazuo Tamura (peintre) - Saburō Tamura (chimiste) - Tsunekazu Nishioka (ébéniste) - Takashi Mukaibo (chimiste) - Teruaki Mukaiyama (chimiste) - Seishi Yamaguchi (poète) - Wakimura Yoshitarō (économiste)
  • 1993 : Hiroyuki Agawa (écrivain) - Nobuyoshi Ashibe (juriste) - Toshitsugu Oda (médecin) - Shigetō kawano (économiste) - Eiji Kikkawa (musicologue) - Rokurō Konō (linguiste) - Shimura Fukumi (coloriste) - Chie Nakane (anthropologue) - Kazuhiko Nishijima (physicien) - Seikin Tomiyama II (musicien folkloriques, joueur de koto) - Ikuo Hirayama (pédagogue, peintre) - Hironoshin Furuhashi (nageur) - Masao Horio (ingénieur chimiste) - Santō Murakami (calligraphe) - Isuzu Yamada (actrice)
  • 1994 : Kon Ichikawa (cinéaste) - Masami Itō (juriste) - Masao Itō (physiologiste) - Inokuchi Hiroo (chimiste) - Shunpei Ueyama (philosophe) - Nobuo Kojima (écrivain) - Toshio Sawada (ingénieur agronome) - Noboru Takagi (ingénieur électrotechnique) - Tsujimura Kōtarō (économiste) - Onoe Baikō VII (acteur kabuki) - Setsuko Migishi (peintre) - Kazuko Yasukawa (pianiste) - (Ryūichi Yokoyama (mangaka) - Junzō Yoshimura (architecte) - Toshio Yodoi (sculpteur)
  • 1995 : Yoshiaki Arata (physicien) - Fukuko Ōkubo (artiste) - Tokindo Okada (biologiste) - Fujio Oho (juriste) - Tōichi Katō (peintre) - Jirō Kondō (ingénieur en aéronautique) - Nobutsuna Saikō (philologue) - Kiyoshi Saitō (graveur sur bois) - Isao Satō (juriste) - Kason Sugioka (calligraphe) - Sonoko Sugimoto (écrivain) - Kiyoshi Takatsuki (médecin) - Manemon Takahashi (botaniste) - Takeomi Nagayama (homme d'affaires) - Yasuji Honda
  • 1996 : Yasuhiro Ishimoto (photographe) - Okuda Azuma (ingénieur agronome) - Shinzan Kamijō (calligraphe) - Atsushi Kobata (historien) - Ryūtarō Komiya (économiste) - Yoshimi Kondō (poète) - Sakai Toshiyuki (ingénieur) - Gakuzō Tamura (microbiologiste) - Tatsuoki Nanbata (peintre) - Fujita Yoshio (astronome) - Yoritsune Matsudaira (compositeur) - Tadashi Moriya (peintre) - Yoshitatsu Yanagihara (sculpteur) - Saburō Yamamoto (ingénieur en génie civil) - Hidekazu Yoshida (critique musical, essayiste)
  • 1998 : Kobayashi Toan (calligraphe) - Shigebumi Saitō (ingénieur électrotechnique) - Miyohei Shinohara (économiste) - Shizuka Shirakawa (philologue) - Takahiro Sonoda (pédagogue, pianiste) - Kazuyuki Tōyama (homme d'affaires, critique musical) - Kumao Toyoshima (virologe) - Ryōji Noyori (chimiste) - Fukuōji Hōrin (peintre) - Egaku Maeda (moine, spécialiste du bouddhisme) - Tsutomu Minakami (écrivain) - Issey Miyake (créateur de mode) - Mitsuko Mori (actrice) - Wataru Mori (médecin) - Kazu Wakita (peintre)
  • 1999 : Ryūzan Aoki (céramiste) - Chūsaku Ōyama (peintre) - Nobuaki Kumagai (ingénieur) - Jin'ichi Konishi (comparatiste) - Ikuma Dan (compositeur) - Tsuboi Kiyotari (archéologue) - Kōji Nakanishi (chimiste) - Ichimura Uzaemon XVII - Hinohara Shigeaki (médecin) - Ryūichi Hirano (juriste) - Yasutake Funakoshi (sculpteur) - Kiyoshi Horikawa (ingénieur) - Marius Jansen (japonologe) - Shumon Miura (écrivain) - Yamada Yasuyuki (ingénieur agronome)

2000 à 2009[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Ishii Yoneo (historien) - Tamao Yoshida (marionnettiste) - Hayao Kawai (psychologue) - Shigeyama Sensaku (acteur kyōgen) - Hideki Shirakawa (chimiste) - Ikkō Tanaka (graphiste) - Tanabe Seiko (écrivain) - Jun'ichi Tomizawa (pharmacologue) - Gyōji Nomiyama (peintre) - Ryōsuke Hatanaka (baryton) - Akira Hayami (économiste) - Tasuku Honjo (médecin) - Tsuyoshi Masumoto (physicien, spécialiste des matériaux) - Matsuo Toshio (peintre) - Yamane Yūzō (historien d'art) - Takeo Yokobori (ingénieur mécanicien)
  • 2004 : Isamu Akasaki (ingénieur électrotechnique) - Akito Arima (physicien) - Itō Nobuo (architecte, protecteur du patrimoine) - Hisashi Inoue (écrivain) - Ōhi Chōzaemon (potier) - Shōzō Shiimada (peintre) - Shikai Yōichi (économiste) - Takano Etsuko (réalisatrice) - Masatoshi Takeichi (biologiste) - Susumu Nakanishi (comparatiste) - Yukio Ninagawa (metteur en scène) - Yūjirō Hayami (économiste) - Yumie Hiraiwa (dramaturge, actrice) - Mitsuhiro Yanagita (biologiste moléculaire) - Yōji Yamada (cinéaste)
  • 2005 : Mitsuko Uchida (pianiste) - Kōji Kaya (chimiste) - Sumitayū Takemoto (récitant pour théâtre de marionnettes) - Toshinami Hanayagi (danseur) - Akinori Suzuki (chimiste) - Shūji Takashina (historien d'art) - Kakuzō Tatehata (sculpteur) - Ikuzō Tanaka (chimiste) - Shigeo Nagashima (joueur de baseball) - Daigorō Fujita (maître nō) - Masaki Tomoo (pharmacologue) - Akira Mikazuki (juriste) - Taichirō Mitani (politologue) - Mori Sumio (poète) - Haruko Wakita (historienne)
  • 2007 : Kunio Iwatsuki (botaniste) - Bin Ebisawa (musicologue) - Hiroshi Okutani (peintre) - Shigeru Oda (juriste) - Karashima Noboru (historien) - Yasunaru Kawashima (médecin) - Toyoku Kunitake (chimiste) - Hideki Sakurai (chimiste) - Nanami Shiono (écrivain) - Akio Suzuki (chirurgien) - Suzuki Chikuhaku Suzuki (peintre) - Ken’ichi Tanigawa (anthropologue culturelle) - Isao Dōmoto Hisao (peintre) - Tatsuya Nakadai (acteur) - Eiichih Hoshino (juriste)
  • 2008 : Asashima Makoto (biologiste) - Akira Isogai (chimiste) - Toshi Ichiyanagi (compositeur, pianiste) - Sayume Okuda (artisane) - Tōta Kaneko (poète) - Sakaki Hiroyuki (ingénieur électrotechnique) - Shimoda Kōichi (physicien) - Osamu Shimomura (biochimiste) - Kiichi Sumikawa (sculpteur) - Ken'ichi Tominaga (sociologue) - Makoto Nagao (Ingénieur des télécommunications) - Nishida Tatsuo (linguiste) - Nomura Manzō (maître nō) - Tōru Funamura (compositeur) - Maki Asami (ballerine, chorégraphe) - Nakamura Tomijūrō V[4]
  • 2009 : Shizuo Akira (immunologue) - Iwasawa Shigeo (peintre) - Iwatani Tokiko (conceptrice-rédactrice, traductrice) - Katayama Kurōemon IX (acteur de théâtre nō) - Kawada Junzō (anthropologue) - Yayoi Kusama (artiste) - Yoshihide Kozai (astronome) - Shōji Kojima (danseur flamenco) - Hiroshi Shiono (juriste) - Masahiro Sugiura (biologiste moléculaire) - Tadatsugu Taniguchi (biologiste) - Kōki Taihō (lutteur sumō) - Minosuke Yoshida (marionnettiste) - Tomiko Miyao (écrivain) - Yamazaki Toshimitsu (physicien)[5]

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Iokibe Makoto (politologue, historien) - Imai Masayuki (céramiste) - Akira Endō (biochimiste) - Hideji Ōtaki (acteur) - Yōichi Katagiri (philologue) - Tsuneyoshi Kuroiwa - Otohiko Kaga (écrivain) - Sukeyasu Shiba (musicien) - Takuo Sugano (ingénieur électrotechnique) - Kōhei Tamao (chimiste) - Kentarō Hashimoto (sculpteur) - Kōhō Hibino (calligraphe) - Mōri Kazuko (politicien) - Masao Yamaguchi (anthropologue) - Mario Yokomichi (spécialiste du théâtre nō, cinéaste)[7].

Source[modifier | modifier le code]

  • Peterson, James W., Barry C. Weaver and Michael A. Quigley. (2001). Orders and Medals of Japan and Associated States. San Ramon, California: Orders and Medals Society of America. 10-ISBN 1-890974-09-9; 13-ISBN 978-1-890974-09-1

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ministère de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie: Culture 2000.
  2. « http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/20081029TDY01304.htm » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), juin 2011 "Donald Keene, 7 others win Order of Culture," Yomiuri Shimbun. 29 octobre 2008.
  3. Nobel Prize: Yukawa bio notes
  4. (ja) « 平成20年度 文化功労者 » (consulté le 30 octobre 2012)
  5. (ja) « 平成21年度 文化功労者 » (consulté le 30 octobre 2012)
  6. (ja) « 平成22年度 文化功労者 » (consulté le 30 octobre 2012)
  7. (ja) « 平成23年度 文化功労者 » (consulté le 30 octobre 2012)