Pen spinning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Figure de pen spinning
Pen spinning

Le pen spinning ou jonglerie de stylo est une pratique qui consiste à manipuler un stylo avec ses doigts de manière esthétique - à l’origine de le faire tourner d’où son nom anglais pen spinning. L’avantage de cette activité est qu’elle peut être pratiquée avec pour seul matériel un stylo (notamment des effaceurs) et à n’importe quel endroit, ce qui lui donne une certaine popularité. Pour une meilleure jonglerie, les pens spinneurs assemblent souvent plusieurs parties de stylo pour n'en faire qu'un - on appelle ceci un mod. Le stylo (ou mod) quitte rarement la main, hormis quelques lancers.

Elle est souvent pratiquée par les élèves du collège et du lycée et est parfois associée aux informaticiens comme le montre l’exemple de Boris Grishenko dans le film GoldenEye.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Les premières traces du pen spinning datent d’avant la Seconde Guerre mondiale au Japon, autant dire depuis que le stylo existe. Le pen spinning se répand lentement dans le monde durant les décennies qui suivent, néanmoins cette discipline reste très marginale jusqu’en 1975, date de l’apparition du critérium. Avec lui, les écoliers généralisent le pen spinning dans l’ensemble du Japon. En 1989, Hiromichi Hosoma, étudiant à l’Université de Kyoto, présente une thèse sur le sujet ; il parle essentiellement du pen spinning dans la société japonaise et peu de la discipline en elle-même. À cette époque apparaissent les termes de ペン回し (pen mawashi) et 浪人回し (rounin mawashi). Le terme de rounin inclut une connotation péjorative puisque rounin désigne un étudiant qui a échoué à son concours et doit redoubler. Le pen spinning est peu apprécié dès cette époque à cause de cela : on l’associe à l’échec scolaire ; de plus, le bruit du stylo qui tombe en énerve plus d’un.
  • En 1997, le Japonais Hideaki Kondoh crée le premier site web sur le pen spinning, celui-ci s’intitule « Mon histoire du pen spinning »[1] et forme la première communauté de pen spinners au monde.
  • En 2000, l’Américain Fernando « Kam » Kuo crée le premier site d’apprentissage du pen spinning, nommé « Pentix ».
  • En 2003, Pentix ferme pour laisser place à une nouvelle version du site : Pentrix[2]. De plus, la même année, M. Lee Sun Chul (Mr LSC) crée en Corée la communauté PenDolSa[3] (dont le nom vient de 펜을 돌리는 사람들, Pen eul Dol li Sa ram dul, « ceux qui font tourner des stylos »).
  • En 2004, Fernando « Kam » Kuo met en place l’UPSB[4] (Universal Pen Spinning Board), une communauté mondiale de pen spinning.
  • Dès lors, le pen spinning se répand dans le monde mais reste marginal.
  • En 2005, PenDolSa lance la première vidéo de collaboration entre pen spinneurs, cette vidéo fait le tour du monde et fait naître de nombreuses vocations.
  • Depuis, de nombreuses communautés se sont créées dans le monde entier ; rien qu’en Corée, on compte 300 000 inscrits sur PenDolSa…

Il existe même une association officielle de pen spinning au Japon nommée PSAJ (Pen Spinning Association Japan).

Tournois[modifier | modifier le code]

Avec l’essor du pen spinning et des communautés dans le monde, des tournois se sont organisés. L'organisation est la suivante : les années impaires un « World Tournament » est organisé (tournoi individuel), et les années paires une « World Cup » est organisée (tournoi par équipe). Ces deux compétitions mondiales se déroulent sur Internet, c'est pourquoi les noms présentés sont des pseudonymes. Occasionnellement d'autres tournois sont organisés, parfois en conditions réelles, auquel cas le vrai nom des participants peut être mentionné mais on garde toujours le pseudonyme comme référence principale.

  • En 2007 a lieu le premier « World Tournament » qui établit le classement suivant : 1: KTH (Corée) / 2: Eriror (Pays-Bas) / 3: Fratleym (France) / 4: Banz (France) / 5: PS-728 (Japon).
  • En 2008 a lieu la première « World Cup ». C’est la JEB (équipe du Japon) qui l’a emportée.
  • Le 30 mars 2008, Ryuki « seVen » Omura, un lycéen japonais de 16 ans, gagne le premier tournoi de jonglerie de stylo organisé au Japon[5].
  • Le 6 novembre 2008, la société BiC organise le premier tournoi européen de pen spinning. La finale a lieu à Paris et est remportée par l’Allemand Puddels Kern, suivi par des Français : Kévin « Gold Angel », Cyril Nahon « Twim », Diana S. « Badtzu » et Adrien « Cookieslover ».
  • En 2009 a eu lieu le deuxième « World Tournament », gagné par le Thaïlandais SpinnerPeeM, devant l'Allemand Minwoo.
  • En 2010 a eu lieu la deuxième « World Cup » (par équipe de communautés). C'est la THPSC (équipe de la Thaïlande) qui l'a emportée contre la BPSC (équipe de Belgique).
  • En 2011 a eu lieu le troisième « World Tournament », gagné par le français s777, devant le chinois Kin.
  • La troisième "World Cup" se termine le premier juin 2012 par la victoire de la Communauté Française (FPSB), composée de Fel2fram, Futhark, Lindor, Anikis, les deux Belges Ivabra et Gisele8, et managée par Smile. L'équipe s'impose en finale contre UPSB[6].
  • Le World Tournament 2013, qui s'est déroulé de janvier à mai, consacre la victoire du japonais Sutomo, membre de JEB, face au français A13x. À noter que les combos des deux finalistes ont sucité des critiques de toute la communauté, le niveau ne semblant pas à la hauteur des attentes d'une finale d'un World Tournament.
  • En 2014 la quatrième "World Cup" se termine avec la victoire de la JEB (équipe du Japon) face à la PSH (équipe de la Chine)

Les mods[modifier | modifier le code]

À partir d’un certain niveau, le pen spinning se pratique le plus souvent non pas avec un simple crayon, porte-mine ou stylo, mais avec un mod. Les mods (abréviation de « pen modification ») sont des objets personnalisés que les pen spinners se fabriquent à partir de plusieurs autres parties de stylo. Les penspinners se créent des mods pour plusieurs raisons : ramener le centre de gravité vers le centre géométrique du stylo, allonger le corps et augmenter la masse des extrémités afin de ralentir la rotation et augmenter le moment d'inertie.

Il est possible de créer ses propres mods, mais aussi d’en réaliser d’autres déjà inventés et décrits. On en réalise avec des grips, trouvés sur des stylos de marque PILOT par exemple.

Ainsi, un des mods les plus connus se nomme RSVP MX, et est réalisé en assemblant un Pentel RSVP et d’un Pentel Hybrid Gel Grip. On peut aussi citer le célèbre mod coréen Com.Ssa, utilisant des feutres que l’on ne trouve qu’en Corée du Sud, ou encore le Dr.KT, réputé pour son poids. Le Grip Aviaire est le mod français le plus célèbre mondialement[réf. nécessaire], son nom étant issu d'un jeu de mot inspiré de l'actualité (la propagation du virus de la grippe aviaire) et qui trouve une logique de par la texture intégralement gripée de ce mod. Le BusterCYL fait désormais partie des mods les plus répandus dans le monde du penspinning. Il fut inventé par le thaïlandais Spinnerpeem, figure dans la communauté THPSC, et est maintenant un mod utilisé par énormément de spinneurs.

Il existe peu de magasins vendant des mods ; on pourra citer le PDS store, magasin de la communauté coréenne de pen spinning PenDolSa, le Thaispinner store en Thaïlande (en ligne et à Bangkok) ou encore PenWish, un site américain.

Il est à noter que de nouveaux sites voient le jour comme PenStorm, boutique virtuelle basée à Paris ou bien SpinYah, son alter ego allemand, BIST en Italie et Appspinning au US.

Les notations[modifier | modifier le code]

En pratique, pour simplifier les notations, on numérote les doigts.

  • Pouce (thumb en anglais) = T
  • Index (index en anglais) = 1
  • Majeur (middle en anglais) = 2
  • Annulaire (ring en anglais) = 3
  • Auriculaire (pinky en anglais) = 4

Ces notations varient parfois selon le pays, il se peut que l’on rencontre 12345 au lieu de T1234, notamment dans les pays asiatiques.


  • Paume orientée vers le sol (palm down en anglais)
  • Paume orientée vers le haut (palm up en anglais)
  • Paume orientée vers le mur (palm side en anglais)


Glossaire[modifier | modifier le code]

  • Hand : main
  • Arm : bras
  • Palm : paume

Termes de modding[modifier | modifier le code]

  • Pen : stylo
  • Pencil : crayon
  • Brush : pinceau
  • Grip : partie de caoutchouc que l’on trouve sur certains stylos
  • Tip : partie métallique que l’on trouve généralement du côté de la mine d'un stylo
  • Clip : partie permettant d'accrocher le stylo à sa veste
  • Capuchon (cap) : bouchon
  • Corps : partie centrale du stylo
  • Center Of Gravity (COG) : centre de gravité du stylo
  • Center Of Pen (COP) : centre du stylo
  • Centre de ? (équivalent non existent, notion française) (CSS) : Centre de la Surface Spinnable

Termes généraux sur les figures[modifier | modifier le code]

  • Trick : figure
  • Combinaison (combo) : ensemble de figures
  • Freestyle : ensemble de figures faites au hasard à l’instant donné, abrégé "FS".
  • Collaboration (collab) : vidéos de plusieurs penspinneurs éditées de façon à en faire une seule
  • Breakdown (break) : combinaison détaillée figure par figure (s'écrit Trick1 > Trick 2 > […] ; les notations sont plus complexes dans certains cas.)

Types de figures[modifier | modifier le code]

  • CW : Clock Wise, sens des aiguilles d'une montre
  • CCW : Counter Clock Wise, sens inverse des aiguilles d'une montre
  • Sonic : famille de figures dont la particularité est de passer de deux doigts à deux autres / nom d'une figure de base. Ex. Sonic 23-12 est un sonic qui commence entre 2 et 3 (majeur et annulaire respectivement) et qui finit entre 1 et 2 (index et majeur).
  • Around (A) : famille de figures dont la particularité est de faire un tour autour des doigts
  • Spin (S) : famille de figures dont la particularité est de faire plusieurs tours sur une partie de la main
  • Charge : famille de figures dont la particularité est de faire des tours entre deux doigts / nom d'une figure de base
  • Pass : famille de figures dont la particularité est de passer de deux doigts à deux autres / nom d'une figure de base
  • Devil’s / Demon's : famille de figures dérivée des Sonics
  • Fake : famille de figures
  • Misc : littéralement « divers », famille de figures n'entrant pas dans les autres catégories
  • Infinity : famille de figures dont la particularité est une tenue du stylo par le bout de celui-ci et ayant des mouvements amples / nom d'une figure de base
  • Aerial : famille de figures dont la particularité est de se dérouler pour l’essentiel dans les airs
  • Counter : famille de figures dont la particularité est de démarrer en Normal et de finir en Reverse de cette même figure
  • Normal : se dit d'une figure lorsqu’elle est à son état le plus simple, on se permet généralement de donner juste le nom de la figure sans ajouter « Normal » dans ce cas
  • Reverse (rev) : se dit du retour d'une figure
  • Harmonic (harmo) : se dit d'une figure combo faite d'un Normal, puis d'un Reverse
  • Inverse : se dit d'une figure qui passe de l’autre côté de la main que le Normal
  • Multiple : se dit de toute figure prolongée de façon à former un Spin
  • Rise ou Rising : se dit d'une figure combo qui monte vers le pouce
  • Fall ou Falling : se dit d'une figure combo qui descend vers l’auriculaire
  • Fingerless (FL) : se dit d'un Around ou d'un Spin effectué sans l’aide des doigts non concernés par la rotation du stylo
  • Twisted : se dit d'une dérivation de la figure de base issue du Sonic (et qui porte le nom de Twisted Sonic)
  • Extend ou Extended ou Xtend (ext) : figure prolongée d'une quelconque façon (pour les Infinity, on parle parfois de Slipped Infinity)
  • Moonwalk : se dit d'une figure qui tourne dans le sens opposé du Normal mais qui conserve la même forme (pour les Twisted Sonics, on appelle le Twisted Sonic Moonwalk généralement : Warped Sonic) ⇒ notion révolue
  • Gravity : se dit d'une figure effectuée sans aucune aide des doigts, de la main, du poignet ou du bras
  • x# : (# est remplacé par un nombre) se dit d'une figure qui est réalisée plusieurs fois à la suite. ex. : thumbspin x10
  • Jump : se dit d'une figure qui « saute » des doigts
  • Hybrid : se dit d'une figure enchainée avec une autre de telle manière qu’elles ne forment plus qu’une, généralement le début du premier trick est enchaîné avec la fin du second (dans le cas d'un hybrid entre deux figures)
  • Bust : se dit d'une figure après laquelle on enchaine un Around de façon Hybrid
  • Bounce : terme utilisé pour qualifier une impulsion appliquée au mod au moment de sa retombée suite à un aérial permettant de le relancer en l’air (ex. : backhand bounce = « rebond » sur le dos de la main)
  • Continuous --- x# (cont --- x#) : (--- est remplacé par une figure et # est remplacé par un nombre) se dit d'une figure --- répétée # fois à la suite… Attention ! Dire qu’une figure est « Harmonic Continuous » est interdit, le terme Harmonic contient déjà la notion de Continuous, mais sans précision sur le nombre.
  • Wiper : figure consistant à changer le stylo de côté de la main en le tenant par le bout du stylo
  • Figure 8 : type d'Infinity n'impliquant que deux doigts
  • In-Out : se dit d'une figure combo qui s'effectue de 34 vers 12 d'abord en Inverse, puis en Normal (exemple : In-Out Sonic ⇒ Inverse sonic 34-23 ~ Sonic 23-12
  • Out-In : se dit d'une figure combo qui s'effectue d'abord en Normal, puis en Inverse
  • Back : figure s'effectuant sur le dos de la main / abréviation du terme « Backaround » / dos de la main
  • Neo : variante d'une figure ⇒ notion révolue
  • I- : se dit d'un Sonic cachant le stylo sur une durée limitée
  • Release ou Released ou Air : terme utilisé pour qualifier une figure lancée en l’air par un geste des doigts ou de la main à partir d'une position où le mod est entre 2 doigts
  • Pop : terme utilisé pour qualifier une figure lancée en l’air par un geste de la main en cours de Spin
  • Roll : se dit d'une figure qui roule sur une partie du bras ou de la main
  • Push : terme utilisé lorsque la figure n'est pas propulsé par le doigt habituel (à compléter avec le doigt utilisé)
  • Pseudo : terme parfois utilisé lors de figures combos composées de Charges
  • Fans : terme parfois utilisé lors de figures combos composées de Charges
  • Clip : terme parfois utilisé lors de figures combos composées de Charges
  • Half : terme utilisé pour parler d'une figure qui est en fait une autre figure raccourcie de moitié, on le voit en général sur « Half Tap » qui fait un demi tour de moins que le « Full Tap »
  • Basketball : nom d'une figure de Spin effectuée sur le bout d'un doigt
  • Gunman : nom d'une figure
  • Cardiod : nom d'une figure composée d'un Thumbaround suivi d'un Wiper Reverse T1
  • Tap : terme utilisé pour certaines figures de courtes durée impliquant un simple léger coup de doigt pour s'effectuer
  • Triangle : nom d'un type de Pass
  • Weisan : nom d'un type de Backaround (du nom de David Weis, l’inventeur de cette même figure)
  • Korean : nom d'un type de Pass / nom d'un type de Sonic / nom d'un type de Backaround / nom d'un style de combo
  • Old : nom d'un style de combo
  • Double : le terme suivant s'applique deux fois
  • Triple : le terme suivant s'applique trois fois
  • Quadruple : le terme suivant s'applique quatre fois et ainsi de suite…

Les figures[modifier | modifier le code]

Personne en train de jongler avec un stylo.

Dans cette discipline, il existe beaucoup de figures différentes, leur nombre précis reste inconnu car il varie selon les sources, et chaque jour ce nombre peut s’agrandir car chacun a le libre cours d’essayer d’en inventer des nouvelles. Les plus chevronnés en maîtrisent un grand nombre mais il existe 4 figures fondamentales qui se trouvent être par coïncidence les figures les plus connues. Une fois ces figures acquises, on peut ensuite réaliser des enchaînements de figures pour rendre le mouvement plus esthétique. Les figures peuvent alors être enchaînées dans des ordres divers. Certains enchaînements de figures rendent un très bon effet mais sont souvent aussi les plus difficiles. C’est donc sur ceux-là que les meilleurs s’entraînent le plus.

Une des figures simples consiste à faire tourner son stylo autour de son pouce (ThumbAround, appelé ThumbSpin 1.5/2/3/etc lorsque le stylo fait plusieurs tours sur le pouce) ou de le faire glisser entre ses doigts dans un mouvement circulaire. (Sonic) Cependant, la plupart de ces figures ne prennent habituellement que très peu de temps d’apprentissage. En effet, les figures les plus faciles ne prennent que quelques heures avant d’être maîtrisées, mais les plus difficiles peuvent prendre des mois d’entraînements avant de pouvoir être réalisées.

Tour de pouce (ThumbAround)[modifier | modifier le code]

Le tour de pouce (ou ThumbAround ou ThumbSpin en anglais ou encore 360 °) est une figure qui est exécutée en poussant le stylo comme son nom l’indique autour de son pouce, puis en l’attrapant entre le pouce et l’index après une figure. Cette figure est souvent la plus populaire parmi les étudiants car c’est l’une des plus faciles à apprendre.

Les variantes :

  • Le tour de pouce peut être exécuté avec des rotations supplémentaires en permettant au stylo de continuer de tourner avant qu’il ne soit rattrapé. On l’appellera alors le ThumbSpin 1.5/2/etc. Le record il y a peu de temps encore était détenu par un français[7] (18,5 tours) mais il a été battu par un japonais[8] (19 tours), bien que ce dernier effectue en réalité un ThumbIndexSpin, étant donné que le mod tourne sur le pouce puis l’index, et non juste le pouce. Cependant celui-ci vient de dépasser à nouveau son record après avoir été battu par un penspinneur anonyme, avec un thumbindexspin 23.0[9] en étant le premier à dépasser les 20 tours !
  • Le tour de pouce inversé (ou reverse) consiste à réaliser la même figure mais dans le sens inverse. Il n’est pas aussi facile à exécuter que l’original, mais il n’est pas pour autant impressionnant à être observé. Il peut souvent être rattrapé entre n’importe quels doigts pour permettre un maximum de combos et peut également être tourné à de multiples reprises.
  • Lorsque le ThumAround normal (TA) et le TA reverse sont maîtrisés, on peut alors enchaîner les 2, cette figure est connue sous le nom de ThumbAround Harmonic

Passement de doigts (FingerPass)[modifier | modifier le code]

Le passement de doigts (ou FingerPass) consiste à faire tourner le stylo autour des quatre doigts de la main sans compter le pouce qui peut éventuellement servir à équilibrer l’opération, mais idéalement il se réalise sans son utilisation. Une fois exécuté correctement, le stylo est censé tourner dans un seul sens et ne pas s’arrêter entre chaque doigt. Chacun de ces « passages » entre les doigts s’appellent les Pass, d’où le nom. Cette figure est probablement la plus impressionnante des quatre figures principales, notamment lorsqu’elle est bien maîtrisée elle peut être exécutée à grande vitesse.

Bien qu’elle soit la plus impressionnante, c’est aussi la plus facile dans la technique, la difficulté étant de rendre la figure fluide, ce qui peut prendre plusieurs mois d’entraînement.

C’est cette figure qui est exécutée par Boris dans l’exemple cité plus haut, à la différence qu’il effectue une variante de cette figure puisqu’il ne se sert que de trois doigts au lieu de quatre.

Cette figure est très utilisée pour passer d’une figure à une autre dans un enchaînement (combo).

Sonic[modifier | modifier le code]

Le Sonic est une figure assez banale. L’idée d’origine est de faire tourner le stylo d’un doigt à un autre en un minimum de temps, en effectuant une rotation derrière le doigt « sauté » (ici le majeur). Le stylo est normalement tenu entre le majeur et l’annulaire et est déplacé de telle sorte à ce qu’il arrive entre le majeur et l’index. Son nom vient du hérisson très connu Sonic. Ainsi la vitesse de cette figure est comparée à celle du personnage qui sert de mascotte à Sega.

Le Sonic est la figure comprenant le plus de variantes.

Il existe de nombreuses variantes :

  • Lorsqu’un Sonic effectue des rotations sur le dos de la main, on appelle la figure un Shadow.
  • Sonic reverse est la même figure mais en rotation inversée.
  • Inverse Sonic : Le stylo, plutôt que passer derrière le majeur, passe devant le majeur.

Le mot « sonic » est également présent dans le nom de certains enchaînement

  • Sonic Harmonic : Sonic normal puis Sonic reverse
  • Sonic Rise : enchaînement d’un sonic auriculaire-annulaire>>>annulaire-majeur(43-23) et d’un sonic annulaire-majeur>>>majeur-index(23-12). Si la figure est bien exécutée, il ne faut pas remettre de la pression sur le stylo lorsqu’il a fini le sonic 34-23.
  • Sonic Fall : enchaînement d’un sonic reverse 12-23 et d’un sonic reverse 23-34.
  • Sonic Rise harmonic : enchaînement d’un sonic rise et d’un sonic fall.

Ces variations sont tellement nombreuses qu’il est impossible de les énumérer. Néanmoins, voici une liste quasi-exhaustive des variations nommées du sonic.

Charge[modifier | modifier le code]

La figure nommée « Charge » n’implique pas de tourner le stylo autour d’un quelconque doigt ou autre partie du corps. Le stylo doit être manipulé avec seulement deux doigts de telle manière qu’il semble tourner très rapidement de manière conique. Son mouvement conique et sa vitesse créent alors une illusion de « Charge » du stylo. Cette figure est souvent exécuté par des batteurs qui utilisent leurs baguettes au lieu de stylo.

Infinity[modifier | modifier le code]

L’infinity est une rotation du stylo entre le pouce, l’index et le majeur. Bien que difficile à décrire, cette figure reste simple à réaliser. Il en existe plusieurs variantes (double/triple… infinity, infinity extended, etc.). Le nom Infinity vient du signe mathématique infini "∝", car la figure en prend la forme et peut être réalisé de façon continue.

De nos jours, l’infinity est considéré comme un combo, c’est-à-dire un enchaînement de figures. On peut aussi l’écrire comme la suite des figures qui le composent : Wiper reverse T1 > Pass normal T1-12 > Wiper reverse 12 > Pass reverse 12-T1.

Fingerless[modifier | modifier le code]

Les fingerless sont des figures qui s'effectuent sans les doigts (on utilise presque que le pouce ou autre quand même). La figure en fingerless la plus connue est le Thumbaround Fingerless.

Les fingerless sont des figures qui sont uniquement démarées par des impulsions du poignet.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Bonkura[modifier | modifier le code]

Toshikazu Nagai alias Bonkura est né le 5 décembre 1985 à Otsu mort en 2007, région de Kansai (Japon). Réputé pour être le plus grand pen spinneur au monde, son pseudo vient d’un surnom que ses camarades lui donnaient en première année d’école primaire et signifie « branleur » ou « bon à rien ». Étudiant à la Faculté des Lettres de Kyoto, il devient vice-président de l’Association Japonaise de Pen Spinning (la PSAJ). Sa première apparition à la télévision a lieu le 5 mars 2006 où les téléspectateurs ne voient de lui que ses mains et son dos. Il exécute quelques tricks (figures) et du freestyle (enchaînement improvisé de tricks). En plus de la difficulté des tricks très impressionnants qu’il effectue, Bonkura est reconnu pour sa créativité et sa fluidité, testant de nouvelles techniques constamment et exploitant de nombreuses pistes, parfois même en utilisant d'autres objets tels que son téléphone portable ou une bouteille en plastique. Il inventa beaucoup de tricks et de mods dont certains portent son nom (comme par exemple le Black Bonkura KT). Reconnu comme le meilleur pen spinneur du monde malgré sa défaite aux championnats du monde de 2007 en demi-finale face à Eriror. Le 13 septembre 2007, il meurt d’une insuffisance cardiaque à l’âge de 21 ans. Aujourd’hui, il est encore admiré et extrêmement respecté par tous les pen spinneurs du monde.

SpinnerPeeM[modifier | modifier le code]

SpinnerPeeM est le gagnant du WT 2009, il l'emporta en finale contre l'Allemand Minvvoo. "Peem" a une maîtrise impressionnante des hard-tricks (figures de haute difficulté) qu'il enchaîne avec une bonne fluidité. Il vient de la THPSC, la communauté thaïlandaise de PenSpinning. Il inventa un mod ayant un poids assez élevé appelé le BusterCYL. Malgré son niveau très élevé, il est très controversé sur son spin que certaines personnes considèrent comme « vide » comparé à ce qui s'est fait avant lui et ses hard-tricks/power tricks, mais reste une "légende" du spin mondial.

s777[modifier | modifier le code]

s777 est le français gagnant du WT 2011, il l'emporta en finale contre l'Hong-kongais Kin. s777 est reconnu pour sa fluidité et son style caractéristique mêlant des links et figures originales. s777 est alors l’emblème du penspinning français du moment, propulsant une fois de plus la FPSB sur le podium des communautés de pen spinning mondiales.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références de l’article[modifier | modifier le code]

  1. http://www7b.biglobe.ne.jp/~hatsune95/pen.htm/
  2. http://www.pentrix.com/
  3. http://cafe.daum.net/990701
  4. http://www.upsb.info/forum/
  5. http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080331/tod-japon-stylo-cb1d00a.html
  6. http://worldps.org/wc12/
  7. YouTube - Thumbspin 17.5 by Mykeul from FPSB
  8. YouTube - Thumbindexspin 19.0 by Seiren (JEB)
  9. YouTube - Thumbindexspin 23.0 by Seiren (JEB)