Percy Barnevik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Percy N. Barnevik (né en 1941 à Simrishamn, Suède) est un homme d'affaires suédois. Il est surtout connu en tant que PDG de Asea Brown Boveri (de 1988 à 2002), une société qu'il a créée lors d'une fusion-acquisition en 1988. Par ses activités professionnelles, il a été comparé à Jack Welch, PDG de General Electric[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le plus jeune d'une famille de trois enfants. Il a grandi à Uddevalla, au nord de Göteborg, où ses parents maintenaient une petite entreprise d'impression. Barnevik faisait régulièrement des courses de yacht et affirme que ses expériences de son enfance influencent ses décisions d'affaires.

Barnevik a obtenu le diplôme du Gothenburg School of Economics and Commercial Law de l'Université de Göteborg et du Stanford Graduate School of Business.

Il a commencé sa carrière professionnelle dans la société suédoise Datema, mais a rapidement changé pour Sandvik, à cause de meilleures perspectives professionnelles. De 1969 à 1970, il a engagé plus de 150 personnes pour le compte de Sandvik. Il a aussi profité de sa présence chez Sandvik pour augmenter son réseau d'affaires. En 1975, il a été nommé PDG des opérations américaines de Sandvik (Sandvik Steel). Durant les quatre années suivantes, le chiffre d'affaires de la branche américaine a triplé son revenu, passant à 250 millions USD et l'a rendu profitable. Sous sa direction, Sandvik est entré en compétition avec des géants industriels américains, tels que General Electric et U.S. Steel.

En 1979, il a rejoint ASEA, une entreprise suédoise spécialisée en métallurgie lourde. Il a occupé le poste de PDG d'ASEA de 1980 à 1987. En 1987, il a décidé de fusionner les activités d'ASEA avec celles de son compétiteur suisse Brown Boveri Ltd. Ce fut la plus grosse fusion-acquisition à cette époque.

Il a occupé le poste de PDG d'Asea Brown Boveri (ABB) de 1988 à 1996.

Il a aussi occupé le poste de président du conseil d'administration de Sandvik (de 1983 à 2002), de Skanska (de 1992 à 1997), de Investor AB (de 1997 à 2002), de AstraZeneca (de 1999 à 2004)[2], de ABB (de 1997 à 2001). Il était membre du conseil d'administration de du Pont (de 1991 à 1998). Il a aussi régulièrement participé aux activités de Bilderberg (de 1992 à 2001).

Durant ses huit années à la tête d'ASEA et des neuf autres années comme PDG d'ABB, la société a vu la valeur de son titre se multiplier par 87. Les profits nets ont été multipliés par 60 et les ventes par 30. Pour ces raisons, Barnevik a reçu une prime de 148 millions de francs suisses lorsqu'il s'est retiré du poste de PDG en 1996. En 2002, six ans plus tard, dirigée par un autre PDG, la valeur mobilière d'ABB est passé de 54,50 francs suisses en 2000 à environ 15 francs suisses. Barnevik a reconnu qu'il était en partie responsable de cette diminution. Il a accepté de verser la moitié de la prime qu'il avait reçue et a démissionné du conseil d'administration[3],[4].

Il est récipiendaire de sept doctorats honorifiques[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]