Personnalité de type A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La personnalité de type A a été définie par Meyer Friedman (en) et Ray Rosenman en 1959 comme une conduite caractérisée par une hyperactivité, un sentiment d'urgence, un énervement facile, ou un hyper-investissement professionnel.

Ces sujets semblent avoir un risque de maladies cardio-vasculaires (notamment l'insuffisance coronarienne avec un risque d'infarctus du myocarde) multiplié par deux par rapport aux personnalités normales. Le risque est plus élevé s'il y a une coexistence avec d'autres facteurs de risque tels que le tabagisme, l'hypertension artérielle, l'obésité, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)S. Booth-Kewley & H.S. Friedman, « Psychological predictors of heart disease: A quantitative review », Psychological Bulletin, no 101 (1987), p. 343-362.
  • (en)M. Friedman & R.H. Rosenman, « Association of specific overt behavior pattern with blood and cardiovascular findings », Journal of the American Medical Association, no 169 (1959), p. 1286-1296.
  • (en)M. Friedman, C.E. Thoresen, J.J. Gill, L.H. Powell, D. Ulmer, L. Thompson, V.A. Price, D.D. Rabin, W.S. Breall, T. Dixon, R. Levy & E. Bourg, « Alteration of type A behavior and reduction in cardiac recurrences in postmyocardial infarction patients », American Heart Journal, no 108 (1984), p. 237-248.
  • (en)K.A. Matthews, « Psychological perspectives on the Type A behavior pattern », Psychological Bulletin, no 91 (1982), p. 293-323.
  • T.Q. Miller, C.W. Turner, R.S. Tindale, E.J. Posavac & B.K. Dugoni, « Reasons for the trend toward null findings in research on Type A behavior », Psychological Bulletin, no 110 (1991), p. 469-485.