Paul Meier (statisticien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Meier et Paul Meyer.

Paul Meier

Naissance 24 juillet 1924
Newark, au New Jersey (États-Unis)
Décès 7 août 2011 (à 87 ans)
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Champs Statistiques
Essais cliniques
Recherche médicale
Institutions Université Lehigh (1948-1949)
Université Johns-Hopkins (1952-1956)
Université de Chicago (1957-1992)
Université Columbia (1993-2000)
Diplôme Oberlin College (B. Phys.-math., 1945)
Université de Princeton (M. Logique math., 1947)
Université de Princeton (Ph. D. Stat., 1951)
Renommé pour Estimateur de Kaplan-Meier (1958)

Compléments

Membre de

Paul Meier (né à Newark, au New Jersey, le 24 juillet 1924, et mort à New York le 7 août 2011[1]) est un biostatisticien américain, dont l'influence est majeure dans l'application des statistiques à la recherche biomédicale[1] et qui, avec son collègue Edward L. Kaplan[2], a laissé son nom à l'estimateur de Kaplan-Meier.

L'estimateur de Kaplan-Meier, utilisé depuis 1958, est basé sur les proportions observées de personnes, ou d'organismes (ou de produits, de composantes) ayant un temps de survie (ou de bon fonctionnement) plus grand ou égal à une valeur « t », dans un contexte d'essais sur des échantillons aléatoires[3], même quand ils sont de faible taille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Meier est l'un des deux fils du chimiste Frank Meier et de son épouse Clara, directrice d'école[4].

Genèse de l'estimateur de Kaplan-Meier[modifier | modifier le code]

En 1983, Edward L. Kaplan raconte la genèse de l'estimateur de Kaplan-Meier[5].

Le tout débute en 1952, révèle Kaplan, quand Paul Meier (alors en stage post-doctoral à l'université Johns-Hopkins, au Maryland), après avoir pris connaissance de l'article de Greenwood, publié en 1926, sur la durée du cancer, veut proposer un puissant estimateur de survie appuyé sur les résultats d'essais cliniques. En 1953, le mathématicien Kaplan (travaillant alors aux Bell Telephone Laboratories, au New Jersey) veut proposer un estimateur de la durée qu'auront les tubes à vide utilisés pour amplifier et retransmettre les signaux dans le système de câbles téléphoniques sous-marins. Kaplan soumet son projet d'article au professeur John W. Tukey, qui œuvrait aussi pour les Laboratoires Bell et qui venait d'être maître de thèse de Meier[6] à Princeton, au New Jersey. Chacun des deux, jeunes chercheurs avait soumis son manuscrit au Journal of the American Statistical Association, qui leur recommandait d'entrer en contact l'un avec l'autre, pour fusionner les deux articles. Alors, Kaplan et Meier entreprennent, par correspondance (courrier postal), de réconcilier leurs points de vue. Durant les quatre ans que progresse cette phase, leur seule crainte est qu'un tiers publie avant eux un article proposant une solution équivalente.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Meier, Weighted means and lattice designs (Ph.D. Thesis ), université de Princeton,‎ 1952
  • (en) Paul Meier, « Variance of a Weighted Mean », Biometrics, vol. 9, no 1,‎ 1953, p. 59-73 (DOI 10.2307/3001633)
  • (en) Paul Meier, « Analysis of Simple Lattice Designs with Unequal Sets of Replications », Journal of the American Statistical Association, vol. 49, no 268,‎ 1954, p. 786-813 (DOI 10.2307/2281540)
  • (en) Paul Meier, « Safety testing of a poliomyelitis vaccine », Science, vol. 125, no 3257,‎ 1957, p. 1067-1071 (DOI 10.1126/science.125.3257.1067)
  • (en) L. Lasagna et Paul Meier, « Clinical evaluation of new drugs », Annual Review of Medicine, vol. 9,‎ 1958, p. 347-354 (DOI 10.1146/annurev.me.09.020158.002023)
  • (en) E. L. Kaplan et Paul Meier, « Nonparametric estimation from incomplete observations », Journal of the American Statistical Association, vol. 53, no 282,‎ 1958, p. 457-481 (DOI 10.2307/2281868)
  • (en) Paul Meier, « Report of the Evaluation Committee on the University of Chicago Department of Statistics », The American Statistician, vol. 25, no 3,‎ 1971, p. 17–24 (DOI 10.2307/2683317)
  • (en) Paul Meier, « Statistics and medical experimentation », Biometrics, vol. 31, no 2,‎ 1975, p. 511-529 (DOI 10.2307/2529434)
  • (en) Paul Meier, Perspectives in Probability and Statistics, In Honor of M. S. Bartlett, Academic Press,‎ 1976, « Estimation of a distribution function from incomplete observations », p. 67-88
  • (en) Paul Meier, The biggest health experiment ever: The 1954 field trial of the Salk Poliomyelitis vaccine, Holden-Day Inc,‎ 1977, « Statistics: A Guide to the Study of the Biological and Health Sciences », p. 88-100
  • (en) Paul Meier, « Terminating a trial: The ethical problem », Clinical Pharmacology and Therapeutics, vol. 25,‎ 1979, p. 633-640
  • (en) Paul Meier et Sandy Zabell, « Benjamin Pierce and the Howland will », Journal of the American Statistical Association, vol. 75, no 371,‎ 1980, p. 497-506 (DOI 10.2307/2287637)
  • (en) Paul Meier, « Jerome Cornfield and the methodology of clinical trials », Controlled Clinical Trials, vol. 1, no 4,‎ 1981, p. 339-345 (DOI 10.1016/0197-2456(81)90038-6)
  • (en) Paul Meier, « Stratification in the design of a clinical trial », Controlled Clinical Trials, vol. 1, no 4,‎ 1981, p. 355-361 (DOI 10.1016/0197-2456(81)90040-4)
  • (en) Paul Meier, Current research in statistical methodology for clinical trials, International Biometric Society,‎ 1982, « Biometrics — Proceedings of Current Topics in Biostatistics and Epidemiology: A Memorial Symposium in Honor of Jerome Cornfield », p. 141-150
  • (en) Paul Meier, Statistical analysis of clinical trials, Marcel Dekker (Stanley H. Shapiro et Thomas A. Louis, coéditeurs),‎ 1983, « Clinical Trials. Issues and Approaches », p. 155-189
  • (en) Paul Meier, « Commentary on evaluation of therapies », Statistics in Medicine, vol. 3,‎ 1984, p. 473-475
  • (en) Paul Meier, William G. Cochran and public health, John Wiley & Sons (Poduri S. R. S. Rao et Joseph Sedransk, coéditeurs),‎ 1984, « W. G. Cochran's Impact on Statistics », p. 73-81
  • (en) Dennis C. Gilliland et Paul Meier, The probability of reversal in contested elections, John Wiley & Sons (Morris H. DeGroot, Stephen E. Fienberg et Joseph B. Kadan, coéditeurs),‎ 1986, « Statistics and the Law », p. 391-411
  • (en) Paul Meier, « Damned liars and expert witnesses », Journal of the American Statistical Association, vol. 81, no 394,‎ 1986, p. 269-276 (DOI 10.2307/2289214)
  • (en) Paul Meier, Jerome Sacks et Sandy L. Zabell, What happened in Hazelwood: Statistics, employment discrimination, and the 80 percent rule, John Wiley & Sons (Morris H. DeGroot, Stephen E. Fienberg et Joseph B. Kadan, coéditeurs),‎ 1986, « Statistics and the Law », p. 1-40
  • (en) Michael L. Beach et Paul Meier, « Choosing covariates in the analysis of clinical trials », Controlled Clinical Trials, vol. 10, no 4,‎ 1989, p. 161-175 (DOI 10.1016/0197-2456(89)90055-X)
  • (en) Paul Meier, « Polio trial: An early efficient clinical trial », Statistics in Medicine, vol. 9,‎ 1990, p. 13-16 (DOI 10.1002/sim.4780090107)
  • (en) Paul Meier, « The experimental evaluation of relative risk », Chance, vol. 3, no 4,‎ 1990, p. 28-32
  • (en) Paul Meier et Lawrence C. Dinardo, « Simpson's paradox in employment litigation », American Statistical Association,‎ 1990, p. 66-69
  • (en) Paul Meier, « Illusion and reality in the analysis of clinical trials », Statistics in Medicine, vol. 12, no 15-16,‎ 1993, p. 1519-1519 (DOI 10.1002/sim.4780121518)
  • (en) Paul Meier, Theodore Karrison, Rick Chappell et Hui Xie, « The Price of Kaplan-Meier », Journal of the American Statistical Association, vol. 99, no 467,‎ 2004, p. 890-896 (DOI 10.1198/016214504000001259)

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • 1986 : déclaré statisticien de l'année, par l'American Statistical Association (ASA), Chicago Chapter
  • 1992 : déclaré professeur émérite de statistiques (the Ralph and Mary Otis Isham Distinguished Service Professor Emeritus in Statistics)
  • 2004 : Wilks Memorial Award (en) de l'ASA, « for significant and pioneering contributions to the development of important statistical methods and biostatistical methods »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Steve Koppes, « Paul Meier, statistician who helped change clinical research, 1924-2011 », The University of Chicago,‎ 11 août 2011 (lire en ligne)
  2. Edward L. Kaplan (mort en 2006, selon le New York Times du 12 août 2011, cité ci-dessous) était professeur-chercheur au Laboratoire de radiologie de l'université de Californie (University of California Radiation Laboratory), d'après l'article de Kaplan et Meier, établissant en 1958 leur estimateur : Nonparametric estimation from incomplete observations, Journal of the American Statistical Association, vol. 53, p. 457–481
  3. Même dans les essais cliniques, l'assignation des divers traitements, pour pouvoir en comparer statistiquement l'efficacité relative, doit être faite de façon totalement aléatoire, complètement au hasard, sans biais. — Par exemple, réserver l'essai clinique d'un nouveau traitement ou médicament aux seuls individus plus jeunes ou paraissant en meilleure santé, c'est introduire un biais susceptible de fausser les résultats de l'étude, clairement en faveur de cette nouveauté.
  4. (en) Dennis Hevesi, « Paul Meier, Statistician Who Revolutionized Medical Trials, Dies at 87 », The New York Times,‎ 12 août 2011 (lire en ligne)
  5. Le 15 avril 1983, Edward L. Kaplan (alors du Department of Mathematics, de l'université d'État de l'Oregon) raconte la genèse de l'article de 1958 présentant l'estimateur de Kaplan-Meier — notule de rétrospective parue dans la section « This week's citation classic » du Current Contents, no 24, du 13 juin 1983 — notule retransmise par l'université de Pennsylvanie [(en) lire en ligne (page consultée le 15 août 2011)].
  6. « Appendix C: Ph.D. Students », p. 1569 de : (en) David R. Brillinger, « John W. Tukey: His life and professional contributions », Annals of Statistics, Department of Statistics University of California, vol. 30, no 6,‎ 2002, p. 1535-1575 (lire en ligne)