Pavel Tchelitchev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pavel Tchelitchev, photographié par Carl Van Vechten, 1934

Pavel Tchelitchev (en russe : Павел Фёдорович Челищев, Pavel Fiodorovitch Tchelichtchev ; 21 septembre 1898, gouvernement de Kalouga31 juillet 1957, Rome) est un artiste américain d'origine russe, à la fois peintre surréaliste et créateur de décors et de costumes de théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le gouvernement de Kalouga, à environ 300 km de Moscou, Pavel Tchelitchev appartenait à l'aristocratie russe. Il fut élevé par des précepteurs de diverses nationalités qui surent éveiller son intérêt pour les arts.

Après la révolution d'Octobre 1917, Pavel Tchelitchev suivit sa famille à Kiev, alors hors de contrôle des communistes, et étudia le dessin sous la direction d'Alexandra Exter. Ce fut là qu'il produisit ses premiers décors de théâtre. En 1920, fuyant l'avancée de l'Armée rouge, il s'installa à Odessa, puis en 1921 il gagna Berlin, où il commença une carrière en tant que décorateur de théâtre et d'opéra.

Enfin, il arriva à Paris en 1923 et effectua ses débuts de portraitiste. Au Salon d'automne de 1925, Gertrude Stein remarqua son talent et lui acheta tout le contenu de son atelier. C'est par son intermédiaire qu'elle fit la connaissance de René Crevel[1], dans ce groupe d'artistes et d'intellectuels où se côtoyaient Christian Bérard, Eugène Berman (qui exposèrent en 1926 à la galerie Druet, en même temps que Tchelitchev), le photographe et écrivain Carl Van Vechten, le traducteur Bernard Faÿ, mais aussi la poétesse Edith Sitwell, dont Tchelitchev réalisa le portrait. Selon une rumeur, il semble qu'Edith Sitwell ait éprouvé pour lui une passion malheureuse.

Toujours à Paris, Pavel Tchelitchev travailla ensuite pour Serge Diaghilev en créant des décors et des costumes pour les Ballets russes en 1928.

En 1930, Tchelitchev présenta ses œuvres dans le cadre d'une exposition collective au Museum of Modern Art de New York, ouvert depuis 1929. Quatre ans plus tard, il décida de quitter Paris avec son compagnon, l'écrivain Charles Henri Ford, et de vivre à New York, où il continua à travailler pour des metteurs en scène et des chorégraphes, tels George Balanchine ou encore A. Everett Austin, le directeur du Wadsworth Atheneum de Hartford, Connecticut, pour lesquels il dessina des décors et des costumes de ballet.

De 1940 à 1947, il publia des illustrations dans le magazine surréaliste View, dirigé par Charles Henri Ford (dont il fut le compagnon) et par le critique de cinéma Parker Tyler.

Tchelitchev acquit la nationalité américaine en 1952. À la suite d'une crise cardiaque survenue en 1956 au cours d'un voyage à Frascati, il meurt à Rome le 31 juillet 1957. Ses cendres ont été déposées dans la case 6 681 du columbarium du cimetière du Père-Lachaise.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alice B. Toklas mentionne ce fait dans son recueil de souvenirs, cité infra dans la bibliographie, et consacre plusieurs paragraphes à Tchelitchev.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Alice B. Toklas, Ma vie avec Gertrude Stein, Anatolia/Le Rocher, 2000
  • (en) Parker Tyler, The Divine Comedy of Pavel Tchelitchew : A Biography, New York Fleet, 1967

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :