Paul de Saint-Victor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Victor.

Paul de Saint-Victor

Description de l'image  Paul-de-Saint-Victor.jpg.
Nom de naissance Paul-Jacques-Raymond Bins de Saint-Victor
Activités Essayiste et critique littéraire
Naissance 11 juillet 1827
Paris
Décès 9 juillet 1881 (à 53 ans)
Paris
Langue d'écriture Français
Genres Essai

Paul-Jacques-Raymond Bins de Saint-Victor, plus connu sous le nom de Paul de Saint-Victor, est un essayiste et critique littéraire français, né le 11 juillet 1825 à Paris où il est mort le 9 juillet 1881.

Fils du poète Jacques Bins de Saint-Victor connu pour son poème L’Espérance, et par une excellente traduction en vers d’Anacréon, il cesse d’utiliser le titre de comte conformément à ses principes démocratiques et entame une carrière de critique dramatique au Pays en 1851, puis succède à Théophile Gautier à La Presse en 1855. Il entre à la La Liberté en 1866, avant de rejoindre Le Moniteur universel en 1869.

En 1870, aux derniers jours du Second Empire, il est nommé inspecteur général des Beaux-Arts.

Presque toutes les œuvres de Saint-Victor se composent d’articles, les plus connus étant le recueil intitulé Hommes et dieux (1867). Sa mort a interrompu la publication des Deux Masques, dans lequel il voulait couvrir l’ensemble de la littérature dramatique des temps modernes et anciens. L’esprit critique de Saint-Victor était considérable, mais plutôt à sens unique. Il devait beaucoup à Théophile Gautier, mais il poussait l’ornementation à un degré bien au-delà de ce dernier.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Contient : I. Les Antiques : Eschyle. II. Les Antiques : Sophocle, Euripide, Aristophane, Calidasa. III. Les Modernes : Shakespeare. Le Théâtre français depuis ses origines jusqu'à Beaumarchais.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alidor Delzant, Paul de Saint-Victor, Paris, Calmann Lévy, 1886, 357 p. Texte en ligne
  • Charles Leoboldti, « Un proche centenaire. Paul de Saint-Victor » in La Nouvelle Revue critique, 15 juin 1925, p. 323-327.
  • Samuel-Élie Rocheblave, « Paul de Saint-Victor et ses correspondants de Lamartine à Puvis de Chavannes » in Le Mercure de France, 1er juin 1933, p. 301-338.
  • Charles Beuchat, Paul de Saint-Victor, sa vie, son œuvre, Paris, Perrin, 1937, 252 p.
  • Samuel-Élie Rocheblave, « Paul de Saint Victor et la famille Hugo » in Revue de Paris, 1er août 1983, p. 639-663.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :