Pepetela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arthur Pestana dit « Pepetela »

Arthur Pestana dit « Pepetela », est un écrivain angolais né à Benguela le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études au Portugal, puis s'exile à Paris et à Alger. À partir de 1960, il s'engage dans la guerre d'indépendance avec le Mouvement populaire de libération de l'Angola. En 1975, il est nommé vice-ministre de l'Éducation.

Professeur de sociologie, Pepetela est aussi un écrivain majeur[réf. nécessaire] : il a écrit une dizaine de livres publiés dans plusieurs pays d'Europe. Le pouvoir et la littérature sont très liés en Angola. Pepetela, à travers sa littérature, cherche à fédérer les peuples d'Angola avec la notion de peuple angolais, puisque ce dernier est constitué de différentes ethnies. Il décortique la société angolaise avec humour et truculence.[réf. nécessaire]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il a obtenu le prix Camões en 1997 et le prix du Prince Claus en 1999.

Il est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont le début des travaux a été présenté le 4 mars 2009.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

  • Jaime Bunda, agent secret (Buchet Chastel – 2005) depuis Jaime Bunda, agente secreto, 2001
  • L'Esprit des Eaux (Actes Sud – 2002) depuis O Desejo de Kianda, 1995
  • Yaka (Les Éperonniers – 1992) depuis Yaka, 1984

En portugais[modifier | modifier le code]

  • Parábola do Cágado Velho
  • As Aventuras de Ngunga, 1972
  • Muana Puó, 1978
  • Mayombe, 1980
  • O Cão e os Caluandas, 1985
  • Luandando, 1990
  • Lueji, o Nascimento de um Império, 1990
  • A Geração da Utopia, 1992
  • A Glorioso Família, 1996
  • A Montanha da Água Lilás, 2000
  • Jaime Bunda e a morte do americano, 2003
  • Predadores, 2005
  • O Terrorista de Berkeley, Califórnia, 2007
  • O Quase Fim do Mundo, 2008
  • O Planalto e a Estepe, 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dea Drndarska et Ange-Séverin Malanda, Pepetela et l'écriture du mythe et de l'histoire, L'Harmattan, 2000, 179 p. (ISBN 9782738491428)
  • (pt) Fernanda Alencar Pereira, Literatura e política : a representação das elites pós-coloniais africanas em Chinua Achebe e Pepetela, Universidade Federal de Minas Gerais (Brésil) et Université européenne de Bretagne (Rennes), 2012, 280 p. (thèse en co-tutelle)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :