Pavel Boure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pavel Bure)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boure.
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Pavel Boure

alt=Description de l'image Pavel_Bure_in_Canucks_uniform.jpg.
Surnom(s) Pacha[1]
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Né le 31 mars 1971,
Moscou (URSS)
Joueur retraité
Position Ailier droit
Tirait de la gauche
A joué pour LNH
Canucks de Vancouver
Panthers de la Floride
Rangers de New York
Superliga
HK CSKA Moscou
HK Spartak Moscou
Repêc. LNH 113e choix au total, 1989
Canucks de Vancouver
Carrière pro. 19872005

Temple de la renommée : 2012

Temple de la renommée de l'IIHF : 2012

Temple de la renommée russe : 1990

Pavel Vladimirovitch Boure - en russe Павел Владимирович Буре (Pavel Vladimirovič Bure), en anglais Pavel Bure (né le 31 mars 1971 à Moscou en URSS) est un joueur professionnel de hockey sur glace Russe[2] devenu dirigeant. Il évolue au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Pavel Boure est le fils de père Vladimir et Tatiana Boure. Il est le frère aîné de Valeri, qui fut également un joueur de hockey professionnel. Vladimir était nageur de haut-niveau. Son grand-père qui se prénomme également Valeri a été membre de l'équipe d'URSS de water-polo. À l'âge de 12 ans, ses parents se séparent mais Boure reste avec sa mère. Son père rêve de le voir devenir nageur professionnel, mais très jeune, Pavel aspire à joueur au hockey sur glace. Il se présente à son premier essai au HK CSKA Moscou à l'âge de six ans malgré un patinage limité. En effet jusque là, Boure joue uniquement au hockey dans la rue avec une balle. Lors de son premier entraînement, son père trouve que Pavel est le plus mauvais. Il lui dit que s'il n'a pas progressé dans les deux mois à venir, il le retire de l'école de hockey[3]. Boure a rapidement développé ses qualités et à l'âge de 11 ans, il est nommé meilleur attaquant de son championnat. En juillet 1982, Boure est l'un des trois russes choisi pour participer avec Wayne Gretzky et Vladislav Tretiak dans un enregistrement pour la télévision. À l'âge de 14 ans, il entre dans l'équipe junior du club de l'armée. En décembre 1986, il embarque pour une tournée au Canada de Ottawa à Vancouver avec l'équipe équipe d'URSS midget. Près de cinq avant ses débuts dans la Ligue nationale de hockey avec les Canucks de Vancouver en 1991 au Pacific Coliseum, il joue son premier match dans sa future patinoire. Boure a alors une nouvelle opportunité pour rencontrer Gretzky ainsi que le défenseur Paul Coffey, lorsque son équipe s'est arrêtée à Edmonton pour jouer au Northlands Coliseum.

Le CSKA Moscou[modifier | modifier le code]

Boure débute en senior avec le CSKA Moscou à l'âge de 16 ans. Il est invité au camp d'entraînement de l'équipe lors de la saison 1987-1988 mais est recalé en raison de son jeune âge et de sa préparation insuffisante pour jouer dans le championnat d'URSS. Boure gagne un temps de jeu minimal lors de l'absence des certains joueurs. Il fait ses débuts en septembre 1987 quand le club a brièvement perdu plusieurs joueurs partis à la Coupe Canada 1987. Il joue cinq matchs cette saison-là. Il inscrit son premier but en professionnel en étant aligné en quatrième ligne. Il devient membre à part entière de l'équipe en 1988. Il récolte 17 buts établissant un record pour un joueur recrue. Cette marque a été battue par les dix huit buts d'Alekseï Tcherepanov lors de la saison de Superliga 2007. Boure ajoute 9 assistances pour un total de 26 points lui permettant d'être élu recrue de la saison. Le CSKA remporte son treizième titre de champion consécutif, une douzième Coupe d'Europe 1988 ainsi que la Coupe d'URSS. Boure est aligné par l'entraîneur Viktor Tikhonov avec Aleksandr Moguilny et Sergueï Fiodorov. Tikhonov vise ainsi à remplacer sa première ligne composée Vladimir Kroutov, Igor Larionov et Sergueï Makarov. Cependant le trio a une durée de vie limitée puisque Moguilny rejoint la LNH dès 1989 imité par Fiodorov un an plus tard. Il est choisi en 6e ronde en 113e position du repêchage 1989 de la Ligue nationale de hockey par les Canucks de Vancouver.

En 1989, la Coupe d'Europe[4] et l'URSS sont à nouveau dominées par les hommes de Tikhonov malgré les départs pour la LNH des joueurs de la ligne KLM, ainsi que ceux de Viatcheslav Fetissov et d'Alekseï Kassatonov qui affaiblissent l'équipe. La ligne Andreï Khomoutov - Viatcheslav Bykov - Valeri Kamenski est le moteur offensif de l'équipe.

À l'intersaison, alors que Andreï Khomoutov et Viatcheslav Bykov signent à Fribourg-Gottéron, Boure et Viatcheslav Boutsaïev deviennent alors les partenaires de ligne de Valeri Kamenski[5]. Avec 69 buts, elle est la ligne la plus productive au niveau national. Kamenski est élu meilleur joueur de la ligue devant Boure et les deux coéquipiers sont élus dans l'équipe type. Les deux joueurs sont les meilleurs pointeurs de la ligue avec 46 points. Boure termine second buteur derrière Ramil Iouldachev du HK Sokol Kiev. Le CSKA se classe deuxième du championnat derrière le Dinamo Moscou. Boure ajoute tout de même une troisième Coupe d'Europe à son palmarès[6] dont il est le meilleur pointeur du tournoi final.

Les Canucks de Vancouver[modifier | modifier le code]

Celui que l'on surnommait "The Russian Rocket" (la fusée russe) en raison de sa vitesse ne commence à jouer dans la LNH qu'en 1991-1992, où ses prouesses offensives firent vive impression. Il gagna le trophée Calder remis au meilleur joueur recrue et fut partie intégrante du corps offensif des Canucks pour les années à venir, jouant un important rôle lors de l'ascension des Canucks jusqu'à la finale de la Coupe Stanley en 1994.

Les Panthers de la Floride[modifier | modifier le code]

Le 17 janvier 1999, il est échangé aux Panthers de la Floride avec Bret Hedican, Brad Ference et le 3e choix du repêchage d'entrée dans la LNH 2000 en retour d'Ed Jovanovski, Dave Gagner, Mike Brown, Kevin Weekes et le choix de 5e ronde des Panthers au repêchage de 2000.

Les Rangers de New York[modifier | modifier le code]

Le 18 mars 2002, Boure est acquis par les Rangers de New York avec le choix de seconde ronde des Panthers au repêchage d'entrée dans la LNH 2002 en retour d'Igor Oulanov, de Filip Novak et des choix de première et seconde ronde du repêchage de cette saison, en plus du choix de 4e ronde des Rangers au repêchage d'entrée dans la LNH 2003. Ennuyé par des blessures tout au long de sa carrière, il rata toute la 2003-2004 à cause d'une blessure à un genou récurrente, malgré deux opérations. Le 1er novembre 2005, Boure annonce sa retraite du hockey professionnel à cause des complications à sa blessure au genou. On annonça en même temps qu'il deviendrait directeur général de l'équipe nationale russe aux Jeux olympiques de Turin[7].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il a représenté l'URSS puis la Russie au cours des compétitions internationales suivantes :

Championnat d'Europe junior
  • 1988 et 1989
Championnat du monde junior
  • médaille d'or Médaille d'or : 1989
  • médaille d'argent Médaille d'argent : 1990 et 1991
Championnat du monde
  • médaille de bronze Médaille de bronze : 1991.
  • 2000.
Jeux olympiques d'hiver

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Champion d'URSS
Coupe d'URSS
  • 1988 : champion avec le CSKA Moscou.
Coupe d'Europe de hockey sur glace
Championnat du monde junior
  • 1989 : meilleur attaquant.
  • 1989 : nommé dans l'équipe des étoiles.
  • 1989 : médaille d'or
Championnat du monde
  • 1990 : médaille d'or
  • 1991 : nommé dans la seconde équipe des étoiles
Jeux olympiques
  • 1998 : meilleur attaquant.
LNH
Canucks de Vancouver
  • 1992, 1993, 1994, 1995, 1998 : Trophée du joueur le plus excitant.
  • 1992, 1993, 1994, 1998 : Coupe Molson (Meneur aux sélections des trois étoiles)
  • 1993, 1994, 1998 : Trophée Cyclone Taylor (Meilleur joueur).
  • 1993, 1994, 1995, 1998 : Trophée Cyrus H. McLean (Meilleur pointeur)

Records[modifier | modifier le code]

Équipe[modifier | modifier le code]

  • Plus grand nombre de points par une recrue des Canucks de Vancouver - 60 en 1991–1992 (à égalité avec Ivan Hlinka, 1981–1982)
  • Plus grand nombre de buts en une saison pour les Canucks de Vancouver - 60 en 1992–1993 et 1993–1994
  • Plus grand nombre de buts en séries élilminatoires pour les Canucks de Vancouver - 34 (à égalité avec Trevor Linden)
  • Plus grand nombre de buts en infériorité numérique - 24
  • Plus grand nombre de buts en une seule partie avec les Canucks de Vancouver – 4 contre les Jets de Winnipeg le 12 octobre 1992 (à égalité avec Rosaire Paiement, Bobby Schmautz, Rick Blight, Petri Skriko, Greg Adams, Tony Tanti, Martin Gélinas, Markus Näslund et Daniel Sedin)
  • Plus grand nombre de buts en une saison avec les Panthers de la Floride - 59 en 2000–2001.
  • Plus grand nombre de points en une saison pour les Panthers de la Floride - 94 en 1999–2000

International[modifier | modifier le code]

Championnat du monde junior
  • Plus grand nombre de buts : 27 en 21 matchs (durant les éditions 1989-1990).
Hockey sur glace aux Jeux olympiques
  • Plus grand nombre de buts en un match : 5 en demi-finale 1998 face à la Finlande.

LNH[modifier | modifier le code]

  • Plus grand part de but pour une franchise en une saison - 29.5% des buts des Panthers de la Floride en 2000–2001.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[8]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun +/- PJ  B   A  Pts Pun +/-
1987-1988 HK CSKA Moscou URSS 5 1 1 2 0
1988-1989 HK CSKA Moscou URSS 32 17 9 26 8
1989-1990 HK CSKA Moscou URSS 46 14 11 25 22
1990-1991 HK CSKA Moscou URSS 44 35 11 46 24
1991-1992 Canucks de Vancouver LNH 65 34 26 60 30 0 13 6 4 10 14 +4
1992-1993 Canucks de Vancouver LNH 83 60 50 110 69 +35 12 5 7 12 8 0
1993-1994 Canucks de Vancouver LNH 76 60 47 107 86 +1 24 16 15 31 40 +8
1994-1995 Canucks de Vancouver LNH 44 20 23 43 47 -8 11 7 6 13 10 -1
1994-1995 EV Landshut DEL 1 3 0 3 2
1994-1995 HK Spartak Moscou Superliga 1 2 0 2 2
1995-1996 Canucks de Vancouver LNH 15 6 7 13 8 -2
1996-1997 Canucks de Vancouver LNH 63 23 32 55 40 -14
1997-1998 Canucks de Vancouver LNH 82 51 39 90 48 +5
1998-1999 Panthers de la Floride LNH 11 13 3 16 4 +3
1999-2000 Panthers de la Floride LNH 74 58 36 94 16 +25 4 1 3 4 2 -3
2000-2001 Panthers de la Floride LNH 82 59 33 92 58 -2
2001-2002 Panthers de la Floride LNH 56 22 27 49 56 -14
Rangers de New York LNH 12 12 8 20 6 +9
2002-2003 Rangers de New York LNH 39 19 11 30 16 +4
Totaux LNH 702 437 342 779 484 +42 64 35 35 70 74 +8

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
1988 Drapeau : URSS URSS -18 ans Championnat d'Europe junior 6 10 0 10 2 médaille de bronze Médaille de bronze
1989 Drapeau : URSS URSS -18 ans Championnat d'Europe junior 6 5 5 10 4 médaille d'or Médaille d'or
1989 Drapeau : URSS URSS -20 ans Championnat du monde junior 7 8 6 14 4 médaille d'or Médaille d'or
1990 Drapeau : URSS URSS -20 ans Championnat du monde junior 7 7 3 10 10 médaille d'argent Médaille d'argent
1990 Drapeau : URSS URSS Championnat du monde 10 2 4 6 10 médaille d'or Médaille d'or
1991 Drapeau : URSS URSS -20 ans Championnat du monde junior 7 12 3 15 31 +13 médaille d'argent Médaille d'argent
1991 Drapeau : URSS URSS Championnat du monde 10 3 8 11 2 médaille de bronze Médaille de bronze
1998 Drapeau : Russie Russie Jeux olympiques 6 9 0 9 2 médaille d'argent Médaille d'argent
2000 Drapeau : Russie Russie Championnat du monde 6 4 1 5 10 +1 Onzième place
2002 Drapeau : Russie Russie Jeux olympiques 6 2 1 3 8 +2 médaille de bronze Médaille de bronze

Vie privée[modifier | modifier le code]

Boure est devenu une figure populaire et influente en Russie ; il est aussi devenu partenaire d'affaires avec Anzor Kikalishvili.

Ce dernier est la tête dirigeante de l'Association du 21e siècle qui fut nommée par le gouvernement Russe, le FBI et le sénat américain pire organisation criminelle de Russie. Kikalishvili fut lui-même nommé spécifiquement par les services américains comme plus dangereux mafiosi russe.

Kikalishvili s'est proclamé « père spirituel de Boure », et quand il est entré en campagne pour un poste politique, Moscou a été placardée d'affiches montrant Kikalishvili et Boure le bras autour de l'épaule de l'autre avec le message « L'avenir appartient au 21e siècle ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richter's Career Save On Bure sur www.nytimes.com
  2. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  3. (en) The Russian Rocket sur sportsillustrated.cnn.com
  4. (fr) Coupe d'Europe 1988/89 sur www.hockeyarchives.info
  5. (fr) Championnat d'URSS 1990/1991 sur www.hockeyarchives.info
  6. (fr) Coupe d'Europe 1989/90 sur www.hockeyarchives.info
  7. (en) Bure se retire du jeu et devient le directeur général de l'équipe de Russie, article sur http://www.sportingnews.com/.
  8. (en) « Pavel Boure hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.