Pendule à coucou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coucou (homonymie).
Un coucou traditionnel

Une pendule à coucou, ou elliptiquement coucou, est une pendule dont la sonnerie imite le cri du coucou.

Le concept d’horloge à coucou aurait été créé par Franz Ketterer, en 1738, dans le village de Schönwald, en Forêt-Noire (Allemagne).

Le coucou a été choisi parce que son cri est facile à imiter par des moyens mécaniques simples.

Le modèle traditionnel, défini vers 1850, se présente typiquement comme une horloge murale à balancier apparent, mue par deux contrepoids en forme de cône, avec un boîtier décoré en forme de chalet ou de tronc d’arbre. La sonnerie particulière combine une imitation du cri du coucou avec un carillon. À chaque heure ou demi-heure exactes, les portes s'ouvrent et un oiseau mécanique surgit de son nid et chante.

Aujourd’hui, les coucous modernes, généralement plus simples et plus compacts, disposent de mouvements à quartz et de sonneries électroniques utilisant des sons synthétiques ou numérisés.

Citation[modifier | modifier le code]

« (...), pendant 30 ans en Italie sous les Borgias, ils ont eu la guerre, la terreur, des meurtres et des massacres, mais il y a aussi eu Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. En Suisse ils ont eu 500 années d'amour fraternel, de démocratie et de paix, et qu'est-ce que cela a produit ? Le coucou ! » dit par le personnage Harry Lime (joué et écrit par Orson Welles) à Holly dans le film Le Troisième Homme, réalisé en 1949 par Carol Reed.
Citation originale sur Wikiquote/en

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]