Pays de la Couronne de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Pays de la Couronne de Bohême (en tchèque : země Koruny české ; en allemand : Böhmische Kronländer ; en latin : Corona regni Bohemiae) ou Pays de la Couronne de saint Venceslas (en tchèque : země Koruny svatováclavské) ou Couronne de Bohême (en tchèque : Koruna česká ; en allemand : Böhmische Krone ; en latin : Corona Bohemiae) désignent les territoires ayant pour souverain commun le roi de Bohême.

Ces territoires comprenaient :

En 1526, l'archiduc d'Autriche, Ferdinand, est élu roi de Bohême.

En 1635, par le traité de Prague, l'empereur Ferdinand II cède la Haute- et la Basse-Lusace au prince-électeur de Saxe, Jean-Georges Ier.

En 1742, par le traité de Breslau, Marie-Thérèse cède la majeure partie de la Silésie et le comté de Glatz au roi de Prusse, Frédéric II.

En 1804, les pays de la Couronne de Bohême restés habsbourgeois deviennent des pays constitutifs de l'Empire d'Autriche.

En 1815, ils font partie de la Confédération germanique.

À la suite du compromis austro-hongrois de 1867, ils font partie de la Cisleithanie, la partie autrichienne de la Double Monarchie.

À la suite de la Première Guerre mondiale, ils sont partagés entre la Tchécoslovaquie et la Pologne.