Peros Banhos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peros Banhos
Carte de Peros Banhos.
Carte de Peros Banhos.
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Revendication par Drapeau de Maurice Maurice
Archipel Archipel des Chagos
Localisation Océan Indien
Coordonnées 5° 20′ 00″ S 71° 51′ 00″ E / -5.333333, 71.85 ()5° 20′ 00″ S 71° 51′ 00″ E / -5.333333, 71.85 ()  
Superficie 13 km2
Nombre d'îles 35
Île(s) principale(s) Île du Coin, île Pierre
Géologie Atoll
Administration
Territoire britannique d'outre-mer Territoire britannique de l'océan Indien
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1513
Fuseau horaire UTC+6

Géolocalisation sur la carte : Territoire britannique de l'océan Indien

(Voir situation sur carte : Territoire britannique de l'océan Indien)
Peros Banhos
Peros Banhos

Géolocalisation sur la carte : océan Indien

(Voir situation sur carte : océan Indien)
Peros Banhos
Peros Banhos
Archipels du Royaume-Uni - Archipels de Maurice

Peros Banhos est un atoll inhabité de l'archipel des Chagos, dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer[1]. L'atoll était habité depuis 1756 par des Chagossiens travaillant dans les cocoteraies des différentes îles avant qu'ils ne soient déplacés vers Maurice entre 1966 et 1973[2],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Peros Banhos est situé dans le centre de l'océan Indien, dans le nord de l'archipel des Chagos, à 40 kilomètres au nord du banc Great Chagos, à 24 kilomètres à l'ouest des îles Salomon et à 205 kilomètres au nord-ouest de Diego Garcia[1]. L'île Yéyé située dans le Nord-Est de l'atoll est l'île de l'archipel des Chagos qui est la plus proche des Maldives, distante de 523 kilomètres de l'île Gan située dans l'atoll Addu en direction du nord.

Administrativement, Peros Banhos est inclus dans le territoire britannique de l'océan indien, un territoire britannique d'outre-mer. Cependant, Maurice réclame la souveraineté de l'archipel des Chagos, y compris Peros Banhos[2].

Topographie[modifier | modifier le code]

Peros Banhos est un atoll de forme carrée avec 28 kilomètres de longueur d'est en ouest et de 26 kilomètres de largeur du nord au sud[1]. La superficie des terres émergées est de 13 km2 alors que la superficie totale de l'atoll, lagon inclus, est de 503 km2. La baie de Peros Banhos, le lagon de l'atoll, contient de petits récifs coralliens circulaires. Ses bords orientaux, septentrionaux et occidentaux de l'atoll sont constitués de récifs coralliens à fleur d'eau qui émergent en plusieurs îles sablonneuses[1]. Son bord méridional est constitué de récifs coralliens submergés[1].

L'atoll émerge en plusieurs endroits pour former 32 îles et îlots dont l'île du Coin et l'île Pierre, les plus grandes. L'île du Coin comporte un campement et le principal port de l'archipel avec une jetée, le second port se trouvant sur l'île Diamant. Les îles sont couvertes d'une végétation tropicale essentiellement composée de cocotiers issus des anciennes cocoteraies. Depuis la première cartographie de l'atoll en 1837, les îles ont changé de physionomie telle l'île Saint-Brandon, couverte alors de cocotiers, qui n'est désormais plus qu'un banc de sable ou encore une petite île sans nom couverte d'une végétation dans l'Ouest de l'atoll qui n'était à l'époque qu'un banc de sable.

Nom Superficie (km2)
Île Anglaise
Grande île Bois mangue
Petite île Bois mangue
Île du Coin
Coin du Mire
Grande île Coquillage
Petite île Coquillage
Île Diable
Île Diamant
Île Finon
Île Fouquet
Île Gabrielle
Île Longue
Île Manoël
Île Manon
Grande île Mapou
Nom Superficie (km2)
Petite île Mapou
Mapou de l'île du Coin
Île Monpâtre
Île Moresby
Île Parasol
Île de la Passe
Île Pierre
Île Poule
Île Saint-Brandon
Grande Sœur
Petite Sœur
Île Vache marine
Île Verte
Île Yéyé 0,6
sans nom
sans nom

Protection[modifier | modifier le code]

Carte de la réserve naturelle stricte de l'atoll Peros Banhos (en vert).

Peros Banhos est inclus dans la réserve naturelle de l'archipel des Chagos et la partie orientale de l'atoll constitue une réserve naturelle stricte[4], en anglais Peros Banhos Atoll Strict Nature Reserve. Elle est délimitée à l'ouest par une ligne reliant la pointe orientale de l'île Moresby au nord à la pointe orientale de l'île Fouquet au sud et à l'est par la pleine mer[4]. L'entrée dans cette réserve naturelle est interdite à moins de 200 mètres des rivages et les plaisanciers ont interdiction d'y mouiller[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Peros Banhos est découvert en 1513 par Afonso de Albuquerque, un explorateur portugais. Il baptise l'atoll du nom de Pêro dos Banhos, un navigateur portugais mort alors qu'il naviguait autour de Peros Banhos. En 1556, un vaisseau portugais, le Conceição, fait naufrage sur les récifs de Peros Banhos. Manoel Rangel, un membre d'équipage, effectue alors une description assez précise de l'atoll. Les rescapés, au nombre de 165, se réfugient sur une des îles qui est couverte de cocotiers et de mauvaises herbes. Elle est également habitée par cinq prêtres catholiques et deux femmes. Ils se nourrissent des milliers d'oiseaux qui y vivent et s'abreuvent en creusant des puits dans le sable. Il rapporte également que de nombreuses tortues viennent pondre sur les plages de l'île.

Le capitaine britannique Robert Moresby effectue un séjour dans l'archipel des Chagos et effectue une cartographie de Peros Banhos en 1837. L'île Moresby sera baptisée en son nom. La comparaison de sa carte avec la suivante effectuée par la marine indienne montrera que certaines îles de l'atoll ont changé de physionomie, certaines s'agrandissant tandis que d'autre s'érodent.

À partir de 1756, des Chagossiens habitent sur l'île du Coin dans le cadre de la colonisation française de l'archipel des Chagos. Ils y construisent des maisons, des églises et des écoles et travaillent dans les cocoteraies des différentes îles. Ils seront jusqu'à 500 habitants sur l'île avant qu'ils ne soient déplacés à Maurice entre 1966 et 1973 comme le reste des Chagossiens de l'archipel des Chagos[2],[3]. L'île du Coin était la seule île habitée de Peros Banhos de manière permanente du temps où l'atoll était habité, les autres campements se trouvaient sur Grande Sœur, l'île Manoël, l'île Pierre et l'île Diamant où se trouve le second port de l'atoll. Les habitants de ces campements travaillaient dans les cocoteraies qui se trouvaient dans les différentes îles de l'atoll. L'île du Coin est le lieu de retour le plus probable des Chagossiens dans l'archipel des Chagos bien que l'atoll soit toujours interdit d'accès.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Oceandots - Peros Banhos », sur http://www.oceandots.com/ (consulté le 24 janvier 2010)
  2. a, b et c (en) « The World Factbook - British Indian Ocean Territory », sur https://www.cia.gov/ (consulté le 23 janvier 2010)
  3. a et b (en) Christian Nauvel, A Return from Exile in Sight? The Chagossians and their Struggle, Northwestern Journal of International Human Rights, 31 p. (lire en ligne), p. 1 à 7 - introduction
  4. a, b et c (en) British Indian Ocean Territory - Laws and Guidance for visitors, British Foreign & Commonwealth Office, 5 p. (résumé, lire en ligne), p. 1