Peromyscus eremicus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Souris des cactus (Peromyscus eremicus), est une espèce de petits rongeurs de la famille des Cricetidae, que l'on trouve au Mexique et aux États-Unis, devant son nom au type de biotope qu'elle fréquente, semi-aride et rocailleux. L'espèce, prolifique, n'est pas menacée, et fournit une importante source de nourriture pour ses prédateurs.

Description[modifier | modifier le code]

Le corps mesure entre 8 et 9 cm, pour une queue mesurant de 10 à 14 cm. Cette queue étonnamment longue sert peut-être à la régulation thermique de l'animal. Elle pèse en moyenne 25 grammes[2].

Cette souris ressemble à la souris à pattes blanches (Peromyscus leucopus). Elle a le corps gris jaunâtre où ressortent un peu les pointes noires des poils, et les parties inférieures et les pattes blanches. Elle a la particularité d'avoir la plante de ses pieds postérieurs est entièrement nue et de grandes oreilles plus longues que larges[3].

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce rongeur consomme principalement des fruits, des fleurs ou les graines de plantes comme les Ulmaceae ou les Fabaceae, mais également des feuilles, ou, en hiver, les graines de pins ou de genévriers. Elle peut aussi se montrer insectivore.

Reproduction[modifier | modifier le code]

On connait peu les habitudes de l'espèce. Elle a des chances d'être, comme les autres membre du genre Peromyscus, sexuellement promiscueuse, c'est-à-dire que les deux partenaires copulent avec les membres d'autres couples, et une femelle peut avoir jusqu'à quatre portée par an[4]. Il n'y a pas de saison particulière pour la reproduction, mais dans le centre de l'Arizona une étude a constaté que les femelles se reproduisaient plus spécialement en janvier, février, juin et septembre[5].

Au bout d'environ trois semaines, la femelle met au monde un à quatre petits qui pèsent entre 2,1 et 2,9 grammes. Ils n'ouvriront les yeux qu'au bout de 11 à 15 jours, et les femelles connaitront leur premier œstrus vers l'âge moyen de 39,2 jours[4].

La souris des cactus vit en moyenne un an à l'état sauvage[4], mais peut atteindre jusqu'à plus de sept ans en captivité[2].

Comportement[modifier | modifier le code]

C'est une espèce nocturne, appréciant peu les périodes sèches ou trop chaudes. Elle est timide mais farouche, et court vite, jusqu'à 13,1 km/h, afin de pouvoir échapper à ses prédateurs[4]. Chaque individu occupe une surface 0,3 hectare[6], les mâles ayant généralement une aire de répartition plus étendue que les femelles[7].

Elle communique par couinements, ayant une très bonne ouïe comme une bonne vision, par sécrétions chimiques et peut également taper sur le sol.

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Ce rongeur peut être la proie de rapaces tels les hiboux, mais aussi celle des serpents à sonnettes ou des renards, mais leur reproduction intensive garantit la préservation de l'espèce[4].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition géographique de la souris des cactus en Amérique.

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

On trouve cette souris dans le sud-ouest des États-Unis, le nord du Mexique, en Basse-Californie ainsi que dans quelques îles proches[4].

Habitat[modifier | modifier le code]

Comme son nom le lais deviner, cette espèce se retrouve dans les zones plantés de cactus, tels les déserts semi-arides ou les steppes. Elle apprécie les paysages rocailleux mais comme cela a été observé chez la sous-espèce type, elle peut également occuper les arbustes.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par Spencer Fullerton Baird en 1858, sous le protonyme Hesperomys emericus[3]. Elle fait partie, avec Peromyscus californicus du sous-genre Haplomylomys.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Peromyscus eremicus eremicus (Baird, 1858), la sous-espèce type, vit plus au nord en l'Utah[4] ;
  • Peromyscus eremicus anthonyi (Merriam, 1887), a la fourrure plus foncée que la sous-espèce type.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Spencer Fullerton Baird, Reports of explorations and surveys to ascertain the most practicable and economical route for a railroad from the Mississippi River to the Pacific Ocean, vol. 8 : Mammals, Washington,‎ 1857-1858, 757 p. (lire en ligne), partie 1, p. 479

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Référence UICN : espèce Peromyscus eremicus (Baird, 1858) (en)
  2. a et b (en) « AnAge entry for Peromyscus eremicus »
  3. a et b (en) Spencer Fullerton Baird et Joseph Henry, Reports of explorations and surveys, to ascertain the most practicable and economical route for a railroad from the Mississippi River to the Pacific Ocean, vol. 8, Washington D.C., Beverly Tucker Printer,‎ 1857 [1858] (lire en ligne), I : Mammals, p. 479-480
  4. a, b, c, d, e, f et g Animal Diversity Web, consulté le 10 mars 2012
  5. (en) W. Caire, Cactus mouse, Washington D.C., Smithsonian Institution Press, coll. « The Smithsonian Book of North American Mammals »,‎ 1999, p. 567-568
  6. (en) S.P. Parker, Grzimek's Encyclopedia of Mammals, vol. 3, New York, McGraw-Hill Publishing Company,‎ 1990
  7. (en) R. M. Nowak, Walker's mammals of the world : Order Rodentia. Rodents, vol. I, Baltimore, MD, Johns Hopkins University Press,‎ 1991, p. 561–642. in R. M. Nowak,