Pedro (Aéronavale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pedro.
Photographie couleur montrant le porte avion français Charles de Gaulle en cours de catapultage d'avions super-étendard. La vue de trois quart arrière à gauche, permet de voir l'alouette III en premier plan qui surveille les envols.
Pedro français : Alouette III devant le porte avion Charles de Gaulle.

À bord d'un porte-avions, l'hélicoptère de sauvegarde, baptisé « Pedro », va prendre sa position de sauvetage à une centaine de mètres du porte-avions, travers bâbord pour surveiller les avions au catapultage ou en finale pour l'appontage. De nuit, sa position est sur le travers tribord pour ne pas gêner avec ses feux les avions qui approchent, ni la remise de gaz en cas d'échec à l'appontage. À bord du Pedro, se tiennent un plongeur équipé, prêt à être mis à l'eau pour secourir un pilote en cas de crash ou d'éjection, un mécanicien opérateur du treuil et un ou deux pilotes.

Pour maximiser les chances de survie de l'équipage éjecté, le treuillage doit être effectué en moins de trois minutes.

Le surnom de « Pedro » vient du prénom du premier pilote d'hélicoptère américain ayant réalisé une mission de sauvetage au profit de l'équipage d'un avion embarqué dans l'US Navy lors de la guerre de Corée.

Dans l'aéronavale française, ce rôle est actuellement tenu par des AS-365F Dauphin qui ont remplacé les SA-316B Alouette III.

Dans l'US Navy, les Pedro sont actuellement des SH-60 Seahawk, remplaçant les SH-3 Sea King.

Sources[modifier | modifier le code]

http://www.marinerecrute.gouv.fr/up_doc/document_fichier_67.pdf

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=101817