Pelotas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pelotas
Surnom : Princesa do Sul (Princesse du Sud)
Blason de Pelotas
Héraldique
Drapeau de Pelotas
Drapeau
Vue depuis la terrasse de l'Hõtel Manta
Vue depuis la terrasse de l'Hõtel Manta
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Adolfo Antonio Fetter Junior (PP)
Code postal 96 015-010
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 53
Démographie
Gentilé pelotense
Population 339 934 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 211 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 46′ 13″ S 52° 20′ 32″ O / -31.77027, -52.34219 ()31° 46′ 13″ Sud 52° 20′ 32″ Ouest / -31.77027, -52.34219 ()  
Altitude 17 m
Superficie 160 900 ha = 1 609 km2
Divers
Site(s) touristique(s) plages, monuments historiques
Fondateur
Date de fondation
José Pinto Martins
Localisation
Localisation de Pelotas sur une carte
Localisation de Pelotas sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Pelotas

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Pelotas
Liens
Site web http://www.pelotas.com.br/home/default.php

Pelotas est une ville brésilienne du Sud-Est de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de Pelotas et située à 246 km au sud-ouest de Porto Alegre, capitale de l'État. L'accès s'y fait par les BR-116 et BR-392/471.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première référence historique de l'apparition de la Municipalité date de juin 1758, par le biais de la donation de terres des bords de la Lagoa dos Patos que Gomes Freire de Andrade, Comte de Bobadela, fit au Colonel Thomáz Luiz Osório. Fuyant l'invasion espagnole de 1763, beaucoup des habitants de la Vila de Rio Grande cherchèrent refuge sur les terres appartenant à Osório. Se joignirent ensuite à eux des bannis de Colônia do Sacramento, ville qui fut livrée en 1777 par les Portugais aux Espagnols, selon les modalités du Traité de San Ildefonso signé entre les deux pays.

En 1780, le Portugais José Pinto Martins, qui abandonnait le Ceará à cause de la sécheresse, fonda sur les rives de l'Arroio Pelotas la première Charqueada (salaison de viande). La prospérité de l'établissement, favorisé par la localisation du lieu, stimula l'installation d'autres fabriques du même genre et la croissance économique de la région, donnant origine à la localité qui deviendra la ville de Pelotas.

La Paroisse de São Francisco de Paula, fondée le sur l'initiative du Père Pedro Pereira de Mesquita, fut élevée à la catégorie de bourg le . Trois ans plus tard, le Président de la Province, Antônio Rodrigues Fernandes Braga, le transforma en ville avec le nom de Pelotas, suggestion faite par le Député Francisco Xavier Pereira. Ce nom tire son origine des embarcations de liège doublée de cuir utilisées pour traverser les rivières à l'époque des charqueadas.

La grande expansion des salaisons fit considérer Pelotas comme la vraie capitale économique de la province, s'impliquant dans toutes les grandes causes civiques.

L'invention des frigorifiques, au début du XXe siècle, fit effondrer le secteur de la conservation de la viande par salage et séchage et mit l'économie de la région en berne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située sur les bords du canal São Gonçalo qui relie les lagoas dos Patos et Mirim, les deux plus grandes lagunes du Brésil. Le climat est subtropical tempéré, avec des températures pouvant aller de 23,3 °C en janvier à 12,2 °C en juillet,

Pontal da Barra.

mois le plus froid de l'année. Le mois le plus pluvieux est février, avec 144 mm de précipitations. La température moyenne de la ville est de 17,6 °C et la moyenne pluviométrique annuelle est de 1 200 mm. La ville se situe à 55 km de distance de l'Océan Atlantique et possède une plage lacustre (sur la Lagoa dos Patos) du nom de Laranjal. Dans les environs se trouvent des marais et quelques dunes de sable éparses.

Peuplement et religions[modifier | modifier le code]

La principale immigration de la région fut celle des Portugais, surtout originaires des îles des Açores, qui influèrent profondément sur la culture de la ville, principalement en matière culinaire et architecturale.

L'autre grande immigration fut celle des Allemands (de Poméranie), qui se fixèrent dans les zones rurales de la municipalité, contrairement aux Portugais qui s'installèrent en zone urbaine. La cité abrite aussi des Afro-brésiliens descendants d'esclaves, des descendants d'Italiens, de Polonais, de Français, de Juifs et d'Arabes. Le nombre de ceux des Amérindiens, bien que méconnu, est considéré comme étant infime.

Catedral São Francisco de Paula

Quant à la religion, la majorité des Pelotenses (environ 70 %) affirme être de culte catholique romain, suivi des religions protestantes (surtout parmi la population d'origine allemande), telles que les Églises luthérienne et anglicane. Le Spiritisme et les rituels afro-brésiliens (tels que l'Umbanda et le Candomblé) se doivent aussi d'être mentionnés.

Économie[modifier | modifier le code]

Mercado Público

Pelotas a la seconde plus importante concentration de tanneries de l'État et une des plus grandes capacités en matière de tannage de cuirs et de peaux du Brésil.

La Municipalité a aussi une tradition de culture de pêches et d'asperges. La production de lait est très importante, faisant du lieu le plus grand producteur laitier du Rio Grande do Sul. Pelotas présente un commerce actif et diversifié avec de nombreux services et des petites, moyennes et grandes entreprises.

  • Revenu per capita (2000) : R$ 345,20 (Change 2000 : R$1,00 = 4,00 FF)
    Atlas du Développement Humain/PNUD
  • PIB per capita (2003) : R$ 6.321 (Change 2003 : 1,00€ = R$ 3,00) Source : FEE

Célébrités nées à Pelotas[modifier | modifier le code]

Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2000 2004 Fernando Stephan MARONI PT élu avec 94 953 voix
2004 2008 Bernardo Olavo GOMES de SOUZA PPS élu avec 100 088 voix
2008 2012 Adolfo Antonio FETTER Junior PP  

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Pelotas est jumelée avecCidades- irmãs de Pelotas terão espaço na Fenadoce :

Démographie[modifier | modifier le code]

  • Espérance de vie : 69,91 ans (2000) Source : FEE
  • Coefficient de mortalité infantile (2005) : 19,88 pour 1000 Source : FEE
  • Taux d’analphabétisme (2000) : 6,25 % Source : Source : FEE
  • Croissance démographique (2005) : 1,20 % par an
  • Indice de Développement Humain (IDH) : 0,816
    Source : Atlas du Développement Humain PNUD - 2000
  • 52,55 % de femmes
  • 47,45 % d'hommes
  • 93,17 % de la population est urbaine
  • 6,83 % de la population est rurale

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :