Perdrix de Madagascar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Margaroperdix madagarensis

Description de cette image, également commentée ci-après

Perdrix de Madagascar

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Galliformes
Famille Phasianidae

Genre

Margaroperdix
Reichenbach, 1853

Nom binominal

Margaroperdix madagarensis
(Scopoli, 1786)

Synonymes

  • Tetrao madagarensis Scopoli, 1786 (protonyme)
  • Margaroperdix madagascariensis (Scopoli, 1786)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Perdrix de Madagascar (Margaroperdix madagarensis) est une espèce d'oiseaux de la famille des Phasianidae, la seule du genre Margaroperdix.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette perdrix est distribuée sur toute l’île de Madagascar sauf dans l’extrême sud. Elle a été introduite à La Réunion ainsi qu'à l’île Maurice au XVIIIe siècle.

Habitat[modifier | modifier le code]

La perdrix de Madagascar affectionne les habitat ouverts, prairies, friches, clairières, champs, mais toujours secs. On la rencontre du niveau de la mer jusqu’à 2 700 m d’altitude (Langrand 1990).

Mœurs[modifier | modifier le code]

Cette perdrix, timide, assez silencieuse, vit seule, en couple ou en petite famille. Des groupes comptant jusqu’à 12 oiseaux ont été aperçus hors saison de reproduction. Effrayée, elle préfère courir plutôt que voler. En cas d’envol, son vol est court mais direct, ses battements d’ailes puissants alternent avec de longues glissades. Elle se repose généralement à faible distance pour détaler en courant. Elle se nourrit en marchant lentement, à la recherche de graines, baies et insectes (Langrand 1990).

Voix[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est remarquablement silencieux pour une perdrix. Son cri, une note monosyllabique cou répétée plusieurs fois, est audible d’assez loin.

Nidification[modifier | modifier le code]

La nidification a lieu de mars à juin. Le nid est une simple dépression dans le sol, cachée sous un buisson ou une touffe d’herbe.

Statut, conservation[modifier | modifier le code]

Cette perdrix était très répandue à Madagascar, mais elle a subi un déclin considérable ces dernières années au point de devenir rare en certains endroits. La chasse et le piégeage en sont les causes principales. Son habitat a été dégradé, mais elle semble s’être adaptée à des habitats anthropiques. Elle est aussi présente dans un certain nombre de réserves (Hennache & Ottaviani 2011).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hennache, A. & Ottaviani, M. (2011). Cailles, Perdrix et Francolins de l’Ancien Monde, 400 pages. Editions W.P.A. France, Clères, France.
  • Langrand, O. (1990). Guide to the birds of Madagascar. New Haven and London: Yale University Press. 364p.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]