Paul Pavlovitch Demidoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Pavlovitch Demidoff, 2e prince de San Donato, est un industriel et collectionneur russe né à Francfort-sur-le-Main le 9 octobre 1839 et mort à Florence (Italie) le 26 janvier 1885.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Pavlovitch Demidoff.

Fils aîné de Paul Nicholaievitch Demidoff (1798-1840), petit-fils de Nicolas Demidoff, Paul Pavlovitch Demidoff épouse le 1er juin 1867 la princesse Marie Elimovna Mestcherski (1844-1868).

Celle-ci mourut deux jours après lui avoir donné un fils, Elim Pavlovitch, né à Hietzing dans la banlieue de Vienne (Autriche) le 6 août 1868. Cette perte éprouva durement Paul Pavlovitch, qui resta longtemps inconsolable, passant de long moments à la Villa San Donato dans la pièce où étaient conservées les robes de sa femme pour tenter de retrouver sa présence.

Hélène Petrovna Troubetzkoï, huile de John Singer Sargent, ca. 1890/95

En 1871, il se remaria avec la princesse Hélène Petrovna Troubetzkoï (1853-1917), qui lui donna six enfants (V. Famille Demidoff).

Elle décida que la Villa San Donato rappelait à son mari trop de souvenirs pénibles et l'engagea à déménager. Ils s'installèrent à la Villa Pratolino (appelée aujourd'hui Villa Demidoff), et finirent par vendre celle de San Donato : le 5 novembre 1881, le palais fut cédé à l'industriel Gaston Mestayer tandis que les jardins étaient vendus séparément à Nemesio Papucci et Rosselli Del Turco.

Une grande partie des énormes collections d'art qui s'y trouvaient dans quatorze salles fut alors dispersée lors de plusieurs ventes aux enchères publiques mémorables, de même que les œuvres rassemblées au "musée napoléonien" créé à l'île d'Elbe par son oncle Anatole Demidoff avec les souvenirs qui, pour la plupart, lui avaient été cédés par son beau-père le roi Jérôme.

Paul Pavlovitch Demidoff développa encore la fortune familiale et la consolida en héritant d'Anatole, mort en 1870 sans postérité légitime.

Il devint alors le second "prince de San Donato" et ce titre fut reconnu par le roi Victor-Emmanuel II d'Italie en 1872.

Il possédait une centaine d'usines en Russie, un million de kilomètres carrés de terres, des palais en Russie, en France et en Italie et était considéré comme l'un des hommes les plus riches d'Europe.

Lien interne[modifier | modifier le code]