Peloursin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peloursin N
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

Le peloursin est un cépage français de raisins noirs.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Il provient de la vallée du Grésivaudan dans le département de l'Isère. En 1988, il couvrait 0,59 ha en France. On cultive un peu le peloursin en Californie et en Australie.

Avec la syrah, il a servi de géniteur naturel du durif.

Le peloursin gris est une variation grise du peloursin.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau duveteux, blanc à liseré carminé.
  • Jeunes feuilles aranéeuses, à plages bronzés.
  • Feuilles adultes, à 5 lobes avec des sinus latéraux larges et à fonds aigus, un sinus pétiolaire en lyre, des dents anguleuses, étroites, un limbe grisâtre.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de deuxième époque: 20 jours après le chasselas.

Potentiel technique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont moyennes et les baies sont de taille petite. La grappe est cylindrique et compacte. Le cépage est de bonne vigueur. Le cépage est sensible à la pourriture grise et au black-rot. Il produit des vins ordinaires, colorés et astringents.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Le peloursin est connu sous les noms de belossard, chatille, corsin, durazaine, duret, dureza (pas confondre avec la dureza), durif (pas confondre avec le durif), durif fourchu, famette, fumette, feunette, gondran, gronnay, gros Béclan, gros nat, gros noir, gros noirin, gros Plant, mal noir, mauvais noir, mosaguin, parlouseau ou parlousseau, pelaursin, pélorsin, pelossard, pellorcin, pellossard noir, pellourcin, plant d´Abas, plant de Paris, pourret, pourrot, saler, salet, salis, sella, soler, spartin, treillin, verné et vert noir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 ISBN 2-0123633-18