Peloton (routier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le groupement de véhicules par pelotons (angl. platooning[1]) est une manière d'accroître la capacité des routes. Un système autoroutier automatisé est la technique pour permettre ces groupements.

Les pelotons raccourcissent les distances entre les voitures grâce à la communication électronique. Cette capacité permettrait à de nombreuses voitures d'accélérer ou freiner à l'unisson. Au lieu d'attendre que les conducteurs en tête d'une file d'attente réagissent lors d'un feu vert, un peloton électroniquement enchaîné avancerait comme un seul bloc. La réduction des temps de réaction permet également de rapprocher les véhicules, ainsi multipliant le débit par cinq.

L'accès aux pelotons serait réservé aux voitures à venir dotées des techniques nécessaires ou aux voitures réaménagées. Les conducteurs devraient poursuivre des cours de conduite spécialisés pour répondre aux compétences et responsabilités nécessaires.

Des voitures futées pourraient joindre et quitter ces pelotons, s'organisant d'eux-mêmes en pelotons de huit à vingt-cinq voitures.

Avantages et désavantages[modifier | modifier le code]

Avantages[modifier | modifier le code]

  • Sa forme plus lisse offre une meilleure économie de carburant grâce à une résistance de l'air réduite[2].
  • L'enchaînement de véhicules désencombre la surface routière et réduit les embouteillages.
  • Le flot de véhicules reste fluide même aux heures de pointe.
  • Le guidage électronique diminue la chance de collisions.

Désavantages[modifier | modifier le code]

  • Les conducteurs se sentiraient moins maîtres de leur véhicule, s'en remettant à un logiciel ou au conducteur en tête.

Système autoroutier automatisé[modifier | modifier le code]

Un système autoroutier automatisé (ou route futée) est un système de transport intelligent conçu pour accommoder les voitures sans conducteurs sur des pistes dédiées. Ces nouvelles routes sont saluées comme des moyens pour éviter les embouteillages, puisqu'elles permet de rapprocher les véhicules.

Références[modifier | modifier le code]

  1. p. 33, Le Monde des Sciences déc./jan. 2013
  2. http://www.path.berkeley.edu/PATH/Research/Featured/0199/