Rivière-la-Paix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Peace River (Alberta))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peace River.
Rivière-la-Paix
Vue aérienne de Rivière-la-Paix
Vue aérienne de Rivière-la-Paix
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Flag of Alberta.svg Alberta
Comté ou équivalent Peace No 135
Statut municipal Bourg (town)
Maire Lorne G. Mann
Constitution 1919
Démographie
Population 6 729 hab. (2011)
Densité 271 hab./km2
Géographie
Coordonnées 56° 14′ 02″ N 117° 17′ 23″ O / 56.233889, -117.289722 ()56° 14′ 02″ Nord 117° 17′ 23″ Ouest / 56.233889, -117.289722 ()  
Altitude Min. 325 m
Superficie 2 487 ha = 24,87 km2
Divers
Langue(s) Anglais
Fuseau horaire Hiver : HNR (UTC-7)
Été : HAR (UTC-6)
Indicatif +1-780
Code géographique 48 19038
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Rivière-la-Paix

Géolocalisation sur la carte : Alberta

Voir la carte administrative d'Alberta
City locator 14.svg
Rivière-la-Paix

Géolocalisation sur la carte : Alberta

Voir la carte topographique d'Alberta
City locator 14.svg
Rivière-la-Paix
Liens
Site web http://www.peaceriver.ca/

Rivière-la-Paix, Peace River en anglais, est un bourg (town) du Nord de l'Alberta au Canada fondé en 1914. Lors du recensement de 2006, sa population était de 6 315 habitants[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Rivière-la-Paix vers 1919-1930

La région historiquement habitée par les Cris est visitée notamment par Alexander Mackenzie en 1792-1793 qui y restera pour l'hiver avec ses hommes, nommant le site Fort Fork. Une communauté connue sous le nom de Peace River Crossing sera située au confluent de la rivière Heart (en) nord et de la rivière de la Paix et y restera jusqu'à la fin du 19e siècle[2].

C'est en 1898 que la Police montée du Nord-Ouest y construit un poste. En juin 1899, lors de la signature du Traité 8 (en) entre le gouvernement et les Cris, le développement de la région commença, notamment dans le secteur minier lors de la ruée vers l'or du Klondike[3].

En 1914, le village de Peace River Crossing est fondé. Il sera renommé Peace River en 1916, année où le Central Canada Railway s'y installe[4]. En 1919, le bourg (town) de Rivière-la-Paix est constituée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

On retrouve un important gisement de sables bitumineux, le 3e en importance au Canada et estimé initialement à 11 milliards de m³. Depuis 1986, la compagnie Shell y produit entre 1 600 et 2 000 m3 de bitume à chaque jour[5],[6]. On estime que la production pourrait être portée jusqu'à 12 000 m3.

Transport[modifier | modifier le code]

Terrain de balle 12 Foot Davis avec un pont ferroviaire en arrière plan

Le bourg est au kilomètre « 0 » de l'autoroute Mackenzie (en) (autoroute 35 (en)) qui relie l'Alberta au Grand Lac des Esclaves. On y retrouve également l'aéroport de Peace River (en) (code OACI : CYPE).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Statistique Canada : Recensement 2006 : Peace River
  2. David W. Leonard, « Peace River (Alb.) », sur L'Encyclopédie canadienne (consulté le 12 décembre 2011)
  3. « Carte de l'aire visée par le traité de juin 1899 - Traité no 8 », sur L'Atlas du Canada (consulté le 12 décembre 2011)
  4. (en) « History of Peace River », sur Peace River & District Chamber of Commerce (consulté le 12 décembre 2011)
  5. Michel Veyron, Dictionnaire canadien des noms propres, Louiseville (Québec), Larousse,‎ 1989, 764 p. (ISBN 2-920318-06-3), p. 529
  6. « Exploitation Peace River », sur Shell Canada (consulté le 12 décembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Manning
Dixonville
Cadotte Lake Rose des vents
Grimshaw N St-Isidore
O    Peace River    E
S
Berwyn Marie Reine
Girouxville
Nampa
Falher