Pedro Segura y Sáenz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pedro Segura y Sáenz
Image illustrative de l'article Pedro Segura y Sáenz
Biographie
Naissance 4 décembre 1880 à
Carazo (Espagne)
Ordination sacerdotale 9 juin 1906
Décès 8 avril 1957 (à 76 ans)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
19 décembre 1927 par le
pape Pie XI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Maria in Trastevere
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 13 juin 1916 par le
card. José Maria Cos y Macho
Fonctions épiscopales Évêque auxiliaire de Valladolid
Évêque de Coria
Archevêque de Burgos
Archevêque de Tolède
Archevêque de Séville
Administrateur apostolique de Cordoue
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pedro Segura y Sáenz (né le 4 décembre 1880 et mort le 8 avril 1957) était un prélat espagnol, archevêque de Séville de 1937 à 1957 et cardinal de l'Église catholique romaine.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Né à Carazo, il étudia au séminaire de Burgos et à l'université pontificale de Comillas avant d'être ordonné prêtre en 1906. Il fit du travail pastoral à Burgos et enseigna au séminaire local. En 1912, il reçut le titre de professeur à l'université pontificale de Valladolid, où il fut préfet des études et chanoine de la cathédrale.

Le 14 mars 1916, Segura fut nommé évêque auxiliaire de Valladolid et évêque titulaire (ou in partibus) d'Apollonia. Il reçut la consécration épiscopale le 13 juin suivant du cardinal José Maria Cos y Macho assisté de NN.SS. Vicente Sánchez et Julián de Diego y García Alcolea. Il devint évêque de Coria le 10 juillet 1920.

Le 20 décembre 1926, il fut nommé archevêque de Burgos. L'année suivante, le pape Pie XI le fit archevêque de Tolède et primat d'Espagne.

Segura fut créé cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de Sainte-Marie-du-Trastevere (Santa Maria in Trastevere) par le pape lors du consistoire du 19 décembre de la même année. Le pape lui remit personnellement la barrette cardinalice le 28 octobre 1929.

En juillet 1931, malgré les avertissements du pape Pie XI, il dénonça publiquement le gouvernement républicain et apporta son soutien à la monarchie. Il fut envoyé en exil par le gouvernement républicain, tandis que se déchainait une vague de violences anti-catholiques et anti-cléricales. Il renonça alors à son siège archépiscopal de Tolède.

A la faveur du succès des armées franquistes, il put rentrer en Espagne et fut nommé en 1937 archevêque de Séville.

Il fut l'un des électeurs qui participèrent au conclave de 1939 (qui élit le pape Pie XII).

Il est administrateur apostolique de Cordoue entre 1945 et 1946.

Segura était réputé pour son intolérance forcenée, s'opposant à la liberté de culte pour les protestants, défendant les vertus de l'Inquisition et interdisant aux Espagnols d'aller aux danses et au cinéma. Il avait la charge pastorale de l'Église espagnole lors de l'époque du régime de Franco.

Il est décédé d'une maladie rénale à Madrid à l'âge de 76 ans et est enterré à Cerro del Sagrado Corazón.