Paul Poncet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poncet.
Paul Poncet
Paul Poncet en 1933
Paul Poncet en 1933
Fonctions
Parlementaire français
Député 1914-1919
puis 1924-1936
Gouvernement IIIe république
Groupe politique SFIO (1914-1928)
Indépendants (1928-1932)
IDG (1932-1936)
Biographie
Date de naissance 1878
Date de décès 1962
Résidence Seine

Paul Poncet, né le 13 janvier 1878 à Lons-le-Saunier et mort le 17 mai 1962 à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Artiste peintre, il rejoint la Section française de l'Internationale ouvrière et devient membre de la Commission administrative permanente du parti en 1914. En 1912, il s'oppose à la double appartenance du militant socialiste au parti et à la franc-maçonnerie[1]. Il est élu député de la Seine en 1914, battant à cette occasion l'ancien préfet Louis Lépine. Proche de Pierre Laval, implanté à Montreuil dont il est maire entre 1919 et 1926, il quitte la SFIO dans les années 1920, se classant alors parmi les socialistes indépendants du Parti républicain-socialiste. Il redevient député en 1924, étant élu de la Seine, sur la liste du Cartel des gauches, menée par Pierre Laval ( en compagnie de  Lucien VoilinJean MartinCharles Auray), avec une moyenne de 27,7 % des suffrages, contre 5 élus à la liste d'union républicaine (droite) qui obtient 29,8 % des suffrages et 31,4 % à la liste communiste qui remporte 9 sièges (dont Paul Vaillant-Couturier et Jacques Doriot)[2], ce jusqu'en 1936 où il est sèchement battu par le communiste Jacques Duclos. Il abandonne alors la politique et retourne à la peinture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fred Zeller, Trois points, c'est tout, Éditions Robert Laffont, 1976, p. 286-287
  2. Le Petit Parisien, 13 mai 1924.

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :