Paul Tissandier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tissandier.
Les pilotes Tissandier et Roger Sommer.

Paul Tissandier, né le 21 février 1881[1] à Paris, et mort le 10 mars 1945[2] à Croissy-sur-Seine, est un pionnier de l'aviation française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Albert Gaston[1] Tissandier est le fils de l'aérostier Gaston Tissandier (1843-1899) et d'Anne Arbouin (1860-1892). En 1916, il épouse Simone Chesnel, avec qui il a des enfants.

Paul Tissandier fut pilote de ballons libres, d’avions, d’hydroglisseurs, d’automobiles, il fut également alpiniste et spécialiste de photographies aériennes[3].

En 1904, il reçut le brevet de pilote d'aéronaute décerné par l'Aéro-Club de France.

Il fut un des premiers élèves de Wilbur Wright, et obtint le brevet de pilote no 10 en 1909. Il pilota sur un biplan Wright.

Il obtint de nombreux records.

  • 1er prix des 250 m de l’Aéro-Club de France
  • Record de la vitesse
  • Premier de tous les records de vitesse au meeting de Vichy
  • 1er prix de vitesse au cours de la Grande Semaine de Champagne ; 6e du grand Prix de Champagne (vol de 111 km)

Il travailla avec son ami Charles de Lambert sur des projets d'hydroglisseurs, et, en octobre 1913, il battait le record de vitesse d'un engin sur l'eau.

Paul Tissandier fut également Vice-président de l’Aéro-Club de France, cofondateurs et secrétaire-général (1919-1945) de la Fédération aéronautique internationale.

En 1938, il reçut la Grande Médaille de l'Aéro-club de France avec Henri Guillaumet.

Décédé en 1945, il fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

En 1952 fut créé, en sa mémoire, le « Diplôme Paul Tissandier », distinction qui récompense un exploit sportif aéronautique ou ayant servi la cause de l'aéronautique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives numérisées de Paris, Tables décennales de l'état civil (1860-1902), registre D1M9 59, Paris Ier, p. 17
  2. Blondel la Rougery, L'Aérophile, vol. 53, 1945
  3. Biographie de Paul Tissandier
Brevet de pilote aéronaute décerné par
l'Aéro-Club de France à Paul Tissandier (1904).

Liens externes[modifier | modifier le code]