Paula Rego

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rego.

Dame Paula Rego, GCSE, DBE, est une artiste plasticienne portugaise, née à Lisbonne en 1935.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entre 1945 et 1951, elle fréquenta la St. Julian's School à Carcavelos.

À partir de 1952, Paula Rego a fréquenté l'école Slade School of Art en Angleterre, où elle a fait la connaissance de son futur mari, le peintre Victor Willing, avec qui elle vécut de 1957 à 1963.

En 1958, la Fondation Gulbenkian de Lisbonne lui accorda une bourse, qui lui permit d'aller vivre à Londres. Entre 1963 et 1975, Paula Rego vit entre Londres et le Portugal. Cette période est sans doute la plus importante de sa vie, c'est celle qui lui a permis de sortir de son pays, et de l'isolement culturel de cette époque.

La consécration[modifier | modifier le code]

En 1983, Paula Rego devient professeur de la Slade School of Art. La rétrospective de ses œuvres est présentée à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne et à la Serpentine Gallery à Londres en 1988. L'année suivante, elle est nommée au Prix Turner.

En 1990 elle rentre à la National Gallery de Londres en tant qu'artiste associée. Ses œuvres, qu'elle expose fréquemment sont d'une grande qualité et toujours saluées par la critique.

Elle est faite Dame commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique le 12 juin 2010, pour services rendus à l'art[1].

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

En 1986, Paula Rego commence une série de tableaux intitulée "E menina com cão". Cette série débute avec l'image d'une petite fille donnant à manger à un chien. Ce chien ressemble à une poupée, un objet précieux, mais en même temps, elle reflète aussi l'image d'un bébé et d'un homme.

Paula Rego met en jeu des éléments iconographiques qui entraînent des évènements narratifs et symboliques, porteurs de sentiments tels que l'amour, la confiance, la peur et la domination.

Dans une discussion avec Fiona Bradley, catalogue de rétrospective de l'œuvre de l'artiste pour le CCB en 1999, Paula Rego parle du plaisir de créer, allié au plaisir de destruction.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources externes[modifier | modifier le code]