Pays de Morlaix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pays de Morlaix
Image illustrative de l'article Pays de Morlaix
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Forme d'intercommunalité Pays
Siège Morlaix
Communes 61
Président Georges TIGREAT
Date de création 1999
Démographie
Population 128 782 hab. (2006)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Superficie 1 331 km2
Liens
Site web paysdemorlaix.com

Le Pays de Morlaix, situé au nord du Finistère, compte 61 communes sur 1 330,12 km2 et compte 128 782 habitants (2006). Entre le littoral de la Manche, au Nord, et la ligne de crête des Monts d’Arrée, au Sud, le Pays de Morlaix, réalité géographique, culturelle, sociale et économique, s’appuie sur un riche passé historique. La baie de Morlaix, l'ouest du Trégor et l’est du Léon, les évêchés fondateurs (Léon, Tréguier), réunis depuis plus de deux cents ans, constituent l’assise de ce territoire du Haut-Finistère. Il possède le label Pays d'Art et d'Histoire.

Administration[modifier | modifier le code]

Il se compose de 61 communes regroupées en quatre communautés :

Botsorhel, Carantec, Le Cloître-Saint-Thégonnec, Garlan, Guerlesquin, Guimaec, Henvic, Lanmeur, Lannéanou, Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec, Locquénolé, Locquirec, Morlaix, Pleyber-Christ, Plouégat-Guérand, Plouégat-Moysan, Plouezoc'h, Plougasnou, Plougonven, Plouigneau, Plounéour-Ménez, Plourin-lès-Morlaix, Le Ponthou, Saint-Jean-du-Doigt, Saint-Martin-des-Champs, Saint-Thégonnec, Sainte-Sève, Taulé

Bodilis, Commana, Guiclan, Guimiliau, Lampaul-Guimiliau, Landivisiau, Loc-Eguiner, Locmelar, Plougar, Plougourvest, Plouneventer, Plouvorn, Plouzévédé, Saint-Derrien, Saint-Sauveur, Saint-Servais, Saint-Vougay, Sizun, Trézilidé

Ile de Batz, Mespaul, Plouénan, Plougoulm, Roscoff, Saint-Pol-de-Léon, Santec, Sibiril

Cléder, Lanhouarneau, Plouescat, Plounévez-Lochrist, Tréflaouénan, Tréflez

Principales communes du pays (population 1999) :

Historique[modifier | modifier le code]

Actions[modifier | modifier le code]

Le Syndicat Mixte du Léon, qui regroupe 33 communes, gère le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) et les Programmes locaux de l'habitat (PLH). Il a défini plusieurs étapes.

  • L'état des lieux, validé en mai 2005, pose les enjeux suivants :
  1. Equilibre social de l’habitat
  2. Développement économique
  3. Environnement
  • Le Plan d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) s'articule autour de 9 thèmes :
  1. Un développement équilibré de l’habitat
  2. Complémentarité et mutualisation des équipements
  3. Conforter la vocation agricole du Léon
  4. Accompagner l’activité économique
  5. Un tourisme complémentaire entre mer et Monts d’Arrée
  6. Transports et mobilité en cohérence avec l’aménagement du Pays
  7. Un patrimoine facteur d’attractivité
  8. Mettre en place la politique de l’eau
  9. Gérer les risques et les nuisances
  • Le Document d’Orientations Générales (DOG), approuvé en 2008, classe les actions 4 grandes thématiques :
  1. Organiser et structurer le territoire
  2. Renforcer le pôle urbain central
  3. Maîtriser l’urbanisation
  4. Assurer les conditions nécessaires à un cadre de vie de qualité

Autres[modifier | modifier le code]

  • Formations, Service éducatif du patrimoine (pour tous les élèves)
  • Éditions (livrets), communication
  • Centre d’interprétation de l’architecture et patrimoine (CIAP)
  • Expositions, conférences, visites guidées, animations

Infos[modifier | modifier le code]

  • Superficie : 1 331 km2, soit 19,8 % du département du Finistère.
  • Population : 128 782 habitants (2006), soit 14,6 % de la population du département.
  • Densité : 92 hab/km2 (moyenne régionale : 109 hab/km2)
  • 1 042 étudiants dans l'enseignement supérieur en septembre 2011.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Emplois salariés (au 31/12/2002) : 43 063
  • 7 753 entreprises/établissements en activité
  • Répartition par secteur économique (au 31/12/2002) :
    • Agriculture-pêche : 5,9 % (moyenne régionale : 2,7 %)
    • Industrie : 19,9 %, dont IAA : 56 % (moyenne régionale : 18,7 % dont IAA : 35,5 %)
    • Construction : 6,2 % (moyenne régionale : 6,3 %)
    • Tertiaire : 71 % dont emplois publics : 46,7 % (moyenne régionale : 72,3 %, dont emplois publics : 31,9 %)
  • Taux de chômage (au 31/12/2004) : 8,2 % (moyenne régionale : 8 %)
  • Revenu fiscal médian (2001) : 13 686 € (moyenne régionale : 14 336 €)
  •  % d’actifs résidents travaillant dans le pays (1999) : 87,7 %

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]