Persan (Val-d'Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Persan (homonymie).
Persan
La mairie de Persan.
La mairie de Persan.
Blason de Persan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Beaumont-sur-Oise
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Val-d'Oise
Maire
Mandat
Alain Kasse
2014-2020
Code postal 95340
Code commune 95487
Démographie
Gentilé Persanais
Population
municipale
10 790 hab. (2011)
Densité 2 099 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 00″ N 2° 16′ 00″ E / 49.15, 2.266749° 09′ 00″ Nord 2° 16′ 00″ Est / 49.15, 2.2667  
Altitude Min. 24 m – Max. 55 m
Superficie 5,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Persan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Persan
Liens
Site web ville-persan.fr

Persan est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

L'Oise à Persan (à droite).

Persan est situé dans le nord du Val-d'Oise, à la limite avec le département de l'Oise, sur la rive droite de l'Oise à l'embouchure de l'Esches, et face à Beaumont-sur-Oise, à une distance orthodromique de 33 km au nord-nord-ouest de Paris. La distance routière de la capitale est de 41 km par la RD 301, l'ancienne nationale 1. L'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle est à 35 km par la RD 922, la RD 317 et la Francilienne. Relié au réseau ferré dès 1846 avec l'ouverture de la ligne de Paris-Nord à Lille qui passait initialement par Pierrelaye, Persan est devenu un nœud ferrovaire avec l'ouverture de la ligne de Paris au Tréport-Mers par Beauvais et connut assez tôt un essor industriel.

Persan compte cinq communes limitrophes, dont une, Chambly, appartient au département de l'Oise. Avec Beaumont-sur-Oise et Chambly, Persan commune forme le centre d'une unité urbaine dans le sens de l'INSEE, réunissant six communes au total[1]. Beaumont et Persan ne sont séparés que par l'Oise, et la gare pour Beaumont dessert les deux villes. Outre Beaumont, une seule commune limitrophe est située sur la rive gauche de l'Oise, Mours, mais la limite commune n'est longue que de 500 m[2].

Communes limitrophes de Persan
Chambly
Champagne-sur-Oise Persan Bernes-sur-Oise
Mours Beaumont-sur-Oise

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Les principaux axes routiers de Persan sont l'autoroute A16 et l'ancienne route nationale 1, qui se réunissent à Ronquerolles et sont parallèles jusqu'à Mours, d'où elles rejoignent Paris en tronc commun. L'appellation est A 16, puis RN 1 et enfin RD 301 après l'échangeur avec la Francilienne. L'accès le plus proche se trouve à l'extrémité sud-ouest du territoire communal. Deux routes départementales desservent le centre de Persan. Perpendiculaire à la RN 1, la RD 4 respectivement RD 924 suit un parcours près de la rive droite de l'Oise. En provenance de Chantilly, elle passe par Boran-sur-Oise, Bruyères-sur-Oise, Bernes-sur-Oise, Persan, Champagne-sur-Oise et Parmain. De Bruyères jusqu'à la RN 1, la RD 4 / 924 dispose d'un nouveau tracé évitant les zones habitées. L'ancien tracé, appelé RD 4z, n'est pas interconnecté avec la RN 1, alors que le nouveau tracé ne permet pas de rejoindre Champagne-sur-Oise. La seconde route à traverser le centre de Persan est la RD 78, qui dessert successivement les centres de Chambly et Persan, traverse l'Oise et la ville de Beaumont, puis continue vers Presles : c'est l'ancien tracé de la RN 1. Une autre route franchit l'Oise plus à l'est, à l'extérieur du territoire communal, à savoir la RD 929 en provenance du Mesnil-en-Thelle, établissant le raccordement avec la RD 922 à l'ouest de Beaumont. Cette route suit un parcours près de la rive gauche de l'Oise, et établit la liaison avec L'Isle-Adam au sud-ouest, ainsi qu'avec Noisy-sur-Oise, Asnières-sur-Oise, Viarmes, Luzarches et la RD 316 à l'est.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Nouveau bâtiment voyageurs de la gare de Persan-Beaumont.

En gare de Persan - Beaumont, deux lignes de chemin de fer se croisent. La première est la ligne de Paris-Nord au Tréport-Mers par Beauvais, où l'offre se compose de TER Picardie sans arrêt entre Paris et Persan-Beaumont, puis semi-directs ou omnibus jusqu'à Beauvais, ainsi que de trains Transilien Paris-Nord - Persan-Beaumont. Ces trains de la ligne H du Transilien sont semi-directs en heure de pointe, et omnibus le reste du temps. Ils mettent 42 min respectivement 45 min pour la totalité du trajet, alors que les TER mettent environ 30 min. Par contre, les Transilien circulent toutes les 30 min (avec quelques renforts en heure de pointe), et les TER seulement toutes les 60 min. À noter l'existence de TER supplémentaires en heure de pointe, qui sont sans arrêt entre Paris et Chambly. La seconde ligne desservant l'agglomération est la ligne de Pontoise à Creil, desservie uniquement par des trains omnibus assurant un service de proximité, notamment vers L'Isle-Adam - Parmain, Boran-sur-Oise et Précy-sur-Oise. Cette offre est complétée par une ligne express Mobilien (BUS) CIF 2 100 (3) à destination de Roissypôle par Asnières-sur-Oise, Viarmes et Luzarches, fonctionnant tous les jours de l'année et utilisable avec un seul ticket t+.

Article détaillé : Gare de Persan - Beaumont.
Autocar de la ligne 100.

Sur le plan local, Persan dispose de deux lignes de bus appartenant au réseau intercommunal « Bus Haut Val d'Oise », sans mentionner les lignes partant de la gare SNCF sans desservir d'autres arrêts sur la commune. Depuis la réorganisation du réseau au 10 avril 2012, les itinéraires tout comme les horaires ont été simplifiés, mais le nombre des arrêts a été réduit, et le centre-ville de Persan n'est plus relié aux communes voisines de Beaumont-sur-Oise, Bernes-sur-Oise et Bruyères-sur-Oise. Les bus sont désormais pensés pour assurer la correspondance avec les trains, tout au long de la journée. Pour atteindre les autres localités, un changement à la gare s'impose. Le centre-ville est desservi par la ligne A qui fonctionne à raison de vingt-et-un aller-retours du lundi au vendredi, dix-sept aller-retours le samedi et onze aller-retours les dimanches. La desserte est cadencée à l'heure le week-end uniquement. La ligne C assure la desserte de Champagne-sur-Oise, mais passe par trois arrêts partagés avec la ligne A et situés en périphérie sud-ouest de la ville[3].

Topographie[modifier | modifier le code]

Le nouveau centre culturel, place Salvador-Allende.

Avec une superficie réduite de 5,14 km², la majorité du territoire communal est couverte par la ville et les zones industrielles et commerciales. Ne restent que des surfaces agricoles sur le secteur nord-ouest, près du connecteur de l'autoroute avec la RD 4 et du cimetière. Les espaces boisés sont rares. L'Esches est canalisée en ligne droite sur une grande partie de son parcours à travers du territoire communal. Le relief est peu varié, avec une altitude minimale de 24 m au-dessus du niveau de la mer à la sortie de l'Oise du territoire communal, alors que la ville est bâtie dans la plaine à une altitude dépassant rarement les 30 m. Le point culminant à l'extrémité nord-ouest du territoire communal atteint 58 m au pied de la butte-témoin du Bois de la Tour du Lay, atteignant 177 m (communes de Ronquerolles et Champagne-sur-Oise).

La ville présente une structure peu homogène du fait de son développement récent à partir d'un petit village, qui subsiste seulement pour partie, au nord-ouest du carrefour RD 4z / RD 78 (rue Carnot, rue Daniel-Ferry). Autour de la mairie, des mesures de réqualification de l'espace urbain et plusieurs nouveaux équipements font du lieu le nouveau centre de la vie culturelle et sociale de la commune. Persan se compose de zones pavillonnaires de différentes époques et de quartiers de logements collectifs, dont notamment le grand ensemble du « Village » près du lieu historique du village. Classé en ZUS, il compte 1 300 logements pour 4 000 habitants sur une superficie d'environ 21 ha. Au nord de la voie ferrée de Beauvais, le quartier « Les Fresnoys », classé en quartier prioritaire, compte 290 logements pour 1 000 habitants sur une superficie de 15 ha. Exception faite de ce quartier, la ville reste globalement dans les limites matérialisées par les lignes de chemin de fer au sud et à l'est, et par la limite du département au nord. La continuité urbaine avec Beaumont est toutefois assurée par l'avenue Jean-Jaurès entre la gare et le pont de l'Oise. Les zones d'activités se concentrent de part et autre de cette artère, entre la ligne de Pontoise à Creil et la rivière (Z.A. des Bords de l'Oise Est et Ouest), ainsi que de l'autre côté de la voie ferrée à l'est et à l'ouest de la ville (Z.A. de l'Esches et du Chemin Vert)[4]. D'autres zones industrielles se situent sur les communes voisines de Champagne et Chambly.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Maison de la Justice et du Droit de Persan.

Persan fait partie de la juridiction d’instance, de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise. La commune accueille par ailleurs une maison de la justice et du droit (82, avenue Gaston Vermeire)[5],[6].

Tendances politiques[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 1979 Fernand Châtelain PCF Sénateur
1979 juin 1995 Robert Lebastard PCF Conseiller général du Canton de Beaumont-sur-Oise (1973-1992)
juin 1995 mai 2011 Arnaud Bazin DVD Président du Conseil général du Val-d'Oise
mai 2011 juin 2014 Philippe Cousin DVD  
juin 2014 en cours Alain Kasse DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 10 790 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
255 307 348 301 359 339 350 380 501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
718 829 1 120 1 240 1 458 1 553 1 731 1 820 2 092
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 636 3 149 3 198 3 740 4 068 4 275 4 064 3 726 4 473
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
5 196 6 587 9 347 10 045 10 659 9 600 10 133 10 138 10 498
2011 - - - - - - - -
10 790 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (15,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,7 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,5 %, 15 à 29 ans = 20,9 %, 30 à 44 ans = 23,6 %, 45 à 59 ans = 20,9 %, plus de 60 ans = 12,1 %) ;
  • 49,7 % de femmes (0 à 14 ans = 22,8 %, 15 à 29 ans = 21,9 %, 30 à 44 ans = 22,3 %, 45 à 59 ans = 19,7 %, plus de 60 ans = 13,3 %).
Pyramide des âges à Persan en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90  ans ou +
0,3 
2,9 
75 à 89 ans
4,2 
9,1 
60 à 74 ans
8,8 
20,9 
45 à 59 ans
19,7 
23,6 
30 à 44 ans
22,3 
20,9 
15 à 29 ans
21,9 
22,5 
0 à 14 ans
22,8 
Pyramide des âges du département du Val-d'Oise en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,7 
3,6 
75 à 89 ans
5,9 
9,7 
60 à 74 ans
10,0 
20,4 
45 à 59 ans
20,4 
21,5 
30 à 44 ans
21,7 
21,9 
15 à 29 ans
20,9 
22,7 
0 à 14 ans
20,4 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sports[modifier | modifier le code]

La ville accueille plusieurs clubs de sport : judo, kick boxing, basket (Entente Sportive de Chambly-Persan Basket-Ball), rugby, handball, football (USP 03 Persan Football, Association Sportive et Culturelle des Portugais de Persan), tennis, danse, pêche, cyclisme...

Cinéma[modifier | modifier le code]

Radio locale[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur aux trois demoiselles d'or posées en bande et ordonnées 2 et 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Code de l'unité urbaine : 00459 ; cf. « Composition de l'unité urbaine 2010 de Persan - Beaumont-sur-Oise », sur INSEE (consulté le 24 novembre 2011).
  2. Communes limitrophes et autres renseignements topographiques selon la carte topographique 1 : 25 000e « TOP 25 » de l'IGN, consultable en 3D sur le site « Geoportail » (consulté le 24 novembre 2011). Distances mesurées par l'outil proposé dans le mode de visionnage en 3D.
  3. Pour les horaires et schémas des lignes, cf. « Keolis Val-d'Oise, Les horaires de lignes », sur Keolis Val-d'Oise (consulté le 3 mai 2012). Le plan du réseau est téléchargeable en pdf sur le même site.
  4. Cf. « Zones d'activités », sur Persan (site officiel) (consulté le 25 novembre 2011).
  5. Site du Conseil général - Administration du Val-d'Oise
  6. Ministère de la justice - Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Val-d'Oise
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  9. « Évolution et structure de la population à Persan en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Val-d'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 3 novembre 2010)
  11. a et b Cf. M. Amiot, François Doury et Isabelle Gaulon, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Persan », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. I,‎ octobre 1999, p. 104-107 (ISBN 2-84234-056-6) ; p. 106.
  12. a et b Cf. Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Persan, op. cit., p. 105.
  13. a et b Cf. Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Persan, op. cit., p. 107.
  14. dans et devant la MJC. La MJC représentant le vieux commissariat d’Aubervilliers

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]