Pelobatidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Pelobatidae sont une famille d'amphibiens qui ne regroupe qu'un seul genre et trois genres fossiles. Elle a été créée par Charles Lucien Bonaparte (1803-1857) en 1850.

Distribution[modifier | modifier le code]

Chez les Pelobatidae, une seule espèce se rencontre en Europe, notamment indigène en France, Suisse et Belgique, mais la répartition a fortement régressé durant le XXème siècle, supposé disparu dans le Nord de la France[1]. Les autres espèces vivent dans l'Ouest de l'Asie (Asie mineure, Syrie) et dans le Nord-Ouest de l'Afrique.

Description[modifier | modifier le code]

Comme les crapauds Alytes, ils n'ont pas de côtes et ont une pupille verticale et une langue circulaire, et comme eux ils sont de très bons fouisseurs[1], mais meilleurs sauteurs et plus gros. Par contre, à la différence des alytes, les pélobates ont des dents sur la mâchoires supérieures (dents vomériennes situées entre les choanes, alors que les discoglossidés les ont derrière les choannes)[1]. Leur aspect évoque à la fois la grenouille (pattes postérieures relativement longues) et le crapaud. Ils n'ont pas de « tympan » visible, Les doigts sont libres, le tubercule métatarsien est grand, comprimé et à bord tranchant[1].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Amphibian Species of the World (7 août 2013)[2] :

et les trois genres fossiles :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Bonaparte, 1850 : Conspectus systematum Herpetologiae et amphibiologiae. Editio altera reformata.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]