Pero (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pero (homonymie).
Pero
Pays Nigeria
Région État de Gombe
Nombre de locuteurs 25 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 pip
IETF pip

Le pero est une langue tchadique parlée au Nigeria dans l'État de Gombe, au Sud-Ouest de Biliri.

Classification[modifier | modifier le code]

Le pero est une langue du groupe tangale (en) qui fait partie des langues tchadiques occidentales. Les langues tchadiques sont une des branches de la famille afro-asiatique.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent l'inventaire phonémique du pero: les voyelles[2] et les consonnes[3]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées i [i]
ii []
u [u]
uu []
Mi-fermées e [e]
ee []
o [o]
oo []
Ouvertes a [a]
aa []

Les voyelles antérieures ont un allophone [ɪ] qui résulte de leur neutralisation.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Labiales Alvéolaires Palatales Vélaires
Occlusives sourdes p [p] t [t] k [k]
sonores b [b] d [d] g [g]
implosives ɓ [ɓ] ɗ [ɗ]
Nasales m [m] n [n] ŋ [ŋ]
Affriquées sourdes c [ʧ]
sonores j [ʤ]
Liquides l [l]
Roulées r [r]
Semi-voyelles w [w] y [j]

Allophones[modifier | modifier le code]

Les fricatives sont positionnées comme des allophones: /c/ est prononcée [ʃ] en début de mot devant une séquence de deux consonnes, et /p/ devient [f] devant les voyelles postérieures.

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le pero est une langue à tons. Ceux-ci sont au nombre de deux: un ton haut et un ton bas[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Frajzyngier, 1985, p. 6.
  3. Frajzyngier, 1985, p. 7.
  4. Frajzyngier, 1985, p. 9.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Frajzyngier, Zygmunt, A Pero-English and English-Pero Vocabulary, Marburger Studien zur Afrika- und Asienkunde, Serie A: Afrika, Band 38, Berlin, Dietrich Reimer Verlag, 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]