Paul Poupard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poupard.
Paul Poupard
Biographie
Naissance (83 ans)
Bouzillé (Maine-et-Loire)
Ordination sacerdotale par
Mgr Stanislas Courbe
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. François Marty
Dernier titre ou fonction Président émérite du Conseil pontifical pour la culture
Président du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux
Précédent Michael Louis Fitzgerald Jean-Louis Tauran Suivant
Président du Conseil pontifical pour la culture
Précédent Gabriel Garrone Gianfranco Ravasi Suivant
Pro-président puis président du
Secrétariat pour les non-croyants
Précédent Franz König supprimé Suivant
Évêque auxiliaire de Paris
Évêque titulaire d' Usula
(cardinal)

Blason
« Episcopus vobis vobiscum christianus » (Saint Augustin)
(« Pour vous un évêque, comme vous un Chrétien »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Paul Joseph Jean Poupard (né le à Bouzillé -) est un cardinal de l'Église catholique romaine, président émérite du Conseil pontifical pour la culture et ancien président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux du Saint-Siège.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Bouzillé (Maine-et-Loire) en France, il est le fils de Joseph Poupard, cultivateur, et de Célestine Guéry.

Formation[modifier | modifier le code]

Le parcours universitaire de Paul Poupard l'a conduit de la faculté de théologie de l'Université catholique de l'Ouest d'Angers à l'École pratique des hautes études à Paris dont il est diplômé ainsi qu'à la Sorbonne. Il est titulaire de deux doctorats, l'un en théologie et l'autre en histoire.

Il a été ordonné prêtre le pour le diocèse d'Angers.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Après avoir été professeur de lettres en 1955, puis aumônier d'étudiants en 1957, il a assumé un ministère paroissial à Paris tout en étant attaché au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

En 1959, il part pour un premier séjour à Rome comme attaché à la Secrétairerie d'État tout en étant aumônier de l'Institut Saint-Dominique. En poste au collège de Combrée (Maine et Loire) en 1962-1963. En 1971, il revient à Paris comme recteur de l'Institut catholique de Paris, poste qu'il occupe pendant 10 ans.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque auxiliaire de Paris avec le titre d'évêque in partibus d'Usula le , il est consacré le 6 avril suivant.

En 1980, il retourne à Rome où il assume des responsabilités importantes dans plusieurs instance de la Curie romaine :

Il avait démissionné de ses fonctions après le décès de Jean-Paul II en 2005, comme le veut la coutume. Il a été confirmé dans ces mêmes fonctions après l'élection du pape Benoît XVI.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du avec le titre de cardinal-diacre de Sant'Eugenio. En 1996, il a été élevé au titre de cardinal-prêtre de Santa Prassede.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Procès Galilée[modifier | modifier le code]

En 1981, il est nommé à la tête d'une commission chargée de réexaminer le procès de Galilée. L'Église ne parle pas de réhabilitation, car l'institution qui a condamné Galilée n'existe plus, et l'index a été levé depuis longtemps.[réf. nécessaire]

Conclave[modifier | modifier le code]

Il était membre du conclave qui a choisi le pape Benoît XVI.

Obsèques du cardinal Jean-Marie Lustiger[modifier | modifier le code]

Le 10 août 2007, il représente le pape aux obsèques du cardinal Jean-Marie Lustiger à Notre-Dame de Paris.

Décorations & distinctions[modifier | modifier le code]

Il a été distingué de multiples manières :

Participation associative[modifier | modifier le code]

Il est membre d'honneur de l'Observatoire du patrimoine religieux (OPR), association multiconfessionnelle qui œuvre à la préservation et au rayonnement du patrimoine cultuel français.

Publications[modifier | modifier le code]

Le cardinal Poupard est l'auteur de plusieurs livres et il a été traduit en une quinzaine de langues, dont le bulgare et le japonais.

  • L'Abbé Louis Bautain. Un essai de philosophie chrétienne au XIXe siècle, Editions Desclée de Brouwer, 1961 ;
  • Connaissance du Vatican, Éditions Beauchêne, 1967, Nouvelle éd. 1974, trad. en italien, portugais, espagnol, allemand, polonais, coréen, japonais ;
  • Un pape, pour quoi faire ? Éditions Mazarine, 1980, trad. en allemand et en hongrois ;
  • Église et cultures, Éditions S.O.S, 1980, trad. en italien, espagnol et russe
  • Le pape, P.U.F., coll. « Que sais-je ? », 1980, 2e édition mise à jour, 1985, trad. en italien 1988, 3e édition refondue, 1997 ;
  • Le Vatican, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1981, trad. en italien, arabe et chinois ; 2e édition mise à jour, 1994 ;
  • XIXe siècle, siècle de grâces, Éditions S.O.S., 1982 ;
  • La foi catholique, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1982, 2e éd. 1993, trad. en italien, russe, croate et bulgare ;
  • Le concile Vatican II, PUF, 1983, trad. en italien et chinois ; 2e éd. refondue, 1997
  • Les religions, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1987, 5e éd. 1996, trad. en espagnol, italien et portugais ; 10e éd. 2007 ;
  • L'Église au défi des cultures, Ed. Desclée de Brouwer, 1989, traduit en anglais, 1994.
  • Dieu et la liberté, Éditions Mame, 1992 ;
  • Prier quinze jours avec Paul VI, Editions Nouvelle Cité, 1997 ;
  • Rome Pèlerinage, Bayard Éditions, 1998 ;
  • Foi et cultures au tournant du troisième millénaire. Entretiens avec Patrick Sbalchiero, C.L.D., 2001 ;
  • Au cœur du Vatican de Jean XXIII à Jean-Paul II, Entretiens avec Marie-Joëlle Guillaume, Perrin/Mame, 2003

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Sur les chemins d'éternité, documentaire de Marc-Laurent Turpin, (90min) – 2010 (EAN 3-770000-653711)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]