Paul McNulty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul McNulty

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Early piano replica by the modern builder Paul McNulty, after Walter & Sohn, 1805.

Paul McNulty (21 octobre 1953 à Houston (Texas) aux États-Unis - ) est un musicien américain et un facteur de piano-forte.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1976, il commence ses études musicales avec une formation pour guitare classique au conservatoire de Peabody, découvre par la suite sa passion pour les instruments d'époque et étudie entre autres le luth. En 1978 il est admis à la New England School of Stringed Keyboard Instrument Technology (École technique pour les instruments à cordes et à clavier), où il étudie chez Bill Garlick et reçoit une formation d'accordeur de piano.

Après avoir participé à un séminaire à la fabrique de pianos Steinway à New York, il aurait pu de ce pas travailler comme restaurateur et technicien dans la célèbre maison, mais il décide d'embrasser une carrière de facteur de piano-forte. Dans ce but, il suit une formation de deux ans chez Robert Smith à Somerville, Massachusetts (États-Unis). Son tout premier piano-forte est acheté par la Norwegian Academy of Music, et depuis maintenant 25 ans, il fonctionne de façon impeccable. Enchanté par le son de cet instrument, le pianiste autrichien Paul Badura-Skoda passe une commande à Paul McNulty, tout comme Trevor Pinnock, qui commande un instrument pour son concert au Carnegie Hall.

En 1986, John Gibbons invite Paul McNulty à l'accompagner lors de sa tournée en Europe avec Orchestre du XVIIIe siècle de Frans Bruggen. Gibbons joue les concertos pour piano K. 491en do mineur et K.466 en ré mineur de Mozart et le piano-forte de Paul McNulty devient l'attraction des concerts. La même année, Paul déménage à Amsterdam. Lors de l'EXPO à Bruges en Belgique, ses pianos-forte font sensation et de nombreuses commandes vont suivre.

Ses longues recherches pour trouver les meilleurs matériaux pour ses pianos-forte, l'amènent en République tchèque ; on sait que Conrad Graf préférait le bois des forêts de Schwarzenberg (aujourd’hui, Šumava en Bohême du Sud) pour ses tables d’harmonie. L’étroit canal de Schwarzenberg reliant les sources de la Moldau au Danube et servant au transport de bois existe d'ailleurs toujours. Depuis 1995 il est installé avec son atelier à Divišov, une petite ville tchèque. En 2004 il épouse la pianiste russo-canadienne Viviana Sofronitsky.

Les pianos-forte de Paul McNulty :

  • piano-forte d'après J.A. Stein, vers 1788;
  • piano-forte d'après Walther, 1782;
  • piano-forte d'après C. Graf, 1819, op. 318;
  • piano-forte d'après J. Pleyel, 1830;
  • piano-forte d'après Boisselot, 1846, op. 2800.

En 2009, Paul crée la première copie moderne d'un piano français de cette époque; il s'agit de l'instrument favori de Chopin. En ce moment, Paul travaille sur une copie du piano personnel de Franz Liszt, le Boisselot 2800, 1846. Cet instrument fut fait en 1846 pour la tournée de Liszt en Russie en 1847.

Depuis 1985, Paul a créé plus de 150 pianos, pour des particuliers et des institutions comme entre autres John Gibbons (pour une grande tournée en Europe avec l'Orchestre du XVIIIe siècle, Amsterdam), Mario Aschauer (Vienne), Malcolm Bilsom, Ronald Brautigam, prof. David Breitman, Oberlin College, Maggie Cole, Penelope Crawford, l'université de Michigan, Sara Erro (Madrid), Vladimir Feltsman, Prof. Stanley Hoogland, Robert Levin, Sergiu Luca, Helena Marinho (Portugal), Trudelies Leonhardt, prof. Geoffrey Lancaster, Kristian Bezuidenhout, Jacques Ogg, prof. Zvi Meniker, Mitsuko Uchida, le conservatoire d’Amsterdam, le conservatoire de La Haye, le festival de Glyndebourne, l'École de musique à Hanovre, Alice et Nikolaus Harnoncourt, l'université de Harvard, l'université privé Anton Bruckner à Linz, “Music sources” en Californie (États-Unis), le Royal College of Music à Londres, la Royal Academy of Music à Londres, la Schola Cantorum Basiliensis (Suisse), l'Académie Sibelius à Helsinki, Smith College (États-Unis), l'université chinoise de Hong Kong ainsi que pour le festival de Mozart de Varsovie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]