Pentélique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pendeli
Pentélique
Le Pentélique
Le Pentélique
Géographie
Altitude 1 109 m
Massif Massif du Pentélique
Coordonnées 38° 04′ 53″ N 23° 52′ 58″ E / 38.08139, 23.88278 ()38° 04′ 53″ Nord 23° 52′ 58″ Est / 38.08139, 23.88278 ()  
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Attique
Nomes Athènes, Attique de l'Est

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Pentélique

Le Pentélique (en grec moderne : Πεντέλη / Penteli, Pendeli ou Pedeli, parfois aussi Vrilissos ou Vrilittos Βριλησσός, Βριληττός et Mendeli au Moyen Âge) est une montagne grecque située en Attique, au nord-est d'Athènes, haute de 1 109 m couverte (entre 60 % et 70 % de forêt).

Le marbre pentélique[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, le Pentélique était célèbre pour son marbre, qui a servi à la construction de l'Acropole et d'autres édifices de l'Athènes antique, ainsi qu'à tous les sculpteurs attiques. Ce marbre est toujours utilisé pour la campagne de restaurations du Parthénon depuis les années 1980[1].

Le monastère de la Dormition[modifier | modifier le code]

La montagne abrite une grotte à stalactites, un ancien monastère orthodoxe et le palais de la duchesse de Plaisance.

Le monastère a été fondé en 1578 par saint Timothée, évêque d'Euripos (grande panégyrie au monastère le 16 août). Il est stavropygiaque, c'est dire exempt : il ne dépend pas de l'évêque du lieu, le métropolite de l'Attique, mais de l'archevêché d'Athènes. Il jouit ainsi d'un rang honorifique éminent et c'est un métropolite qui y assure la fonction d'higoumène (abbé).

L'incendie de 1995[modifier | modifier le code]

En 1995, un terrible incendie, durant près d'une semaine, a ravagé le massif forestier qui couvrait les trois quarts des pentes du Pentélique. C'est l'incendie de forêt le plus grave du XXe siècle pour la Grèce.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gary Glassman, documentaire Les Secrets du Parthénon, Arte Éditions, 2008