Perfectionist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Perfectionnisme.

Perfectionist

Album par Natalia Kills
Sortie 15 mars 2011
(voir historique de sortie)
Enregistré 2009-11
Durée 50:21
Genre Dance-pop, synthpop, electropop
Format CD, téléchargement légal
Producteur Akon, Fernando Garibay, Giorgio Tuinfort, Jeff Bhasker, Martin Kierszenbaum, Dion Wilson, Theron Feemster, Tony Ugval
Label will.i.am, Cherrytree, Kon Live, Interscope, Universal

Albums par Natalia Kills

Singles

  1. Mirrors
    Sortie : 10 août 2010
  2. Wonderland
    Sortie : 12 avril 2011
  3. Free
    Sortie : 28 juin 2011
  4. Kill My Boyfriend
    Sortie : 10 janvier 2012

Perfectionist est le premier album studio de l'artiste anglaise Natalia Kills. Sorti dans un premier temps le 15 mars 2011 sur toutes les plateformes de téléchargement légal françaises sous les labels will.i.am Music Group, Cherrytree Records, Kon Live et Interscope. Malgré qu’elle ait débuté sa carrière en tant qu’actrice, Kills s’est par la suite aventuré dans la musique rap et a sorti un single en 2005 ; toutefois, sa maison de disque a fait faillite. Kills a continué à œuvrer en tant que compositrice jusqu’en 2008, lorsqu'elle a été signée par will.i.am et a commencé à enregistrer des chansons pour l’album.

Kills a travaillé avec des musiciens tels que Fernando Garibay, Jeff Bhasker ainsi que Martin Kierszenbaum, et a créé un album-concept basé sur le perfectionnisme. Son contenu lyrique comporte des références à l’amour, au sexe et à l’argent, tandis que sa sonorité est principalement dénommée par des tons synthpop, dance-pop et electropop. Perfectionist a reçu des avis généralement mixtes des critiques de musique, qui ont unanimement blâmer sa musique et ont préféré les projets visuels de Kills. L’album a effectué une performance modérée dans les classements musicaux internationaux, obtenant de multiples positions dans des top 50 de certains pays européens. Aux États-Unis, il a atteint la 129e place, et s'est vendu à plus de 14 000 exemplaires depuis septembre 2013 ; au Royaume-Uni, il a atteint la 134e place.

L’album a engendré trois singles—Mirrors, Wonderland et Free—qui ont remporté du succès en Europe et ont été accompagné par des clip vidéos. Mirrors est parvenu à atteindre le top 5 du hit-parade américain Hot Dance Club Songs. En partenariat avec Guillaume Doubet, Kills a également produit une web-série intitulée Love, Kills xx, fondée sur ses pensées et désirs secrets. Totalisant 10 épisodes, celle-ci met en scène Kills, cherchant à se venger et à blesser des hommes.

Genèse de l'album[modifier | modifier le code]

Kills a travaillé sur l'album depuis le début de l'année 2009. Celui-ci comprend une production exécutée par Martin Kierszenbaum, Jeff Bhasker, Fernando Garibay, « The-Ron » Feemster, Akon et Giorgio Tuinfort. Kills a approfondi ses idées sur l'album et son film, qui coïncide avec l'opus, intitulé The Exhibitionist, déclarant : « Je voulais me décrire et m'exprimer musicalement et visuellement. Montrer qui je suis et ce qui m'inspire. J'aime les films muets des années 20. Je voulais que mon film soit dans le style du film noir classique et qu'il s'attache aussi à mon album-concept Perfectionist »[1]. Une série de vidéos intitulée Love, Kills xx a été ajoutée à son compte Vevo sur YouTube, précédant la date de sortie de Perfectionist. Natalia a décrit le titre de l'album, et la signification derrière le titre Perfectionist :

« Je suis une perfectionniste. Je pense que nous le sommes tous pour être honnête. Nous sommes tous à la recherche du meilleur ceci ou cela dans nos vies ; les rencontres, la carrière, l'apparence, l'argent. Mon album parle des déceptions, frustrations et aspirations qui viennent avec la recherche de l'idéal et la découverte du fait que rien n'est vraiment parfait »[2].

Composition et paroles[modifier | modifier le code]

Kills a déclaré à propos du son contenu dans l'album : « beaucoup de gens ont qualifiée ma musique de pop sombre, ce que je peux comprendre car les paroles sont dépressives et plus antagonistes par rapport à la musique grand public qu'on peut entendre aujourd'hui. Toutefois, si il s'agit de la façon dont vous pensez qu'elle doit être décrite, j'imagine que vous avez raison. Je suppose que j'ai un certain style que j'aime, mais il est inconscient. Mon single Mirrors, je le décrirais comme le Sweet Dreams de 2011. C'est vraiment un album conceptuel : toutes les chansons tournent autour de mon ambition, de mes célébrations, de mes frustrations et de me déceptions à être perfectionniste. Je pense que nous sommes tous des perfectionnistes, nous sommes tous à la recherche du meilleur pour satisfaire et remplir nos idéologies et nos rêves »[3].

L'album s'ouvre sur une courte introduction, qui incorpore une voix robotique de thérapeute détaillant les imperfections de son alter-ego[4]. Les chansons suivantes, Wonderland et Free, sont des morceaux de synthpop chatoyants. Free est décrite comme une piste plus légère que le reste du disque et fait écho à certains des personnages antérieures de Kills. Break You Hard est un titre culotté et à l'attitude chargée qui prête un air atmosphérique grâce à ses rythmes hypnotiques clairsemés. La cinquième chanson de l'album, Zombie, est décrite comme une piste electro-R&B très gothique. Mirrors fusionne des lignes de basse synthpop bouillonnantes des années 1980, des guitares rock et un chœur à voix de fausset hymnique sur sa performance la plus convaincante en tant que diva futuriste et fougueuse. Not in Love est un tourbillon inspiré par la musique acid house et electronica qui fournit une pause sur les penchants constants de l'album[4].

Acid Annie est une chanson décrite comme donnant l'impression d'un « coup de poignard dance fou à un album de rock », avec des saisines de guitare électrique ponctuées par une forte distorsion et des explosions lyriques de colère. Superficial est un autre titre synthpop, les paroles explorent le prix de l'amour qui est à la fois représenté par la phase ‘quelque chose que l'argent ne peut pas acheter’ et une force irrépressible qui prend en charge la vie d'une façon « chirurgicale » ; quelque chose qu'on ne peut ni esquiver ou s'en cacher. Le treizième titre de l'opus, Nothing Lasts Forever, est une chanson lourdement Auto-Tunée et explorant le côté sombre de la nature addictive et versatile de l'âme humaine. La piste suivante, If I Was God, a été qualifiée de Timbaland-esque dans son influence[4]. Kill My Boyfriend est un titre inclus dans les éditions anglaises et américaines de l'album. Il s'agit d'une chanson qui joue une régression sur la pop des années 1960 avec le scénario d'un film d'horreur, terriblement parfait[5].

Performance dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

Perfectionist a obtenu un succès modéré dans les hit-parades. L'album a atteint la 35e place des palmarès en Autriche et y a stagné pendant huit semaines[6]. En Allemagne, il s'est positionné à la 50e place des hit-parades nationaux, en restant dans les classements pendant trois semaines[7], tandis qu'il a atteint la 94e place en Suisse et y a stagné pendant une semaine[8]. Perfectionist a également atteint la 36e place des hit-parades canadiens[9] et la 129e place des classements des albums au Royaume-Uni. Aux États-Unis, la 134e place lui a été attribué[10], alors qu'il est entré sixième au palmarès national des albums Dance/Electronic[11].

Singles[modifier | modifier le code]

Mirrors a été publié le 10 août 2010 en tant que premier single issu de l'album[12]. La chanson a atteint la septième place des classements en Autriche, la dixième en Allemagne et la cinquante-deuxième en Suisse[13], ainsi que la troisième du classement américain Hot Dance Club Songs. Le deuxième single, Wonderland, est sorti aux États-Unis le 12 avril 2011[14] et en Allemagne le 3 juin 2011[15]. Le clip a été tourné à la fin du mois de janvier 2011. Wonderland apparaît également dans le film de fantaisie romantique, Sortilège, sorti en 2011[16]. Le single a, lui, atteint la quarante-cinquième place des classements en Allemagne et la cinquante-cinquième en Autriche[17]. Free, dont la version utilisée est la collaboration avec will.i.am, a servi de troisième single. Il est sorti aux États-Unis le 28 juin 2011[18], en Allemagne le 19 août 2011[19] et au Royaume-Uni le 11 septembre 2011[20]. Free s'est positionné à la quatrième place des classements autrichiens et la quinzième des hit-parades allemands[21]. Kill My Boyfriend a été publié le 10 janvier 2012 comme quatrième et dernier single tiré de l'album.

Singles promotionnels[modifier | modifier le code]

Zombie, le premier single promotionnel, est sorti le 21 décembre 2009[22]. Il a été utilisé dans le sixième épisode de la première saison de l'émission télévisée Face Off, diffusée sur Syfy le 2 mars 2011. Activate My Heart a été publié le 13 avril 2010 en tant que deuxième single promotionnel[23]. La chanson, cependant, n'a pas été retenue pour l'album.

Réception et analyse ultérieure[modifier | modifier le code]

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3/5 stars[4]
AltSounds 54%[24]
Consequence of Sound D[25]
Digital Spy 4/5 stars
musicOMH 2/5 stars

Dès sa parution, Perfectionist a reçu des avis polarisés venant des critiques de musique. Jon O'Brien du site web AllMusic a résumé l’opus comme étant « stéréotypé et fantaisiste », et a observé que le plan musical était secondaire aux tentatives de Kills quant à établir une image de maturité[4]. Jack Stevin d’AltSounds a jugé qu’il était « décevant » et vague, déclarant que Kills n’était pas dans le contrôle total de l’album et qu’il y avait un « air de prétention autour d’elle ». En outre, Stevin a indiqué que Kills était forte en tant qu’« artiste visuel »[24]. Alex Young, rédacteur pour Consequence of Sound, a noté que Kills s’exprimait mieux en tant que musicienne à travers des clip vidéos et a supposé que « toutes les chansons sur Perfectionist n’ont pas laissé leur empreinte »[25]. Lewis Corner de Digital Spy l’a décrit comme « finement adapté » et « excitant », et lui a donné une note de quatre étoiles sur cinq. Blair Kelly de musicOMH a caractérisé l’album comme imparfait, « banal, sans originalité et évident », tout en le comparant négativement aux œuvres de l’artiste américaine Lady Gaga.

En Europe, l’album a rencontré un succès modéré dans les hit-parades. Le 1er octobre 2011, il a fait son entré dans le classement britannique UK Albums Chart à la 129e place. En Autriche et au Canada, il a respectivement atteint les 35e et 36e places, tandis qu’en Allemagne et en Suisse, il s’est positionné aux 50e et 94e rangs. Perfectionist a réussi à atteindre les sommets des classements américains Heatseekers Albums et Dance/Electronic Albums, à la 6e place, malgré qu’il ait fait son entrée à la 134e position du Billboard 200. Au Canada, il s’est placé au 36e rang. Kills a crédité le succès de l’album et de ses singles à l’évolution de sa vie, commentant : « Je n’avais nulle part où vivre, [...] j’ai pris un avion pour Los Angeles et deux ans plus tard, j'avais vendu plus de 800 000 singles. J’avais écrit 14 chansons et qu’est-ce qu’il pouvait bien se produire ? [...] Je n’aurais jamais pensé que ça arriverait. Je pense que je serais probablement morte à l’heure qu’il est »[26].

Kills a beaucoup parlé de Perfectionist lors d’entrevues en 2013. Elle a révélé que, après avoir vécu une vie déplorable à Londres, ses ambitions et rêves ont influencé les paroles de l’album. « Je n’étais pas aussi consciente de... la façon dont je vivais », déclara-t-elle. « J'ai presque eu un peu peur car tout le monde veut être aimé, tout le monde veut être compris d’une manière qui n’est pas pleine de jugement ou de blâme. Alors, j’ai mis tout ce que j’avais dans cet album, puis j’ai conservé quelques éléments »[27]. Cette même année, Corner a acclamé Perfectionist comme « l’un des disques pop les plus sous-estimés dans la mémoire récente », et Sam Lansky d’Idolator était d’avis que, même s’il contenait des refrains « tueurs », l’album a souffert de similarités excessives à d’autres artistes[28].

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Producteur(s) Durée
1. Perfection Natalia Kills Martin « Cherry Cherry Boom Boom » Kierszenbaum 0:32
2. Wonderland Kills, Michael Warren, « The-Ron » Feemster Feemster 3:31
3. Free Kills, Jeff Bhasker, Scott Mescudi, Dion Wilson Bhasker, No I.D. (co.) 3:57
4. Break You Hard Kills, Feemster Feemster 4:22
5. Zombie Kills, Bhasker Bhasker 3:19
6. Love Is a Suicide Kills, Fernando Garibay, Warren Garibay 3:57
7. Mirrors Kills, Kierszenbaum, Akon, Giorgio Tuinfort Akon, Tuinfort, Kierszenbaum 3:16
8. Not in Love Kills, Kierszenbaum Kierszenbaum 3:23
9. Acid Annie Kills, Kierszenbaum Kierszenbaum 3:37
10. Superficial Kills, Feemster Feemster 3:17
11. Broke Kills, Garibay, Warren Garibay 4:08
12. Heaven Kills, Bhasker Bhasker 4:49
13. Nothing Lasts Forever (featuring Billy Kraven) Kills, Bhasker Bhasker 3:30
14. If I Was God Kills, Feemster Feemster 4:43

Classements[modifier | modifier le code]

Classement (2011) Meilleure
position
Drapeau de l'Autriche Autriche (Austrian Albums Chart) 35
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums Chart) 36
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (German Albums Chart) 50
Drapeau de la Suisse Suisse (Swiss Albums Chart) 94
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart) 129
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200) 134
Drapeau des États-Unis États-Unis (Dance/Electronic Albums) 6
Drapeau des États-Unis États-Unis (Heatseekers Albums) 1

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Pays Date Label Format(s)
Drapeau de la France France[29] 15 mars 2011 Universal Music Téléchargement légal
Drapeau de l'Autriche Autriche[30] 1er avril 2011 CD, téléchargement légal
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Suisse Suisse[31]
Drapeau de la Pologne Pologne[32] 13 mai 2011 CD
Drapeau du Canada Canada[33] 16 août 2011 CD, téléchargement légal
Drapeau des États-Unis États-Unis[34] will.i.am, Cherrytree, Kon Live, Interscope
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[35] 19 septembre 2011 Polydor
Drapeau du Brésil Brésil[36] 20 septembre 2011 Universal Music CD

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie sur le Myspace de Natalia Kills. 27 juin 2010
  2. (en) « Natalia Kills interview » (consulté le 21 octobre 2013)
  3. (en) Robert Copsey, « Natalia Kills - Music Interview »,‎ 20 avril 2011 (consulté le 17 décembre 2013)
  4. a, b, c, d et e (en) Jon O'Brien, « Natalia Kills – Perfectionist », AllMusic. All Media Network. (consulté le 25 juin 2014)
  5. « Listen: Natalia Kills; Kill My Boyfriend » (consulté le 17 décembre 2013)
  6. (de) « Natalia Kills – Perfectionist », austriancharts.at. Hung Medien (consulté le 13 avril 2011)
  7. (de) « NATALIA KILLS | Perfectionist », Universal Music Germany (consulté le 6 avril 2011)
  8. (en) « Natalia Kills – Perfectionist », swisscharts.com. Hung Medien (consulté le 12 avril 2011)
  9. (en) « Top 100 Albums in Canada », Jam! Canoe.ca,‎ 25 août 2011 (consulté le 26 août 2011)
  10. (en) « Natalia Kills – Chart history: Billboard 200 », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 11 avril 2013)
  11. (en) « Natalia Kills – Chart history: Dance/Electronic Albums », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 11 avril 2013)
  12. « Mirrors – Single by Natalia Kills », iTunes Store US. Apple Inc
  13. « Natalia Kills – Mirrors », swisscharts.com. Hung Medien (consulté le 20 août 2012)
  14. « Wonderland – Single by Natalia Kills », iTunes Store US. Apple Inc
  15. (de) « NATALIA KILLS | Wonderland », Universal Music Germany,‎ 27 mai 2011
  16. « Beastly (2011) – Soundtracks », IMDb,‎ 6 avril 2011
  17. « Natalia Kills – Wonderland », swisscharts.com. Hung Medien,‎ 20 août 2012
  18. « Free (feat. will.i.am) – Single by Natalia Kills », iTunes Store US. Apple Inc,‎ 4 juillet 2011
  19. (de) « NATALIA KILLS | Free feat. will.i.am », Universal Music Germany,‎ 27 mai 2011
  20. « Free – EP by Natalia Kills », iTunes Store UK. Apple Inc,‎ 4 septembre 2011
  21. « Natalia Kills feat. will.i.am – Free », swisscharts.com. Hung Medien,‎ 20 août 2012
  22. « Zombie – Single by Natalia Kills », iTunes Store US. Apple Inc
  23. « Activate My Heart – Single by Natalia Kills », iTunes Store US. Apple Inc,‎ 6 avril 2011
  24. a et b (en) Jack Stevin, « Natalia Kills - Perfectionist [Album] », AltSounds (consulté le 28 juin 2014)
  25. a et b (en) Alex Young, « Album Review: Natalia Kills – Perfectionist », Consequence of Sound,‎ 22 août 2011 (consulté le 27 juin 2014)
  26. (en) Lewis Corner, « Natalia Kills interview: 'I thought I would be dead by now' », Digital Spy. Hearst Magazines UK.,‎ 7 août 2013 (consulté le 27 juin 2014)
  27. (en) Jason Lipshutz, « Natalia Kills Gets Real on 'Trouble' Album: 'I Wanted To Confront Who I Am Head-On' », Prometheus Global Media,‎ 8 août 2013 (consulté le 22 décembre 2013)
  28. (en) Sam Lansky, « Natalia Kills' 'Trouble': Album Review », Idolator. Spin Media.,‎ 3 septembre 2013 (consulté le 22 décembre 2013)
  29. « Perfectionist (International Version) de Natalia Kills », iTunes Store France. Apple Inc,‎ 20 avril 2011
  30. (de) « Natalia Kills – Perfectionist », Universal Music Austria
  31. (de) « Perfectionist », Schweizer Radio DRS. SRG SSR
  32. (pl) « Natalia Kills – Perfectionist (polska cena!) – Natalia Kills », Universal Music Poland,‎ 6 avril 2011
  33. « PERFECTIONIST by NATALIA KILLS », HMV Canada,‎ 22 juillet 2011
  34. « Natalia Kills : Releases : Perfectionist », Interscope Records
  35. « Natalia Kills: Perfectionist », HMV
  36. (pt) « Perfectionist (nacional) », Livraria Cultura,‎ 3 septembre 2011