Paul Ryan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Ryan (homonymie).
Paul Ryan
Portrait officiel de Paul Ryan à la Chambre des représentants, en 2012.
Portrait officiel de Paul Ryan à la Chambre des représentants, en 2012.
Fonctions
Représentant du premier district du Wisconsin
En fonction depuis le
Prédécesseur Mark Neumann
Président de la Commission du Budget de la Chambre des représentants
En fonction depuis le
Prédécesseur John M. Spratt, Jr.
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Janesville (Wisconsin)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université Miami
Religion Catholicisme

Paul Davis Ryan, né le à Janesville dans le Wisconsin, est un homme politique américain, membre du Parti républicain.

Il est membre de la Chambre des représentants, où il représente la première circonscription du Wisconsin depuis 1999. Il est le candidat républicain à la vice-présidence pour l'élection présidentielle américaine de 2012, associé au candidat Mitt Romney.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Ryan suit des études en économie et en sciences politiques à l'université Miami (dans l'Ohio). Il travaille ensuite comme assistant sur les questions économiques du sénateur républicain du Wisconsin Robert Kasten. Ce dernier est battu en 1992 par Russ Feingold et Ryan rejoint l'équipe de « Empower America[1] », un groupe de pression conservateur formé par Jack Kemp, William Bennett, Jeane Kirkpatrick et Vin Weber. Ryan rédige des discours et effectue des analyses économiques. En 1996, Ryan suit Kemp lorsque celui-ci est choisi par Bob Dole pour être son colistier lors de l'élection présidentielle de 1996. Après la défaite du ticket Dole-Kemp face à Bill Clinton, Ryan rejoint l'équipe du sénateur du Kansas Sam Brownback.

À la Chambre, Ryan se fait connaître pour ses positions budgétaires. Il propose plusieurs lois visant à réduire les impôts, les dépenses et le déficit fédéral et à privatiser la sécurité sociale. Après la victoire des républicains aux élections de mi-mandat en novembre 2010, Ryan devient, en janvier 2011, le président de la commission budgétaire de la Chambre (House Committee on the Budget). Ryan devient peu à peu le spécialiste républicain sur les questions budgétaires et ses idées sur la question forment le cœur du programme budgétaire du parti[2],[3].

En 2011, Ryan est choisi par le Parti républicain pour répondre au discours sur l'état de l'Union du président Barack Obama[4].

Le 11 août 2012, Mitt Romney, candidat à l'investiture du Parti républicain pour l'élection présidentielle de 2012, choisit Ryan sur son « ticket » comme candidat à la vice-présidence[5],[6]. Le ticket Romney-Ryan est battu lors de l'élection présidentielle. Ryan, aussi candidat à la réélection dans son district du Wisconsin le même jour, l'emporte avec 54,9 % des voix face au démocrate Rob Zerban[7].

Orientations politiques[modifier | modifier le code]

Paul Ryan est considéré comme un représentant de l'aile droite du Parti républicain. Il est notamment partisan du libéralisme économique, d'une diminution de la dépense et des recettes publiques et de la privatisation de la couverture santé et des retraites. Il est également catholique militant et est opposé à l'avortement[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Paul Ryan est marié à Janna Little. Le couple a trois enfants : Liza, Charlie et Sam. Paul Ryan est un supporter des Green Bay Packers.

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. Organisation qui devient en 2004, FreedomWorks.
  2. (en) « Romney Adds Ryan to G.O.P. Ticket », The New York Times,‎ 11 août 2012
  3. (en) Ryan Lizza, « How Paul Ryan captured the G.O.P », The New Yorker,‎ 6 août 2012
  4. (en) « Paul Ryan to deliver State of the Union response », The Washington Post,‎ 21 janvier 2011
  5. (en) « Romney Picks Wisconsin's Ryan To Be His Running Mate On GOP Ticket », NPR,‎ 11 août 2012
  6. Mitt Romney choisit Ryan comme colistier, Le Figaro, 11 août 2012.
  7. (en) « Paul Ryan will return to House, plans to continue as Budget Committee chairman », The Boston Globe,‎ 7 novembre 2012
  8. « La martingale à haut risque de Mitt Romney », lemonde.fr,‎ 14 août 2012 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédée par Paul Ryan Suivie par
Sarah Palin
Great Seal of the United States (obverse).svg
Candidat républicain à la vice-présidence des États-Unis
2012
2016