Pedro Lemebel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pedro Lemebel en 2011.

Pedro Lemebel est un auteur et artiste plasticien chilien né à Santiago du Chili le 21 novembre 1952 et mort le 23 janvier 2015 dans la même ville d'un cancer du larynx[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est connu pour sa critique aiguisée de l'autoritarisme et sa peinture humoristique de la vie chilienne, vue depuis une perspective queer.

Son œuvre écrite aborde les thèmes de la marginalité chilienne, l'homosexualité et les remous politiques, utilisant plusieurs références autobiographiques. Son style irrévérent est connu dans toute l'Amérique latine, et au delà. Ses livres sont traduits en français, italien et anglais.

En tant qu'artiste performeur, son travail se caractérise par l'usage de sa propre expérience et de la provocation, comme outils pour une critique sociale et politique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pedro Lemebel en 2005.
  • Los incontables (1986)
  • La esquina es mi corazón (chroniques), Santiago du Chili, Seix Barral, 1995, 2001.
  • Loco afán: Crónicas del sidario (chroniques), Santiago, LOM, 1996.
  • De perlas y cicatrices (chroniques), Santiago, LOM, 1998.
  • Tengo miedo, torero, 2001 - Je tremble, ô matador, 10/18, 2007.
  • Zanjón de la Aguada, Santiago, Seix Barral, 2003.
  • Adiós mariquita linda (2005)
  • Hola (2007)
  • Borrachito (2008)

Études[modifier | modifier le code]

  • Henri Billard, "Amour et culture populaire : armes de lutte politique dans le roman Je tremble, Ô Matador de Pedro Lemebel". Entre jouissance et tabous, les représentations des relations amoureuses et des sexualités dans les Amériques, sous la direction de Mariannick Guennec, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015, pp. 125-132 (ISBN 978-2-7535-3968-6)
  • Henri Billard, "Y la mariquita le dijo al torero... Pedro Lemebel, figura de resistancia cultural", L'écriture de Pedro Lemebel, Nouvelles pratiques identitaires et scripturale, sous la direction de María A. Semilla Durán, Publications de l'université de Saint-Etienne, Saint-Etienne, 2012, pp. 15-25.
  • Henri Billard, "Las cicatrices del margen: resistencia cultural y lucha identitaria en las crónicas urbanas de Pedro Lemebel", Éste que ves, engaño colorido, Literarias, culturas y sujetos alternos en América Latina, sous la direction de Chiara Bolognese, Fernanda Bustamante, Mauricio Zabalgoitia, Icaria, Barcelona, 2012, pp. 311-318.
  • Henri Billard, "La pluma entre las plumas: La presencia de los pájaros en las crónicas urbanas de Pedro Lemebel", Confluencia - Revista Hispanica de Cultura y Literatura, Fall 2012, Volume 28, Number 1, University of Northern Colorado, Greeley, USA, 2012, p. 14-19
  • Henri Billard, "Los tajos del «cuerpo deseante» en Loco afán. Crónicas de sidario de Pedro Lemebel", Recherches, numéro 04, printemps 2010, pp. 39-48.
  • Lionel Souquet, "Ligne de fuite néo-picaresque dans l’autofiction hispano-américaine : Arenas, Copi, Lemebel, Vallejo", in Hommage à Milagros Ezquerro, Théorie et fiction, México / París, RILMA 2 / ADEHL, 2009, pp. 601-622.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]