Peau humaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La peau humaine constitue l’organe le plus grand du corps humain. Elle est composée de plusieurs couches de tissu: l’épiderme (couche superficielle), le derme (couche intermédiaire) et l'hypoderme (couche profonde). La peau forme une barrière de protection de l’organisme contre le milieu extérieur. Elle assure également d’autres fonctions vitales, de perception et de sensibilité notamment. La peau a un rôle important dans le métabolisme général (régulateur thermique par la sudation et synthèse de la vitamine D...). Côté social, elle est une caractéristique physique propre à chaque être humain et une relation entre le système immunitaire de la peau et le psychisme est établi. En médecine, la spécialité traitant de la peau et de ses affections est la dermatologie.


  • Composition chimique de la peau humaine

- 70% d'eau ( sa répartition est variable, l'hypoderme étant le plus hydraté),

- 27% de protides (carbone, hydrogène, oxygène et azote, ainsi que des acides aminés, des protéines, des hormones et des enzymes),

- 2% de lipides (carbone, hydrogène, oxygène ainsi que des phospholipides, des acides gras, des triglycérides...)

- 0,5% de sels minéraux (sodium, magnésium, potassium, fer, cuivre, zinc, souffre, phosphore, iode, manganèse...)


Notes et références[modifier | modifier le code]

- Extrait Larousse Médical


Articles connexes[modifier | modifier le code]