Triple H

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Paul Levesque)
Aller à : navigation, rechercher

Paul Michael Levesque

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Triple H à Wrestlemania xXx

Données générales
Nom complet Paul Michael Levesque
Nom de ring Terror Risin
Jean-Paul Levesque
Hunter Hearst Helmsley
Triple H
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le 27 juillet 1969 (45 ans),
Nashua, New Hampshire, Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,93 m (6 4)[1]
Poids 116 kg (255 lb)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) World Championship Wrestling
World Wrestling Federation/Entertainment
Entraîné(e) par Wladek « Killer » Kowalski
Carrière pro. 24 mars 1992aujourd'hui

Paul Michael Levesque[2] (né le 27 juillet 1969 à Nashua, New Hampshire), plus connu sous le nom de Triple H (abréviation de son ancien nom Hunter Hearst Helmsley, parfois simplement écrit HHH) est un catcheur américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment en tant que Chef des Opérations et Vice-président exécutif des talents.

Commençant avec une gimmick d'aristocrate français à la WCW, il intègre la WWF et change de gimmick pour celui d'une brute rebelle. Il devient membre de D-Generation X avec Shawn Michaels et Chyna et en reste membre jusqu'en 2000, après avoir gagné son premier titre en 1999 puis enchaîne les titres. En 2011, il devient COO de la WWE, où il intervient dans des rivalités afin de préserver les intérêts de la WWE. Il se retrouve ainsi ponctuellement dans des matchs, contre CM Punk qui a brisé la kayfabe, puis The Undertaker qui devient le dernier catcheur de sa génération encore en activité.

Il fut le premier Champion du Monde Poids-Lourds de la WWE et l'a gagné 5 fois au total, il a gagné 8 fois le WWE, ce qui lui donne 13 titres de champion du monde, il a gagné 5 fois le titre intercontinental et est un triple champion du monde par équipe. Il a également remporté le Royal Rumble 2002 et le King Of The Ring 1997.

Carrière[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling (1994-1995)[modifier | modifier le code]

En janvier 1994, Levesque signe pour une année de contrat avec la World Championship Wrestling (WCW)[3]. Au cours de son premier match télévisé, le 12 février 1994 il combattit comme Heel et bat Brian Armstrong. Il continue à utiliser le nom de Terror Risin' jusqu'à l'été 1994 puis il fut renommé Jean-Paul Levesque[4]. Ce gimmick correspond aux origines françaises de son nom et on lui demande de parler avec un accent français alors qu'il ne sait pas parler français[5]. Pendant cette période, il commença à utiliser sa prise de finition, le Pedigree.

Levesque a une courte rivalité avec Alex Wright qui culmina à Starrcade 1994[6]. Entre la fin de l'année 1994 et le début de l'année 1995, Levesque fait équipe pendant une brève période avec Lord Steven Regal, lequel jouait un aristocrate britannique, personnage proche de celui de Levesque qui jouait un aristocrate français. L'équipe dura peu de temps car Levesque rejoint la WWF en janvier 1995 après que la WCW refuse de le lancer dans une carrière solo à sa demande.

World Wrestling Federation/Entertainment (1995-…)[modifier | modifier le code]

The Connecticut Blueblood (1995-1997)[modifier | modifier le code]

Il effectue ses débuts sur le ring lors du Superstars du 25 avril en battant Sonny Rogers. Il a une rivalité avec Henry Goldwins. Hunter va devenir Triple H et conquérir à plusieurs reprises le titre intercontinental et le titre européen, en ayant des rivalités avec Owen Hart, The Bulldog et The Rock notamment.

Lors de son 1er Wrestlemania (WrestleMania 12 en 1996), HHH perd très rapidement en 1min36 contre l'Ultimate Warrior bien qu'il ait réussi à porter le Pedigree. Sa première victoire à WrestleMania est l'année suivante, à WrestleMania 13 en 1997 en battant Goldust. Le 21 octobre 1996 à Raw il remporte son premier titre intercontinental en battant Marc Mero notamment avec l'aide de Mr Perfect. Il perdra le titre le 13 février contre Rocky Maivia à Raw.

Durant cette période, HHH est rejoint par une amazone qui lui servira de garde du corps : Chyna. Celle-ci lui permet de remporter de nombreux matchs en intervenant en sa faveur. Le 8 juin 1997, HHH gagne le tournoi du King Of The Ring, en battant Mankind en finale.

D-Generation X et WWF Champion (1997-2000)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : D-Generation X.

Plus tard, HHH sera l'un des membres de la D-Generation X qui sera, en plus de HHH, initialement composée de Shawn Michaels, Chyna et Rick Rude. La D-Generation X va innover surtout par le langage grossier et les allusions sexuelles que ses membres vont adopter. Cela tranche avec l'orientation familiale que suivait traditionnellement la WWF. Il s'agissait en fait d'un changement de direction de l'équipe créative afin de faire face à la concurrence de la WCW. De nombreuses querelles vont opposer la Hart Foundation à la D-Generation X. Triple H va même combattre face au regretté Owen Hart lors de Wrestlemania 14 en 1998 et il gagnera. Au Royal Rumble 1999, il arrive vingt-troisième mais se fait éliminer par Stone Cold Steve Austin. Au WWF St Valentine's Day Massacre, il perd avec X-Pac un match en équipe face à Kane et Chyna. À WrestleMania XV, il gagne face à Kane par disqualification après que Chyna s'est retournée contre lui. Ce même soir, il trahit X-Pac et rejoint la Corporation et fait un heel turn. La D-Generation-X a eu son propre Pay per view :"D-Generation-X in your house".

À Backlash 1999, il bat X-Pac. À Over the Edge 1999, il perd face à The Rock. À Fully Loaded 1999, Triple H défait The Rock dans un Straps Match. À SummerSlam 1999, il ne remporte pas le WWF Championship dans un Triple Threat Match contre le champion Mankind et Stone Cold Steve Austin. Le lendemain à Raw, il remporte son premier WWF Championship contre Mankind, il perdra son titre le 16 septembre au profit de Mr. McMahon.

Lors d'Unforgiven, il remporte le WWF Championship dans un Six-Pack challenge. À Rebellion, il conserve son titre face à The Rock dans un Steel Cage Match. À No Mercy, il bat Stone Cold Steve Austin dans un Anything Goes Match. Aux Survivor Series 1999, il perd son titre au profit du Big Show dans un Triple Threat Match avec The Rock. À Armageddon, il bat Vince McMahon dans un No Holds Barred Match grâce à Stephanie McMahon qui s'est retournée contre son père.

McMahon-Helmsley Faction (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : McMahon-Helmsley Faction.

Au Royal Rumble 2000, il défait Cactus Jack dans un Street Fight et conserve le WWF Championship. À No Way Out 2000, il bat Cactus Jack dans un Hell in a Cell match et conserve le titre de la WWF. À WrestleMania 2000, il conserve le WWF Championship dans un Fatal Four Way Elimination match. Il perd son titre à Backlash contre The Rock avec Shane McMahon comme arbitre spécial de ce match. À Insurrextion 2000, il perd son match face à The Rock et face à Shane McMahon dans un Triple Threat Match. À Judgment Day 2000, il fait face une nouvelle fois à The Rock dans un Iron Man Match de 60 minutes. The Undertaker, qui fait son grand retour avec une nouvelle gimmick, aide The Rock en attaquant Triple H et l'arbitre Shawn Michaels attribue un point supplémentaire à Triple H, ce qui le fait finalement gagner. Triple H récupère le WWF Championship. Au King of the Ring 2000, Triple H perd son titre dans un match en équipe avec Vince McMahon et Shane McMahon contre Kane, The Rock et The Undertaker, The Rock récupère le WWF Championship. À Fully Loaded, Triple H bat Chris Jericho dans un Last Man Standing Match. À SummerSlam 2000, il perd dans un Triple Threat Match contre Kurt Angle et The Rock qui conserve le WWF Championship. À Unforgiven, il bat Kurt Angle dans un No Disqualification Match avec Mick Foley comme arbitre spécial. À No Mercy, il bat Chris Benoit. Aux Survivor Series 2000, il affronte Steve Austin dans un No Disqualification Match, le match est déclaré nul. À Armageddon 2000, il perd un Armaggedon Hell in a cell match pour tenter de récupérer le WWF Championship mais Kurt Angle conserve finalement son titre. Au Royal Rumble 2001, il perd contre Kurt Angle pour le WWF Championship. À No Way Out 2001, il bat Stone Cold Steve Austin dans un 3 Stages of Hell Match. À WrestleMania X-Seven il perd contre The Undertaker. Le 2 avril à Raw, il bat Chris Jericho et gagne son troisième titre de champion intercontinental. La semaine suivante à Smackdown il perd le titre au profit de Jeff Hardy mais le reprend à Raw le lundi suivant. À Backlash 2001, il fait équipe avec le champion de la WWF Stone Cold Steve Austin et ils remportent le WWF World Tag Team Championship détenu par Kane et The Undertaker. À Insurrextion 2001, ils perdent leur match handicap face à The Undertaker où le titre de la WWF était en jeu. À Judgment Day, il perd son titre Intercontinental contre Kane dans un Chain match. À Raw[Quand ?], Steve Austin et lui perdent leur titre de champion par équipe face à Chris Jericho et Chris Benoit. Blessé au quadriceps gauche, il doit s'arrêter de lutter pendant plusieurs mois.

Rivalités avec Chris Jericho et Shawn Michaels (2002-2003)[modifier | modifier le code]

Triple H gagnant le WWF Undisputed Championship.

Il retourne à Raw le 7 janvier 2002 comme face et remporte le Royal Rumble 2002 en rentrant en 22e position, ce qui lui donne une chance pour le WWF Undisputed Championship à WrestleMania XVIII. Lors de WrestleMania XVIII, il défait Chris Jericho, le détenteur du titre de la WWE, pour gagner la ceinture. Mais à Backlash 2002, Triple H perd le titre face à Hulk Hogan à cause d'une intervention de l'Undertaker puis devient catcheur de SmackDown!. La rivalité entre Triple H et Chris Jericho se termine à Judgment Day 2002 par une victoire de Triple H dans un Hell in a Cell.

Triple H est drafté à Raw à cause de son ancien ami et coéquipier de la D-Generation X, Shawn Michaels. Puis ils se rencontrent à SummerSlam 2002 dans un Street Fight match où Michaels triomphe sur Triple H. Le 2 septembre 2002, la WWE ne reconnaît qu'un seul champion à Raw et SmackDown. Aussi, après SummerSlam 2002, le champion Brock Lesnar part à SmackDown avec le championnat et Raw n'a pas de championnat mondial. Eric Bischoff, attribuera alors à Triple H le World Heavyweight Championship, un nouveau titre mondial. Il réussit ses défenses de titre contre Ric Flair, Rob Van Dam et Kane, mais perd sa ceinture au profit de Shawn Michaels dans le tout premier Elimination Chamber match aux Survivor Series 2002. Il regagne le titre un mois après dans un Three Stages of Hell match à Armageddon 2002 en battant Shawn Michaels.

Evolution (2003-2005)[modifier | modifier le code]

Triple H avec son sledgehammer.
Article détaillé : Evolution.

En janvier 2003, il forme l'Evolution avec Randy Orton, Ric Flair et Batista. À Backlash 2003, lui, Chris Jericho et Ric Flair battent Kevin Nash, et Booker T. Triple H conserve successivement son titre en perdant contre Scott Steiner au Royal Rumble 2003 (par disqualification) mais bat Steiner à No Way Out 2003. Triple H gagne un match à WrestleMania XIX contre un nouveau challenger, Booker T. Le prochain adversaire du champion est Kevin Nash. Triple H le bat à plusieurs reprises, au Insurrextion 2003 dans un Street Fight et dans un Hell in a Cell match. Lors d'un Championship vs. Mask match à Raw, Triple H gagne contre Kane grâce aux interventions de ses équipiers, ce qui oblige Kane à retirer son masque.

Triple H perd sa ceinture au profit de Goldberg à Unforgiven 2003 et reprend finalement le championnat à Armageddon 2003 en triomphant de Goldberg et Kane dans un No Disqualification Triple Threat match grâce aux interventions de ses coéquipiers. Après Armageddon, le clan domine Raw, après que tous les membres du clan eurent remporté tous les titres de Raw à Armageddon 2003: Triple H bat Goldberg pour gagner le World Heavyweight Championship, Randy Orton bat Rob Van Dam pour gagner l'Intercontinental Championship puis Ric Flair et Batista battent Les Dudley Boyz pour gagner le World Tag Team Championship.

Au Royal Rumble 2004, Triple H et Shawn Michaels se retrouvent dans un Last Man Standing match pour le titre mondial. Les deux hommes ne répondent pas au décompte de 10 de l'arbitre, Triple H conserve le World Heavyweight Championship. Triple H perd le World Heavyweight Championship à WrestleMania XX dans un Triple Threat match face à Shawn Michaels et Chris Benoit. Le 22 mars, Triple H eut un match pour le titre de la WWE contre Eddie Guerrero, cela a alors donné un Raw vs SmackDown, le match se termine sans vainqueur. Après le match les catcheurs de Raw et de SmackDown interviennent et se battent entre eux. Les trois hommes se retrouvent à Backlash 2004, pour le titre, dans un Triple Threat match, mais Benoit conserve sa ceinture. Il participe ensuite à une Battle Royal pour déterminer l'adversaire de Chris Benoit au Bad Blood 2004. Il finit dans les deux derniers avec Kane mais Michaels se venge en intervenant pour éliminer son ancien équipier. Triple H bat Michaels à Bad Blood 2004 dans un Hell in a Cell extrêmement violent et sanglant. Triple H demande ensuite un match contre Chris Benoit à Vengeance 2004 et ce match lui est accordé. Il va ensuite se servir de Eugene pour faciliter sa victoire pour le titre. Lors de son match, Eugene frappe accidentellement Triple H avec une chaise, ce qui permet au canadien de remporter le match. En colère contre Eugene, Triple H le défait à Summerslam 2004.

Alors même que son coéquipier Randy Orton réussit à battre Chris Benoit, obtenant ainsi la ceinture, Triple H, Ric Flair et Batista sont alors sortis de l'Evolution ce qui déclencha le passage de Randy Orton de heel à face. À Unforgiven 2004, il reprend le titre en battant Randy Orton. Le 29 novembre 2004 à Raw, il défend le titre dans un Triple Threat match contre Chris Benoit et Edge, mais le match est très controversé et le titre est déclaré vacant. Le championnat est ensuite remis en jeu à New Year's Revolution 2005 dans un Elimination Chamber match. Triple H gagnera et entamera son 10e règne. Mais un nouvel évènement va perturber le champion du monde, son coéquipier Batista décide de lui tourner le dos. Triple H est battu par Batista à WrestleMania 21. Triple H tente de récupérer le championnat, mais il perd deux occasions à Backlash 2005 dans un match normal et à la Vengeance 2005 dans un Hell in a Cell. Avant l'édition de Vengeance 2005, Triple H bat Batista dans un match par équipe. Après le Hell in a Cell il prend un pause de 4 mois pour une blessure au cou. Triple H revient à Raw le 3 octobre 2005 dans un WWE Homecoming, toujours heel. Il fait équipe avec Ric Flair contre Chris Masters et Carlito. Triple H et son coéquipier remportent le match, mais à la fin du match, Triple H tourne le dos à Ric Flair : il lui assène un coup de sledgehammer, ce qui entraîne une rivalité entre lui et Ric Flair. Les deux hommes se rencontrent à Taboo Tuesday 2005 pour le Championnat Intercontinental (Ric Flair étant alors champion intercontinental) dans un Steel Cage match dont Ric Flair sort vainqueur. Puis Ric Flair perd aux Survivor Series 2005 dans un Last Man Standing match face à Triple H. Ce match signera la fin de la rivalité entre les deux hommes. Pendant le match, il se fit attaquer par son ex-entraîneur Alessandro Di Pietro avec qui il avait formé l'évolution.

Retour de la D-Generation X (2005-2007)[modifier | modifier le code]

Triple H et Shawn Michaels lors de leur entrée sur le ring.
Article détaillé : D-Generation X.

Triple H participe au Royal Rumble 2006, afin de devenir le challenger numéro 1 pour le WWE Championship détenu par John Cena, il rentre 1er mais il est éliminé en 28e position par Rey Mysterio qui gagnera le match plus tard. Puis il participe au Road to WrestleMania Tournament, encore une fois afin d'obtenir la place d'aspirant au titre, à WrestleMania 22, pour le WWE Championship. Il gagne la finale en battant Big Show et Rob Van Dam dans un Triple Threat match. Triple H perd son match pour le titre à WrestleMania 22, par abandon, sur un STF-U de Cena. À Backlash 2006, Triple H tente de nouveau sa chance pour le titre, mais cette fois-ci, dans un Triple Threat match, face à John Cena et Edge, mais c'est Cena qui sort victorieux. Frustré par sa défaite, Triple H prend son sledgehammer et frappe ses deux adversaires, puis exécute les Crotch Chops de la D-Generation X.

Il devient plus neutre, il abandonne alors sa quête du titre de la WWE et se range au côté des McMahon (Vince McMahon et Shane McMahon) et du Spirit Squad, qui étaient en rivalité contre Shawn Michaels. Au mois de juin, Triple H semble se ranger au côté de Shawn Michaels. Triple H sauve Shawn Michaels qui se fait malmener par le Spirit Squad (5 contre 1), ce qui officialise un face turn. Puis c'est au tour de Shawn Michaels de lui rendre la pareille durant un match contre la Spirit Squad. Ces évènements signent la renaissance de la D-Generation X. À Vengeance 2006, Triple H et Shawn Michaels battent la Spirit Squad facilement, la Spirit Squad abandonne la rivalité contre la D-Generation X. Le duo de la DX fait alors la guerre contre les McMahon et Big Show. La DX bat alors les McMahon à SummerSlam 2006. Leur dernier match est à Unforgiven 2006 dans un Hell in a Cell match contre les McMahon et The Big Show. La rivalité entre les McMahon et la D-Generation X s'éteint après la défaite de McMahon et de The Big Show. Les deux membres de la D-Generation X, étant alliés du champion de la WWE, John Cena, interviennent dans un Steel Cage match entre Edge et John Cena. Triple H et Shawn Michaels privent Edge de la ceinture pour permettre à John Cena de remporter ce match. Après cette défaite, Edge se joint alors à Randy Orton pour fonder l'équipe Rated RKO, qui s'oppose à la D-Generation X. Triple H affronte lors à deux reprises Orton. Le 16 octobre, il défait Orton, mais le 23 octobre il est battu par Orton, grâce à l'intervention d'Eric Bischoff. À Cyber Sunday 2006, la DX perd face à Randy Orton et Edge. C'est la première défaite de la DX depuis leur reformation. Ils gagnent ensuite contre l'équipe Rated-RKO aux Survivor Series 2006 dans un Traditionnal Elimination match. À New Year's Revolution 2007, la DX essaya de gagner le World Tag Team Championship qui est détenu par Rated-RKO, mais au cours du match, Triple H se blesse au muscle quadriceps fémoral après avoir pris Randy Orton en Spinebuster. Il n'y a pas de gagnant. Il sera obligé de quitter le ring pendant au moins 8 mois, laissant Michaels seul.

WWE Champion et rivalité avec The Legacy (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Triple H durant son règne de Champion de la WWE.

Durant la période de repos de Triple H, King Booker provoque Triple H et Jerry Lawler. King Booker a aussi utilisé la musique d'entrée The King of Kings pour provoquer Triple H. À SummerSlam (2007), Triple H revient au ring en battant King Booker. près une dispute au Carlito's Cabana de Carlito, une rivalité éclate entre lui et Carlito. Le 3 septembre, Triple H bat Umaga et Carlito après qu'Umaga a refusé d'exécuter un ordre de l'arbitre. À la fin du match, les deux hommes attaquent Triple H, mais celui-ci reprend le contrôle et inflige des blessures à Umaga avec son Sledgehammer. Il affronte Carlito à Unforgiven 2007 et le bat dans un No Disqualification Match (règle appliquée seulement pour Carlito). À No Mercy 2007, il défait le WWE Champion, Randy Orton (attribué par Mr.McMahon à la suite des blessures de John Cena, l'ancien champion) pour son 6e WWE Championship et son 11e titre de champion du monde. Il bat Umaga pour sa première défense. Mécontent, Randy Orton demande un match revanche à Vince McMahon et celui-ci accepte. Triple H perd sa ceinture au profil d'Orton dans un Last Man Standing Match le soir même. Le 8 octobre 2007, Triple H bat Orton et Umaga par disqualification dans un Handicap Match, puis s'absente deux semaines, à cause d'une blessure à l'abdomen causée par Orton et Umaga après le match. Une rivalité débute entre Triple H et Umaga. Lors du Cyber Sunday 2007, Triple H sort vainqueur d'un Street Fight contre Umaga. Le 29 octobre à Raw, Triple H se fait malmener dans un Handicap Match contre Umaga et Randy Orton. Il perd le match par disqualifiaction après que Shawn Michaels est venu l'aider. La DX se reforme pour une nuit seulement le 5 novembre, et bat Umaga et Orton. Aux Survivor Series 2007, dans un Traditionnal Survivor Series Tag Team Elimination Match, Triple H, en tant que capitaine de son équipe, bat l'équipe d'Umaga quand Triple H et Jeff Hardy restent les deux survivants. Triple H commence à s'allier avec Jeff Hardy après être venu en aide pour Hardy qui se faisait malmener par Umaga et Snitsky le 21 novembre. La semaine qui suit, le 28 novembre, Triple H et son nouvel allié triomphent d'Umaga et Snitsky. La rivalité s'éteint par une victoire de Jeff Hardy au Armageddon 2007. Lors du 31 décembre, Triple H se bat contre son mentor, Ric Flair. Il perd par disqualification après que Regal a frappé Flair avec un poing américain. Lors du 7 janvier, Triple H gagne contre William Regal dans un First Blood Match. Le 14 janvier, il perd contre Snitsky par disqualification car il l'a frappé avec une chaise. Le 21 janvier, il est dans un Top-rope Gauntlet Match où il se bat contre Snitsky, Mark Henry, face auquel il éprouve quelques difficultés, et William Regal pour enfin se qualifier au Royal Rumble. Lors du Royal Rumble 2008, il entre le 29e mais il est éliminé par John Cena qui remporte le Royal Rumble et une qualification directe pour WrestleMania XXIV. À No Way Out 2008, il participe à une Elimination Chamber en compagnie de Shawn Michaels, JBL, Chris Jericho, Umaga et de Jeff Hardy qu'il élimine en dernier pour remporter une qualification pour le WWE Championship à WrestleMania XXIV. Mais Triple H rate une occasion de gagner le WWE Championship lors de WrestleMania XXIV, perdant un Triple Threat Match avec Cena et Randy Orton. The Game porte le Pedigree sur Cena mais Orton effectue son Concussion Kick sur Triple H et réalise le tombé sur Cena, et conserve le WWE Championship. Le 7 avril à Raw, il obtient une place pour un match pour le WWE Championship à Backlash 2008 contre John Cena, Randy Orton et JBL à la suite de sa victoire dans un Handicap Match contre Orton et JBL. À Backlash 2008, il remporte un Fatal Four Way Elimination Match contre John Cena, Randy Orton et JBL pour s'approprier son 7e WWE Championship. Triple H réussit sa première défense face à Randy Orton à Judgment Day 2008 dans un Steel Cage Match. À One Night Stand 2008, il gagne contre Randy orton et le blesse gravement à la clavicule.

Le 23 juin, lors du Draft 2008, Triple H bat Mark Henry. Avec cette victoire, Rey Mysterio est drafté à Raw. Triple H perd une Battle Royale à la fin du show contre Edge et est drafté à SmackDown. Puis il gagne à Night Of Champions 2008 contre John Cena. À la suite de l'annonce de Vickie Guerrero, Triple H défendra son titre de la WWE au Great American Bash 2008 face à Edge. Lors du Great American Bash 2008, il bat Edge et conserve son titre malgré les interventions d'Alicia Fox et de Vickie Guerrero. Lors de Summerslam 2008, Triple H défait The Great Khali avec un Pedigree et conserve le titre. Lors de WWE Unforgiven 2008 il conserve son WWE Championship face à Jeff Hardy, MVP, The Brian Kendrick et Shelton Benjamin dans un Scramble Match[7]. Lors No Mercy 2008, Triple H gagne contre Jeff Hardy et conserve donc son titre. À Cyber Sunday le public a le choix de voter pour Jeff Hardy ou pour Vladimir Kozlov ou Jeff Hardy et Vladimir Kozlov dans un Triple Threat Match. The Game conserve le WWE Championship face au choix des fans de la WWE, Jeff Hardy. Au 800e épisode de Raw il reforme DX avec Shawn Michaels pour se battre contre The Miz et John Morrison et en sortent vainqueurs. Il affronte Vladimir Kozlov et Jeff Hardy dans un Triple Threat Match aux Survivor Series, mais le matin du Triple Threat Match Jeff se fait agresser dans l'hôtel où il séjourne à Boston et se fait donc remplacer dans les derniers instants du match par Edge qui gagne le WWE Championship. Lors du SmackDown du 29 novembre 2008, Triple H gagne un match contre Shelton Benjamin dans un Beat The Clock Challenge. Mais les arbitres officiels regardent les ralentis et constatent que les tombés de Jeff Hardy et Triple H ont eu lieu en même temps. Le site de la WWE annonce officiellement un Triple Threat Match pour le titre de la WWE championship entre Triple H, Edge et Jeff Hardy. Lors du Triple Threat Match à Armageddon 2008, Triple H porte le Pedigree sur Edge puis tente le tombé mais à la suite d'une intervention de Vladimir Kozlov il ne gagne pas, Jeff Hardy remporte le WWE Championship après une Swanton bomb, et un tombé sur Edge, privant ainsi Triple H d'un 13e titre de champion du monde. Lors du SmackDown du 16 janvier 2009, Vickie Guerrero annonce que si MVP perd face au Big Show dans un Last Man Standing, Triple H perdra sa place au Royal Rumble. Pendant ce match il intervient en mettant un coup de Sledgehammer au Big Show, MVP gagne le match et Triple H participera au Royal Rumble.

Triple H préservant le WWE Championship face à Randy Orton lors de Wrestlemania XXV.

Lors du Royal Rumble 2009, il rentre en 7e position et est dernier participant avec Randy Orton alors leader de The Legacy. Mais alors qu'il élimine Cody Rhodes et Ted DiBiase, il se fait éliminer par Orton. Les deux autres membres de The Legacy. Lors de l'épisode du 30 janvier de SmackDown il gagne un Triple Threat Match contre Vladimir Kozlov et The Great Khali et se qualifie pour l'Elimination Chamber Match de SmackDown. Lors de No Way Out 2009, il participe à une Elimination Chamber et élimine The Undertaker en dernier pour remporter le WWE Championship pour la 8e fois de sa carrière et gagner son 4e Elimination Chamber, un record qu'il détient encore. Lors de Wrestlemania XXV, il bat Randy Orton et conserve le WWE Championship[8]. Lors du Raw du 6 avril, Batista fait son retour et aide Triple H et Shane McMahon des mains de la Legacy. Lors du Raw du 13 avril, il est drafté à Raw après la victoire de John Cena sur Jack Swagger. Lors du Raw du 20 avril, Triple H perd face à Randy Orton dans un match sans disqualification à la suite de l'intervention de Cody Rhodes et Ted DiBiase. Lors de Backlash 2009, il perd avec Shane McMahon et Batista contre Randy Orton, Cody Rhodes et Ted DiBiase et perd son WWE Championship au profit d'Orton et se blesse par la même occasion. Le 8 juin 2009, il fait son grand retour à Raw et attaque Ted DiBiase et Cody Rhodes avec son Sledgehammer puis s'attaque à Randy Orton. Il parvient à battre les trois membres. Lors du Raw du 15 juin, il affronte John Cena, Big Show et Randy Orton dans un Fatal-Four-Way Match pour le WWE Championship. C'est Randy Orton qui remporte le titre. Lors du Raw du 22 juin, il ne remporte pas le WWE Championship face à Randy Orton dans un Last Man Standing Match car les deux hommes ne se sont pas relevés au compte de 10. À The Bash 2009, il affronte Randy Orton pour le WWE Championship dans un Three Stages of Hell Match. Il ne remporte pas le titre à cause de l'intervention de Cody Rhodes et Ted DiBiase dans le Stretcher Match, mais après le match il assène un coup de Sledgehammer sur la tête de Randy Orton. Le 6 juillet à Raw, il affronte John Cena pour déterminer qui affrontera Randy Orton à Night of Champions 2009. Après une intervention de Cody Rhodes et Ted DiBiase, il est décidé qu'ils affronteront tous les deux Randy Orton dans un Triple Threat Match à Night of Champions 2009 où Randy Orton reste champion. Lors du Raw du 27 juillet il est éliminé du Beat The Clock Challenge pour devenir challenger au WWE Championship dans un match contre la montre face à Cody Rhodes à la suite de l'intervention de Ted DiBiase.

Rivalité avec Sheamus et blessure (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Le 17 août à Raw, Triple H et Shawn Michaels reforment la DX, et défont The Legacy à SummerSlam 2009. Lors de Breaking Point 2009, ils perdent face à The Legacy dans un Submissions Count Anywhere Match car DiBiase et Rhodes ont mis Triple H K.O avant le match et se sont attaqués à deux sur Shawn Michaels. Leur rivalité prend fin lors de Hell in a Cell 2009 où la DX gagne dans un Hell in a Cell Match. Lors de Bragging Rights son équipe, l'équipe de Raw, perd face à celle de SmackDown après une trahison de Big Show. Lors de Survivor Series 2009, il affronte Shawn Michaels et John Cena pour le WWE Championship, mais Cena le conserve. Lors de TLC 2009, DX défont Chris Jericho et Big Show et remportent les WWE Unified Tag Team Championship dans un TLC Tag Team Match. Le 14 décembre à Raw, ils conservent leurs titres en perdant par disqualification contre Big Show et Chris Jericho. Le 25 décembre, lors de l'édition spéciale Noël de SmackDown, ils conservent leurs titres en battant la Hart Dynasty. Le 8 février à Raw, DX perd les WWE Unified Tag Team Championship face à The Miz et Big Show, dans un Elimination Triple Threat Tag Team Match incluant également la Straight Edge Society à cause d'une incompréhension entre les deux hommes. Il bat Jack Swagger lors du Raw du 1er janvier 2010 et se qualifie donc pour l'élimination chamber pour le titre de la WWE. Lors de l'Elimination Chamber 2010, Triple H participe à l'Elimination Chamber Match de Raw que John Cena gagne en l'éliminant en dernier avec son STF. Peu de temps après, il commença une rivalité avec Sheamus, que Triple H a éliminé dans l'Elimination Chamber, conduisant à un match entre les deux à WrestleMania XXVI que Triple H gagne. Les deux avaient une revanche à prendre à Extreme Rules 2010, décidé comme le Street Fight de la soirée, match que Triple H perd, attaqué avant le match par Sheamus. Il subit une déchirure du biceps après son match à Extreme Rules à la suite des attaques de Sheamus. Il est revenu exceptionnellement lors du Supershow du Fan Appreciation Day le 30 octobre 2010 en affrontant Alberto Del Rio, puis lors de Tribute To The Troops avec Shawn Michaels. Triple H exerce en même temps un rôle de conseiller du président Vince McMahon.

Rivalité avec The Undertaker et repos (2011)[modifier | modifier le code]

Il fait son retour le 21 février 2011 à Raw en même temps que The Undertaker. Il fixe avec lui le panneau de WrestleMania qui pend au-dessus de l'arène dans le but de l'affronter à l’évènement mais The Undertaker lui tape amicalement l'épaule et quitte le ring. The Undertaker acceptera plus tard le match à la suite de plusieurs débats lors des RAW suivants incluant aussi Shawn Michaels. Triple H pourra donc venger son meilleur ami qui a du mettre fin à sa carrière lors du WrestleMania de l'an passé à cause de The Undertaker. Le 11 mars à SmackDown, il accepte de l'affronter dans un No Holds Barred Match. Lors de WrestleMania XXVII, Triple H perd le match en abandonnant à la suite du Hell's Gate d'Undertaker. Il réapparait le lendemain à Raw pour saluer et remercier son adversaire pour la qualité du match avant de lui souhaiter un bon rétablissement.

Chief Operating Officer (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Le 18 juillet, Triple H apparaît et révèle que des dirigeants de la WWE se sont réunis le matin même et ont destitué Vince McMahon de son poste de Chief operating officer de la fédération pour le nommer à lui et réengage John Cena par la même occasion[9]. Il s'agit en fait d'une storyline. En obtenant ce poste de directeur Triple H n'est plus considéré comme un catcheur et a été enlevé du roster de Raw. Lors du Raw du 25 juillet, il effectue un discours en remerciant Vince McMahon pour son travail à la fédération. Il annonce alors que Rey Mysterio affrontera John Cena pour le WWE Championship lors du Main Event, où Cena l'emportera. Il revient à SmackDown le 29 juillet, où il annonce que Christian affrontera Randy Orton dans un No Holds Barred Match pour le World Heavyweight Championship à SummerSlam (2011). Lors du Raw suivant, il annonce un match entre John Cena et CM Punk pour déterminer l'Undisputed Champion lors de SummerSlam où il sera l'arbitre spécial du match. À SummerSlam 2011, il fait une faute d'arbitrage alors que Cena avait le pied sur la corde et donc CM Punk devient le nouveau WWE Undisputed Champion. Après le match Alberto Del Rio encaissera sa mallette et deviendra le nouveau champion à la suite de l'agression de Kevin Nash sur Punk. Le 22 août à Raw il organise un match entre John Cena et CM Punk pour déterminer le challenger au WWE Championship. Pendant le match Kevin Nash intervient et distrait CM Punk, John Cena remporte donc le match. La semaine suivante à Raw, Triple H annonce un match à Night of Champions entre Punk et Nash. Mais à la fin du show, Triple H dit à Punk qu’il a parlé avec le « board of Directors » (directoire) et que son match contre Nash est annulé. Le chairman annonce ensuite qu’il affrontera Triple H à la place de Nash. Lors du SuperSmackDown a lieu la signature de leur match lors de Night of Champions, pendant la signature Kevin Nash frappe CM Punk et Triple H. Lors du Raw SuperShow du 5 septembre, il vire Kevin Nash et plus tard dans la soirée il annonce qu'il affrontera Punk dans un No Disqualification Match mais ce dernier rajoute que si Triple H perd il devra démissionner de son poste, stipulation que HHH accepte [10]. À Night of Champions, il bat CM Punk et conserve son poste de COO de la WWE. Pendant leur match, R-Truth, The Miz et Kevin Nash sont intervenus. Le lendemain à Raw, il licencie The Miz et R-Truth, parce qu'il les trouvait trop insolent et ont frappé des officiels.

Lors du Hell in a Cell (2011), à la fin du match qui opposaient John Cena, CM Punk et Alberto Del Rio, ces derniers se font violemment attaquer par The Miz et R-Truth qui n'hésitent pas à frapper aussi les arbitres et le caméraman qui était dans la cage. Le lendemain à Raw, après ce qui s'est passé lors du PPV, tous les catcheurs de la WWE (Superstars et Divas), les arbitres, les caméramans et les commentateurs se mettent d'accord pour ne pas accorder le vote de confiance à Triple H en tant que COO, en raison d'un manque de sécurité face à leur métier. Ils quittent le ring et ses alentours, le laissant seul face au public, sans caméraman, Booker T, Michael Cole et Jim Ross ayant quitté leur poste[11]. Dans une vidéo exclusive après Raw, Triple H porte un Pedigree à Zack Ryder et cite la catchphrase de ce dernier "Woo! Woo! Woo! You Know It!" avant de partir[12]. Lors du Raw suivant, Vince McMahon effectue son retour et annonce que son gendre n'est plus le General Manager de Raw et que John Laurinaitis le devient par intérim. Triple H reste cependant, le COO de la compagnie. Plus tard dans la soirée, il viendra en aide à CM Punk contre R-Truth et The Miz [13]. À Vengeance il fait équipe avec CM Punk et perd face à The Awesome Truth à cause d'une intervention de Kevin Nash [14]. Lors du Raw du 24 octobre, il se fait attaquer encore une fois par Kevin Nash avec une masse [15]. À TLC 2011, il bat Kevin Nash dans un Sledghammer Ladder Match [16].

Triple H face à l'Undertaker avant WrestleMania XXVIII.

Lors du Raw du 23 janvier, il est annoncé que Triple H fera son retour la semaine suivante, afin d'évaluer le travail du manager général par intérim de Raw, John Laurinaitis [17]. Lors du Raw du 30 janvier, il effectue donc son retour en tant que Chief Operating Officer pour discuter de l'avenir de John Laurinaitis en tant que General Manager de Raw, il lui annonce que le comité de direction a décidé de le relever de ses fonctions de manager général et qu'il le remplacera à ce poste mais avant qu'il ait terminé de parler, il est interrompu par The Undertaker, qui fait son retour. Undertaker fixe le logo de WrestleMania XXVIII, faisant mine de demander un autre match contre Triple H, mais ce dernier refuse et tapote l'épaule de Undertaker avant de s'en aller sous les huées [18]. Lors du Raw du 13 février, Shawn Michaels lui dit que ce n'est qu'un lâche de ne pas accepter le défi de The Undertaker et qu'il pense qu'il n'y a que lui pour briser la suite de victoires de ce dernier. Il lui répond qu'il ne voit plus l'Undertaker comme un adversaire et qu'il ne l'affrontera pas. À la fin du discours, Undertaker apparaît à l'écran et parle de lui. Lors du Raw du 20 février, il accepte le défi de l'Undertaker, et décide qu'ils s'affronteront donc dans un Hell in a Cell Match à WrestleMania XXVIII. Lors du Raw du 5 mars, Shawn Michaels vient s'excuser et le féliciter avant de lui annoncer qu'il sera l'arbitre spécial de leur match à WrestleMania. Lors de Wrestlemania, il perd contre The Undertaker dans un Hell in a Cell Match avec Shawn Michaels comme arbitre spécial.

Rivalité avec Brock Lesnar (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Lors du Raw 30 avril, il se fait attaquer par Brock Lesnar qui lui casse le bras. Quelques jours plus tard Lesnar "quitte" la WWE. Lors de No Way Out, il challenge Brock Lesnar pour un match à Summerslam et ce dernier lui répondra lors du 1000e épisode de Raw. Lors du 1000e épisode de Raw Il reformera la DX avec Shawn Michaels, New Age Outlaws et X-Pac. Il doit aussi avoir la réponse de Brock Lesnar à propos du défi qu'il lui a lancé pour SummerSlam. Une fois de plus c'est Paul Heyman qui arrive et lui réponds a nouveau que Brock refuse son challenge. Alors que Heyman commence à critiquer les enfants de Triple H, et malgré les mises en gardes de celui ci, Stephanie McMahon viens sur le ring et met en garde Heyman a son tour. L'avocat de Lesnar fini par accepter le challenge de The Game et critique Stephanie. Cette dernière l'attaque avant que Brock Lesnar attaque The Game. Les deux hommes se batte brièvement avant que HHH ne l'envoie hors du ring. Deux semaines plus tard Brock Lesnar attaque Shawn Michaels et lui casse le bras avec son Kimura Lock puis se sauve alors que Triple H accourait sur le ring pour venir en aide à son ami. À SummerSlam, il perd contre Lesnar par son Kimura Lock. La WWE annonce par la suite que Triple H a à nouveau le bras cassé, au même niveau que la blessure précédente[19] ; cette blessure ne serait que scénaristique pour le Bleacher Report et permettrait de repousser à plus tard la suite de l'histoire[20]. Il s'éloigne alors à nouveau des rings, après un discours où il laisse entendre qu'il ne remontera plus sur un ring. Il apparait le 17 décembre à RAW pour recevoir le Slammy Award du Match de l'année avec les cheveux courts. Lors du Raw du 25 février, il intervient lors du match opposant Vince McMahon et Paul Heyman alors que le président de la WWE est attaqué par Brock Lesnar. Il contre une attaque avec une chaise métallique de ce dernier avec un Spinebuster, puis lui assène un coup de chaise le poussant hors du ring. Lors de Raw Old School du 4 mars, il demande à Brock Lesnar de l'affronter à Wrestlemania XXIX, revanche de Summerslam 2012. La semaine suivante à Raw, Brock Lesnar accepte l'offre de Triple H. Le combat sera un No Holds Barred Match, si Triple H perd le match il devra mettre un terme à sa carrière. Lors de Wrestlemania XXIX, Triple H remporte la victoire après trois Kimura Lock, un DDT, un coup de sledgehammer et un Pedigree sur les escaliers placés dans le ring sur Lesnar et reste à la WWE. Triple H fait son retour à SmackDown le 19 avril où il est interrompu par 3MB qui sont ensuite attaqués par The Shield avant que les "Chiens de Garde de la Justice" puissent s'en prendre au King of Kings, mais, la Team Hell No le rejoignent sur le ring pour repousser The Shield. Triple H a été défié par Brock Lesnar dans un Steel Cage à Extreme Rules. Lors du Raw du 22 avril, il accepte le défi puis porte son pedigree sur Paul Heyman. Lors du Raw du 13 mai, Triple H et Brock Lesnar, à la suite d'une provocation de Triple H, se font face dans un Steel Cage qui va être un avant goût du PPV Extreme Rules. Triple H réussi à repousser Brock Lesnar en l'éjectant sur la porte de la cage. Au PPV Extreme Rules (2013), il perd contre Brock Lesnar grâce a l'intervention de Paul Heyman qui lui porte un coup bas ce qui permet a Brock Lesnar de lui donner un violent coup de massue suivit d'un F5 pour remporter la victoire. À la fin du match, Triple H repart accompagné par les médecins de la WWE et de l'arbitre

The Authority (2013-…)[modifier | modifier le code]

Lors du Raw du 20 mai, il affronte Curtis Axel dans le Main Event de la soirée dans un match qui finit en "No Contest" à cause d'une commotion cérébrale qu'il a reçu lors du match l'opposant à Brock Lesnar. Il est annoncé lors de Main Event du 5 juin que Triple H affrontera Curtis Axel lors du Raw du 10 juin. Lors de Raw du 10 juin, Triple H perd par disqualification et par forfait contre Curtis Axel car Vince McMahon intervient pendant les 2 matchs pour faire gagner Curtis Axel, ce qui le rend furieux. Juste après le match, dans les coulisses, il demande à sa femme, Stephanie McMahon, d'aller parler à son père pour demander des explications. Durant les semaines qui suivent Triple H encourage Vickie Guerrero a l'écouter pour prendre des décisions en tant que génénral manager de raw. Lors du raw du 8 juillet, Triple H & Stephanie McMahon avec Mr.McMahon decide de licencier Vickie Guerrero qui est par la suite remplacée par Brad Maddox.

Lors du Raw du 12 août, il porte son Pedigree à Brad Maddox puis annonce qu'il sera l'arbitre spécial du match entre John Cena et Daniel Bryan à Summerslam. Lors de Summerslam, il arbitre le match entre John Cena et Daniel Bryan, qui voit la victoire de ce dernier. Après le match, Randy Orton arrive et feinte Daniel Bryan avec son Money in The Bank. Alors qu'on croyait que Randy Orton allait s'en aller, Triple H assène un Pedigree au champion de la WWE, permettant ainsi à Randy Orton de casher son contrat et remporter son 7eme titre de la WWE. Suite à ça Triple H effectue donc un Heel Turn. Lors du Raw du 19 août, il invite Daniel Bryan à le rejoindre sur le ring pour qu'il puisse expliquer son mécontentement mais dès son arrivée, il se retrouve attaqué par The Shield et Randy Orton qui le mettent KO au centre du ring.

Lors de WrestleMania XXX, il perd contre Daniel Bryan[21].

Le 9 juin à RAW, lui et Stephanie McMahon retirent le WWE World Heavyweight Championship car celui-ci étant blessé, il ne pouvait plus assurer la défense de son titre[22]

Lors de SummerSlam 2014 il intervient dans le match entre Stephanie McMahon Et Brie Bella.

The Authority en 2014

Lors de RAW du 14 avril, lui, Batista et Randy Orton viennent sur le ring avec la musique de l'Evolution et attaquent The Shield[23]. Lors de Extreme Rules, l'Evolution perd face à The Shield[24]. Lors de Payback, l'Evolution perd face au Shield dans un combat à éliminations[25].

Le 2 juin à RAW, Batista décide de quitter le clan, ce qui laisse Randy Orton et Triple H seuls membres de l'Evolution[26]. Plus tard dans la soirée, Seth Rollins trahit The Shield en leur donnant plusieurs coups de chaises et s'allie à Triple H et à Randy Orton[27]. Lui et Stephanie McMahon perdent leur pouvoir à la WWE suite à un combat que leur équipe a perdu face à l'équipe de John Cena lors de Survivor Series 2014 grâce à l'intervention de Sting qui faisait sa première apparition à la WWE[28].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Triple H exécutant son Pedigree sur John Cena.
Triple H exécutant son entrée sur le ring sur la seconde corde pour son retour en 2007
  • Surnoms
    • "The Cerebral Assassin"
    • "The Game"
    • "The King of Kings"
    • "The Connecticut Blueblood"
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
"Blue Blood" Jim Johnston 1995-1996 WWF
"Ode To Joy" Ludwig van Beethoven 1996-1997 WWF
"Break It Down" (DX) The DX Band 1997-1999,1999-2000 WWF
"No Chance In Hell" (The Corporation) Peter Bursuker & Jim Johnston 1999 WWF
"Corporate Player" Jim Johnston 1999 WWF
"Higher Brain Pattern" Jim Johnston 1999 WWF
"My Time" The DX Band 1999-2000 WWF
"My Time (V2)" The DX Band 2000 WWF
"Break It Down V2" (Corporate DX) The DX Band 2000 WWF
"My Time (V3)" The DX Band 2000-2001 WWF
"The Game" Motörhead 2001-... WWF/WWE
"Glass Shatters" (The Power Trip) Disturbed 2001 WWF
"Evolve" (Evolution) Jim Johnston 2003 WWE
"Line In The Sand" (Evolution) Motörhead 2003-2005, 2014 WWE
"King of Kings" Motörhead 2006-… WWE
"Break It Down (V3)" (DX) The DX Band 2006-2007, 2009 WWF
"Break It Down (V4)" (DX) The DX Band 2009-2010 WWF

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Independent Wrestling Federation
    • 1 fois Champion poids lourds de la IWF[30]

Classements de magazines[modifier | modifier le code]

PWI 500, les cinq cents meilleurs catcheurs de l'année
Année 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011-2012
Rang 225[41] en augmentation 84[42] en augmentation 79[43] en augmentation 31[44] en augmentation 24[45] en diminution 26[46] en augmentation 1[47] en diminution 6[48] en diminution 10[49] en augmentation 2[50] en diminution 3[51] en diminution 4[52] en diminution 21[53] en diminution 51[54] en augmentation3[55] en augmentation 1[56] en diminution 11[57] NC[58]

Vie privée[modifier | modifier le code]

  • Il a épousé Stephanie McMahon en 2003[59]. Ils ont eu trois filles, Aurora Rose Levesque[60], née en 2006, Murphy Claire Levesque[61], née en 2008 et Vaughn Evelyn Levesque, née en 2010[62].

Records[modifier | modifier le code]

  • Il est l'un des plus grand champion de l'histoire de la WWE avec 13 titres de champions du monde .
  • Il est le catcheur ayant remporté le plus de victoires en Elimination Chamber, 4 au total[63].
  • Il est le catcheur ayant remporté le plus d'Hell In a Cell match avec 6 victoire, ex æquo avec l'Undertaker[64].
  • Il est le seul catcheur de la WWE à avoir affronté à trois reprises The Undertaker dans trois éditions de WrestleMania : Wrestlemania X-Seven[65], Wrestlemania XXVII[66] dans un No Holds Barred match, et Wrestlemania XXVIII dans un Hell in a Cell match[67].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Triple H Making the Game : Triple H's Approach to a Better Body

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Triple H apparaît dans les jeux suivant :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [1]
  2. (en) « Wrestler snapshot: Triple H - stats and bio - Brief Article », sur BNET,‎ août 2002
  3. Alex Marvez, « Triple Threat (p. 2) », Wrestling Digest,‎ avril 2001
  4. Baer, Randy and R. D. Reynolds. Wrestlecrap: The Very Worst of Pro Wrestling (p. 204)
  5. Alex Marvez, « Triple Threat (p. 3) », Wrestling Digest,‎ avril 2001
  6. (en) « WCW Starrcade 1994 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 1 janvier 2014)
  7. (en) « Résultats Unforgiven 2008 », sur SLAM! Wrestling,‎ 8 septembre 2008 (consulté le 23 juillet 2009)
  8. (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  9. (en) « WWE Monday Night RAW July 18, 2011 Results », sur Wrestling 101 (consulté le 8 janvier 2014)
  10. http://fr.wwe.sevenload.com/videos/ZLWDVoy-Raw-05-09-2011-Triple-H-et-CM-Punk-acceptent-une-stipulation-sans-disqualification-a-Night-of-Champions
  11. (en) « WWE COO Triple H confronted disgruntled Superstars » (consulté le 27 octobre 2011).
  12. « WWE.com Exclusive: Triple H contre le vote de Zack Ryder d'un Pedigree après Raw Supershow »
  13. (en) Ryan Murphy, « Mr. McMahon named John Laurinaitis Interim Raw GM », sur wwe.com,‎ 10 octobre 2011 (consulté le 23 janvier 2012)
  14. (en) Craig Tello, « The Miz & R-Truth def. Triple H & CM Punk », sur wwe.com,‎ 23 octobre 2011 (consulté le 23 janvier 2012)
  15. (en) Ryan Murphy, 24/results#Kevin%20Nash%20attacked%20Triple%20H « Kevin Nash attacked Triple H with a sledgehammer », sur wwe.com,‎ 24 octobre 2011 (consulté le 23 janvier 2012)
  16. (en) Tom Herrera, « Triple H def. Kevin Nash (Sledgehammer Ladder Match) », sur wwe.com,‎ 18 décembre 2011 (consulté le 23 janvier 2012)
  17. (en)Ryan Clark, « Triple H's RAW Return Revealed, Ryder's 'Injury' », sur wrestlinginc.com,‎ 23 janvier 2012 (consulté le 25 janvier 2012)
  18. (en) Mitch Passero, « WWE Raw SuperShow results: The Undertaker returned with his sights set on Triple H! », sur WWE.com,‎ 30 janvier 2012 (consulté le 4 février 2012)
  19. (en) « BREAKING NEWS: Triple H's arm broken following SummerSlam match against Brock Lesnar », sur WWE.com,‎ 20 août 2012
  20. (en) « Triple H Suffers Broken Arm During SummerSlam 2012 Match vs. Brock Lesnar »,‎ 20 août 2012
  21. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58899
  22. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59490
  23. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58985
  24. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59148
  25. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59415
  26. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59434
  27. http://www.wwe.fr/forum/showthread.php?tid=69021
  28. Jason Descôteaux, « Résultat Survivor Series », sur info-lutte.com,‎ 23 novembre 2014 (consulté le 28 novembre 2014)
  29. « Numéro spécial : Prises de finition », Top Catch, no 2,‎ août 2009, p. 34 (ISSN 1968-9454)
  30. (en) « tOa Triple H Biography » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur the Other arena. Consulté le 3 juillet 2009
  31. (en) « Title History: WWE Championship », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  32. (en) « Title History: World Heavyweight Championship », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  33. (en) « Title History: Intercontinental », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  34. (en) « Title History: European », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  35. (en) « Title History: World Tag Team: Stone Cold & Triple H », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  36. (en) « Triple H Bio », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  37. (en) « Royal Rumble 2002: Rumble Match », sur WWE (consulté le 3 juillet 2009)
  38. a et b (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners Feud of the Year » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Wrestling Information Archive. Consulté le 3 juillet 2009
  39. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners Match of the Year » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Wrestling Information Archive. Consulté le 3 juillet 2009
  40. (en) « Pro Wrestling Illustrated Award Winners Most Hated Wrestler of the Year » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Wrestling Information Archive. Consulté le 3 juillet 2009
  41. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1994 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  42. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1995 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  43. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1996 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  44. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1997 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  45. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1998 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  46. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1999 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  47. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2000 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  48. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2001 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  49. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2002 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  50. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2003 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  51. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2004 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  52. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2005 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  53. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2006 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  54. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2007 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  55. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  56. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  57. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  58. (en) « Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011 », Internet Wrestling Database (consulté le 3 septembre 2011)
  59. http://www.fanpop.com/clubs/triple-h-and-stephanie-mcmahon/images/8569280/title/real-life-wedding-pictures-photo
  60. http://www.people.com/people/article/0,,1218456,00.html
  61. http://www.therichest.com/celebnetworth/athletes/wrestler/triple-h-net-worth/
  62. http://www.kayfabenews.com/stephanie-mcmahon-gives-birth-to-quadruple-h/
  63. http://www.wwe.com/shows/eliminationchamber/inside-the-elimination-chamber-with-triple-h-26179130.
  64. http://bleacherreport.com/articles/1820002-the-10-most-brutal-hell-in-a-cell-matches-in-wwe-history
  65. http://www.wwe.com/shows/wrestlemania/17/results
  66. http://catchfan.com/news/wrestlemania-27-les-resultats/
  67. http://catchfan.com/news/wrestlemania-28-les-resultats/
  68. (en) Pacific Blue, Seduced sur l’Internet Movie Database
  69. (en) Blade Trinity sur l’Internet Movie Database
  70. http://uk.ign.com/articles/2000/01/15/the-official-wwf-smackdown-roster
  71. http://uk.ign.com/articles/2000/11/14/wwf-smackdown-2-know-your-role-2
  72. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWF_SmackDown!:_Just_Bring_It
  73. http://www.gamespot.com/articles/wwe-smackdown-shut-your-mouth-roster-revealed/1100-2896097/
  74. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!:_Here_Comes_The_Pain
  75. http://uk.ign.com/articles/2004/08/18/smackdown-vs-raw-final-roster
  76. http://www.giantbomb.com/wwe-smackdown-vs-raw-2006/3030-10338/
  77. http://www.videogamer.com/xbox360/wwe_smackdown_vs_raw_2007/news/full_wwe_smackdown_vs_raw_2007_roster_revealed.html
  78. http://www.jeuxvideo.com/forums/1-13050-33598-1-0-1-0-0.htm
  79. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!_vs_RAW_2009
  80. http://www.thesmackdownhotel.com/svr2010/roster/
  81. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  82. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  83. http://wwe13.2k.com/roster
  84. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release
  85. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER », sur 2k.com,‎ 16 août 2014 (consulté le 16 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]