Paul Monette (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monette.

Paul Monette (16 octobre 1945, Lawrence (Massachusetts) - 10 février 1995, Los Angeles) était un écrivain et militant homosexuel américain.

Comme Paul Monette l'explique dans son autobiographie Becoming a Man, son grand-père paternel avait décidé de changer l'orthographe de son nom français Monet en Monette afin de lever l'ambiguïté sur sa prononciation.

Monette a étudié à Yale, où il a suivi les cours de Harold Bloom et qu'il a quittée in 1967. Après avoir enseigné pendant plusieurs années à Boston, il s'est installé à West Hollywood, un quartier de Los Angeles à forte population homosexuelle, et s'est consacré à l'écriture.

Né en 1945 et donc âgé d'un peu plus de 35 ans au début des années 1980, Monette est peut-être la personnalité la plus représentative, voire emblématique, de cette génération d'homosexuels qui a vécu l'émergence du virus du SIDA et qui, la première, a décidé de sortir du placard. Ce double événement a en quelque sorte été constitutive de son destin. Après avoir perdu son compagnon, Roger Horwitz, victime du SIDA, et lui-même atteint par la maladie, Monette consacre ses dernières années au militantisme gay, notamment par l'écriture de ses livres autobiographiques.

Ces textes développent le concept de « placard » (closet : situation d'une personne dissimulant son homosexualité) et célèbrent la libération que constitue la « sortie du placard ». Paul Monette peut être considéré à la fois comme une figure majeure et un exemple représentatif du communautarisme. Les homosexuels constituent dans ses termes une « tribu » de « frères » et de « sœurs » partageant une identité et une expérience communes qui les placent à part de la société hétérosexuelle avec laquelle ils doivent entrer en lutte pour conquérir leur liberté et affirmer leur identité.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]