Per Petterson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Per Petterson

Per Petterson (né le 18 juillet 1952 à Oslo) est un écrivain norvégien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Per Petterson commence sa carrière en 1987 avec Aske i munnen, sand i skoa, une collection de nouvelles. Til Sibir, un roman publié en 1996, est nommé pour le grand prix de littérature du Conseil nordique, et I kjølvannet (2000) est couronné par le prix Brage.

Il a depuis publié plusieurs autres romans, dont le plus connu est Pas facile de voler des chevaux (Ut og stjæle hester) (2003). Celui-ci a gagné plusieurs prix littéraires, dont le Den norske Kritikerprisen, le Independent Foreign Fiction Prize, et le International IMPAC Dublin Literary Award ; il a également été choisi comme l'un des dix meilleurs livres de 2007 par le New York Times[1]. En 2009 il reçoit le grand prix de littérature du Conseil nordique pour son roman Jeg forbanner tidens elv.

Il est libraire de profession et a travaillé comme employé de librairie, traducteur et critique littéraire avant de se tourner à la littérature à temps plein. Il cite Knut Hamsun et Raymond Carver parmi ses influences. Il habite aujourd'hui un petit village norvégien isolé[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1987 – Aske i munnen, sand i skoa
  • 1989 – Ekkoland
  • 1992 – Det er greit for meg
  • 1996 – Jusqu'en Sibérie (Til Sibir) - Traduction de Terje Sinding (éditions Circé, 2002)
  • 2000 – Dans le sillage (I kjølvannet) - Traduction de Terje Sinding (éditions Circé, 2005)
  • 2003 – Pas facile de voler des chevaux (Ut og stjæle hester) - Traduction de Terje Sinding (éditions Gallimard, 2006)
  • 2004 – Månen over Porten
  • 2008 – Maudit soit le fleuve du temps (Jeg forbanner tidens elv) - Traduction de Terje Sinding (éditions Gallimard, 2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The 10 Best Books of 2007 ; The New York Times Sunday Book Review ; 9 décembre 2007
  2. (en) Richard Allen Greene ; Norwegian author reveals secrets ; BBC News ; 2 novembre 2005

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]